Qui se sent obligé à boire de l'alcool quand entre amis ou fiesta?

Bonsoir!!!

Cette année, j’ai fait du théâtre impro.
J’ai tout de suite été stigmatisée.

Pourquoi?..

Je venais avec de l’eau gazeuse et basta.
Refus pour moi à boire de la bière ou du vin.

Les comédiens voulaient me forcer à boire.
Incompréhensions pour eux à comprendre que pour moi: c’est non et simplement non…

Une fois, au prof comédien…
Je lui ai proposé de …
Qu’il…
Qu’il boive sa bière diluée avec mon eau gazeuse…
Faire du 50% bière et 50% gazeuse…

Il a compris que j’aime taquiner…
Il a compris aussi que ce soir là, j’étais inquiète pour lui car il devait prendre sa voiture et je ne le voyais pas trop conduire avec toute la bière qu’il avait jusqu’alors ingurgité…

Il m’a dit que: oui, il aime la bière.
Non: je ne devais pas me faire du soucis pour lui. (On avait discuté de sujets émotionnels, sensibles, et j’avais compris que à cause de ces sujets là: il avait bu plus de bière que d’habitude…)

Non, pour lui: refus de faire du 50% eau gazeuse et 50% bière…
Pour moi, l’eau gazeuse diluée aurait été un gain de temps pour qu’il ne conduise pas illico presto…
Et donc: défis que je lui donnais à inaugurer de la bière diluée avec de l’eau gazeuse!!!

Clin d’oeil aussi pour tous que refus pour eux à boire de l’eau gazeuse…
Refus pour moi à boire de l’alcool.

Tolérance…
Mode de vie…
Coutume…

Je sais pourquoi je ne supporte pas l’alcool…
Mais je n’ai pas à le dire pourquoi à une soirée…
Incompréhensions totales pour ceux en boîte ou en soirée à ce que une personne de boit pas de l’alcool, ni de soda, ni du jus de fruit mais…:
De l’eau gazeuse qui est là et simplement là pour pêter la forme!!!

1 J'aime

Je ne bois pas d’alcool, je n’aime pas ça.
Parfois un fond de rhum dilué dans un jus, juste pour le goût, et ça me suffit à avoir les joues rouges et à rire encore plus que d’habitude.

Mes ami-e-s ont intégré ce fait, et ça arrange même souvent, je fais un excellent Sam.

Pour les nouvelles personnes qui découvrent, et bien c’est comme ça, j’explique que je n’aime pas le goût, ils me posent des questions sur tout type d’alcool, certains je n’ai même pas essayé, mais en aucun cas, ils me forcent, ils sont étonnés, curieux mais tolérants.
Ça ne m’empêche pas de m’amuser avec eux, ça, ils s’en rendent compte rapidement.

En fait, je me fiche de ce qu’on pense, je ne bois pas d’alcool c’est comme ça, on peut vouloir me forcer, me lancer un défi, me dire mais si, tu verras, c’est bon… Si je n’ai pas envie de goûter, je ne le fais pas, ceux qui ne comprennent pas, c’est leur problème pas le mien

1 J'aime

Non mais j’aime bien alors souvent j’en bois, mais c’est pas systématique, personne ne s’est posé de question quand je prenais des softs pendant le début de grossesse.

1 J'aime

je n sais pas vivre, i me lacher parce que je bois pas d’alccol…a pparemment !

mon grd pere est decedé d’une cirrhose, j’ai vu les degats de l’alcool chez d’autres, donc, pour alcool, pour moi c’est 0 tolerance!

Je ne bois pas d’alcool car je n’aime pas ça. Quand j’étais jeune (oui je suis très vieille maintenant :wink:) mes potes me prenaient la tête pour que j’en boive. On a même essayé de me faire boire en cachette.

Pendant 8 ans 1/2 je n’ai pas d’alcool hormis une coupe pour nouvel an ou un verre si je savais que le vin était vraiment bon, mais c’était très rare.
Je n’avais plus envie, à chaque fois j’avais droit à des discours pour me convaincre.

Le pire pour moi, j’ai vu un ami qui avait un souci avec l’alcool et essayé de ne plus boire, même ceux qui le savaint le poussait à partager un verre avec eux, j’étais folle de rage.

L’alcool maintenant, de temps à autre, oui, j’aime bien, même si cela reste relativement rare.

Le souci c’est que l’alcoolisme « mondain » et bien plus répandu qu’on ne croit.
Quand une personne ne veut pas boire, cela renvoie beaucoup de gens fassent au fait qu’eux ressente le « besoin » de boire.
Alors plutôt que de se remettre en question, plutôt que de se regarder dans le miroir, c’est plus facile de faire comme si c’était celui qui ne bois pas qui avait tord et qui était étrange.
C’est nul et humain en même temps.
L’alcoolisme ,contrairement à la boulimie, est une addiction qui est admise par la société, malgré tous les dégâts que l’alcool peut provoquer.

De temps en temps je fais des soirées vins avec des amis, je n’y invite que ceux qui pourront boire.
Je fais aussi des soirées sur d’autres thématiques et là je propose toujours de l’alcool et aussi des boissons maisons sans alcool, histoire que tout le monde est un truc sympa dans son verre et personne ne se sentent exclues.

J’ai un très bon ami qui est un ancien alcoolique, il est resté 11 ans sans boire une goûte, à fait une rechute récemment et doit recommencer tout son parcours.

Les addictions sont horribles, que ce soit l’alcool ou autre chose.
Personne ne devrait se sentir obliger de boire pour accompagner ceux qui n’assument pas leur consommation.

Au fond peu importe la raison, alcoolique anonyme, allergie aux tannins, raisons de santé, juste pas envie … une personne devrait boire ce qu’elle veut.
Si cela les embêtent que l’on ne boit pas d’alcool, c’est leur problème pas le notre !

2 J'aimes

Tout à fait d’accord Anne!

Lorsque ma tante est décédée, c’était suite au tabac + alcool + dépression…

Lorsque j’avais appris son décès = colères en moi importantes!!!
Je tenais à cette tante là!!!
Une femme adorable qui avait le coeur sur la main!!!

Je me suis jurée en son honneur, en son souvenir que je ne commencerais jamais le tabac et l’alcool!!!

Question tabac: je n’ai jamais essayé ce qui en a énervé beaucoup qui voulait que je m’y mette et ensuite à leur coke à eux, …
C’est leur truc.
Pas le mien.

Question alcool, via un éducateur, j’avais découvert étant môme du cidre.
Il me l’avait présentée comme : du « jus de pomme ».
Jus de pomme alcoolisé et tellement peu alcoolisé qu’il se buvait comme de l’ « eau fruitée »!!!
Chez moi à cette époque là: interdiction pour mes parents à nous acheter du jus de fruit car, plus cher que le coca cola!!!
Le cidre avait été pour moi de boire dans ma tête du « jus de fruit ».
Je n’arrive plus à me souvenir si c’était avant ou après le décès de ma tante?..
J’étais môme.
J’étais gosse.
Les heures qui ont suivis: j’ai été saoule à 100%!!!
Lorsque j’étais revenue à mon « état normal »: colères en moi extrêmes que mon corps, ma personne aurait pu être abusée par de maltraitance quelle qu’elle soit!!!
J’ai été en colère très importante!!!

Après, j’avais été obligé à boire du champagne étant ados.
J’avais refusé.
Refus de la familia à l’entendre et le respecter.
Epoque où je vivais de la maltraitance de cette familia là…
Je m’y suis soumise donc car harcèlements de cette familia à ce que je boive leur truc.

Le champagne est un truc que question goût: c’est du dégueulasse pour moi…
Je n’arrive pas à comprendre pourquoi la renommée de cette boisson là?..
Je m’étais dit que cela devait coûter cher à le produire et que question marketing, cela répondrait à une clientèle qui aurait besoin de se la péter car boisson chère et donc pour eux: boisson bonne à son goût…

C’est pas des potes qui font ça, c’est comme faire consommer de la drogue à quelqu’un qui n’en veut pas.

Plus jeune, je buvais comme un trou mais plus dans ce qu’on appelle l’alcoolisme mondain, je bossais dans la restauration et de nuit du coup after tous les jours a minima.

Aujourd’hui je ne bois plus rien depuis bien longtemps simplement parce que ça ne me fais pas envie, je ne suis pas amateur de vin ou d’un alcool quelconque.

A noel ou autre connerie du genre je bois une coupe de champagne mais c’est pour la forme. Autrement je ne fais jamais rien parce que je me sens obligé de le faire.

Récemment pour la coke ou la drogue, je ne sais la différence, un type dans un parc m’imposait à ce que je renifle sa poudre.

refus calme pour moi.

Il insiste .

refus encore pour moi et refus pour lui à le respecter…
Pour lui, je devais l’honorer car son « épice » coûtait cher et il voulait que je le découvre selon lui.

Je lui a dit de garder "son épice " qui était stockée dans de l’aluminium pour lui.
J’avais remarqué que cela devait être de la drogue car précautions pour ce type à m’isoler dans un parc pour que je renifle son truc.

Je lui ai alors menacée que sa poudre allait faire sa poudre d’escampette!!!
S’il voulait garder « son épice à lui sous son coude » alors qu’il ne me provoque pas à me l’imposer…
Car sinon, j’allais faire un geste malencontreux à sa poudre/« épice à lui » qui fait qu’elle allait être éparpillée dans l’air par un geste de refus de ma part, geste qui montrerait physiquement mes refus que je renifle son truc à lui!!!

Aucun scrupule de lui à ne pas m’écouter et à m’imposer le fait que je devais lui être comme personnage celui d’une soit disant Conne Polie qui ne saurait pas ce qu’elle manquerait à ne pas lui faire plaisir,…

Je l’ai laissé délirer.
Je l’ai laissé s’exprimer.
Refus à lui d’entendre mes refus.
Je me suis alors énervée et mise en colère.

Il a sidéré que je me mette en colère, en pleine journée…
Peurs alors visibles sur son visage à être dépisté car je commençais à hausser le ton vu que « un non calme » pour lui n’était pas suffisant…

Il a compris.

Il est parti.

J’en ai parlé à quelqu’un du quartier.
D’après le quartier, il se serait agi d’un type qui aurait voulu « m’'initier » à de la drogue?..
Histoire à ce que j’en devienne dépendante après?..
Le fait que ce type question comportement était un faux-cul pour moi, un type question « couleuvre » par son comportement, et un inconnu pour moi qui voulait s’imposer à moi avec sa casquette comme quoi il était « un homme gentil à qui je devais lui faire confiance » et donc: je devais me soumettre à son honneur qu’il me fasse renifler son truc à lui car son truc est une poudre rare, « une épice » selon ses termes à lui qu’il définissait de « cardamome »,…

« Son épice » qu’il appelait « cardamone venant des indes », soit poudre couleur ocre, était placée sur une feuille d’aluminium laquelle était dans un sac en plastique…

ce type: je ne l’ai plus revu depuis.
C’était fin 2019 ou début 2020?..

Pourquoi il était venu me voir: moi?..
J’étais assise pé-père à lire sur un banc.
Un jour ensoleillé.
Pas de monde dans le parc.

Je devais faire sans doute pour lui l’image de « la gentille petite fille qui ne saurait pas s’affirmer à dire non. »

Pour lui, il voulait me dire que comme :

  • c’était à la mode, qu’il fallait que je découvre son « cadeau », etc…
    Et donc "la mode + devoir pour une femme à l’aspect de gentille petite fille candide pour lui à devoir se soumettre à son caca nerveux, car « honorer un homme à l’aspect mondain »,… =>

Tout de suite, j’avais été distante et ferme.
Refus pour lui à entendre et respecter mes refus.
Lorsqu’il m’a vue commencer à m’énerver et que sa poudre pouvait faire du voltige en l’air et donc qu’il pouvait perdre son truc qui est pour lui « un cadeau cher »,… et donc perdre en quelques secondes son pactole car tête de bourrique,…
Il me prenait pour une Conne.
Il a vu la Conne s’affirmer.
Il a compris que si il allait plus loin alors,

  1. sa poudre allait faire de la voltige en l’air illico presto!!!
  2. j’allais me dépêtrer pour que la scène soit filmée par une caméra de la ville dont il ignorait son existence…

J’ai été en colère!!!

Encore cette image que je dois donner de personne « bien comme il faut » et donc personne qui ne saurait pas s’affirmer et donc possibilité pour des prédateurs à en faire leur cible…

Mon amant m’a dit que question comportement en un an: j’ai beaucoup évolué!

J’ai l’apparence de la femme soumise car gentille, trop gentille, qui ne saurait pas dire non?..

Les gens du quartier qui pensent que je serais fragile et qui veulent outre passer mes limites car pour eux, je serais une cible potentielle…
Tant pis pour eux.
Je me défends désormais et à eux de faire la pub entre eux que désormais:

  • oui je suis aimable mais que si je suis respectée de même dans mon entité.

Je ne bois pas d alcool. Je n en ai jamais vu. J ai vaguement trempé les lèvres en étant jeune j ai trouvé cela vraiment pas bon.

Je n ai pas vu la nécessité de persévérer en ayant un tempérament vite addictif.

Je viens d une région qui vit du vin, celle n était pas tjs compris, mais bon moi une fois que j ai decide quelque chose pour des raisons que je pense justes, plus on me dit ce que je dois faire quelque chose, moins y a une chance que je le fasse😃.

Maintenant que je suis adulte, plus personne n insiste, j ai de toute facon des traitements ou on doit normalement faire zéro alcool.

Même si quelqu un devait insister, comme je ne me sens pas obligée ni de me défendre no de m expliquer ni rien, ça dure pas très longtemps.

Moi aussi, on m’a forcé à boire une coupe de champagne quand j’avais 10-12 ans, j’étais avec mes grands parents chez leurs amis, et ils m’ont servi une coupe en insistant, tu verras c’est bon. Avec des biscuits roses de Reims parce que c’est comme ça qu’on doit faire.
Ça n’a semblé gêner personne que je sois jeune.
Et j’ai détesté ce goût de champagne.

Et comme toi, je ne sais toujours pas ce qu’on peut trouver de bon au champagne ou au vin, je ne trouve pas que ça ait le goût de raisin, ça a un goût de terre.

1 J'aime

Je trouve cette remarque utra pertinente, et j’ai la ferme impression qu’il s’agit exactement du même mécanisme des viandards vs végétariens/vegan. Ce n’est pas une addiction mais il y a des côtés néfastes à la viande, et plutôt qu’écouter et accepter les arguments et le choix de ceux qui n’y touchent pas c’est foutage de gueule et pression pour en faire manger plutôt qu’écouter les arguments douloureux qui feraient écrouler la dissonance cognitive.

Pour rester dans la sujet, perso, j’aime bien boire, j’adore le vin, j’aime bien la bière et certains cocktails, mais il ne me viendra jamais à l’idée de forcer la main à quelqu’un qui ne veut pas boire, quelque soit la raison qui ne regarde personne d’ailleurs ! Honnêtement, à part à quelques reprises dans ma jeunesse, j’ai assez rarement assisté à des scènes où on tentait de forcer quelqu’un à boire. Au pire une petite blague (oui, c’est déjà trop), ou une réaction de surprise… Je suppose que ça dépend des entourages. Mieux vaut éviter de s’entourer de personnes qui ont le jugement facile et qui surtout ne respectent pas le choix de leur « amie ».

1 J'aime

Je n’ai jamais ressenti ce côté « obligation » mais ma non consommation d’alcool m’a valu de faire un tri non voulu dans certaines connaissance (genre pas invitée parce que bois pas…). Sur le moment j’étais déçue et je me suis sentie rejeter. Maintenant je m’en fiche compléttemment et j’ai trouvé des gens qui accepte les différences. C’est évident que certains « tombe » dans la consommation d’alcool, comme on fume la première cigarette pour être accepter ou pour se donner contenance.
J’ai même entendu « oh ben ouais mais si t’es pas bourré comme tout le monde, tu t’ennuie… » oui c’est totalement vrai. Etre sobre alors que tout le monde voit des éléphants roses, non seulement tu t’ennuie mais surtout ça te vaccine ! J’avais la chance d’avoir a l’époque des parents qui venaient me cherchez n’importe quand et pour n’importe quelle raison.

3 J'aimes

Je suis carnivore, tant qu’on me force pas, je n’ai rien contre un repas végétarien (je suis une grande fan d’une pizza végétarienne).
Je n’ai jamais demandé à une personne végétarienne de manger de la viande mais je demande qu’on ne me fasse pas un discours si moi je décide de manger de la viande.
D’ailleurs, je suis convaincue qu’il y a pleins de bonnes raisons de manger moins de viandes et pleins d’impacts sont la santé que j’aimerais voir plus mis en avant que les discours culpabilisants.
Bon après j’avoue que la tendance « flexivore » m’a fait rire, j’ai été flexivore à un moment, par choix, par reflexion personnelle et pas par mode comme j’ai vu certains.

Pour revenir sur le sujet de l’alcool, je peux comprendre la surprise, l’incertitude et le fait de redemander si la personne est certaine. Mais une fois que c’est bien établie …
Bon par contre parfois j’oublie donc @yayie il se peut que je te propose à nouveau un mojito pas virgin :woman_facepalming: désolée
Mais mon ami qui est un ancien alcoolique, lui je ne lui demande jamais, sans doute car je sais à quel point il a eu du mal à se défaire de son addiction.

1 J'aime

Ah mais tu peux me proposer un mojito, soit je te dirais sans rhum soit je te dirais avec 1cl de rhum.
Tu verrais la tête des serveurs qd je demande un mojito avec 1cl de rhum :joy::joy::joy:
En général, mes copines réclament mon rhum dans leur verre

Si ils sont bons, ils auront des Virgin mojito, sinon c’est du tout fait en bouteille donc pouah

Oh oui !! J’ai vraiment goûté de tout en virgin mojito

Quand on est au lycée, le fait de ne pas boire d’alcool peut nous exclure de certaines soirées, c’est sûr!
Quand j’ai passé la 1ere partie du bafa, je n’avais pas encore 17 ans, un animateur m’avait demandé à part si c’était un choix de ne pas boire ou si j’avais un souci avec l’alcool :flushed:. Je me suis dit que lui avait sûrement un problème effectivement :grin:
Sur le coup j’ai été tellement surprise par cette question que je n’ai pas vraiment répondu.

Aujourd’hui clairement ça fait sourire les gens et encore plus quand je demande une grenadine à l’eau mais je m’en contre fiche. Je dirais même que je m’amuse autant que les autres et que les soirées alcoolisées ne m’intéressent pas.

Je bois un peu de vin et quelques apéritifs mais je bois ces alcools parce que je les aime et non pas parce qu’il faut faire comme les autres.

Et je fais de la pédagogie quand on me demande,j’explique :grin:

2 J'aimes

Moi on me taquine un peu, surtout que je ne bois pas non plus de thé ou café et qu’il paraît que j’ai une tête de gamine, n’est ce pas @francois94 :joy::joy::joy:

2 J'aimes

Alors franchement, est-ce que je me suis déjà senti obligé de boire de l’alcool entre amis ?, jamais de la vie.
A part le Chouchen (parce que mielophile :bear:), le get 27 sur la glace à la menthe :ice_cream: et un peu de cidre avec une galette, je ne prends jamais d’alcool pour la simple et bonne raison que je l’assimile très mal…(un cocktail et je suis paf ! :woozy_face:)

Donc oui, on me demande toujours pour le nouvel an de prendre une coupe de champagne :clinking_glasses: mais c’est niet parce que je sais qu’elle ne passera pas :nauseated_face: et que je préfère bien commencer l’année.
Mais ma famille et ceux qui me connaissent en ont pris l’habitude et je me rends compte que dans un groupe je suis rarement le seul à ne pas en prendre.

3 J'aimes