Mère nocive, toxique ou manipulatrice

Bonsoir tout le monde !

Ce soir j’avais envie d’évoquer un sujet qui me touche particulièrement, surtout que je suis pour ainsi dire en plein dedans; il s’agit des relations que l’on peut avoir avec une mère intrusive, abusive, surprotectrice ou nocive.

Je vais tâcher de faire aussi clair et court que possible, promis :slight_smile:

Ma mère et moi avons toujours été fusionnelles, nous avons une relation particulière d’autant que j’ai été adoptée, ce qui crée souvent des liens spécifiques. Mon père et elle ont divorcé quand j’avais 7 ans et très vite, je ne suis plus allée chez lui et suis restée avec ma mère pour plusieurs raisons.

Seulement au fur et à mesure que j’ai grandi, son comportement est devenu différent.
J’ai des problèmes de poids depuis mon enfance et elle a toujours tout fait pour que je maigrisse, sans me demander mon avis en fait comme ça arrive souvent. J’ai eu droit à des visites chez des psys, des nutritionnistes, des endocrinologues… Sauf que tout ça m’était imposé donc je bloquais, j’avais l’impression qu’on ne me voyait pas comme un être humain mais comme un tas de graisse.
J’avais droit à des discours contradictoires durant mon adolescence, tantôt c’était « tu ne trouveras pas de mec en étant aussi grosse », tantôt « tu es intelligente, tu as un joli visage (je HAIS cette phrase), tu trouveras quelqu’un ». Dès qu’elle ne trouvait pas un truc dans un placard ou dans le frigo, c’était forcément moi qui l’avais mangé.

Quand j’ai commencé à avoir mes opinions, à faire mes choix (qui n’étaient pas toujours ceux qu’elle aurait voulu), ça créait des conflits énormes, mais vraiment. Quand j’ai quitté la maison (à 26 ans, ce que je trouve relativement tard), ça a été tout un cirque, elle se sentait abandonnée, je n’allais pas la voir assez souvent (il faut savoir que l’appartement où je logeais lui appartient, donc ce n’était pas une « vraie » rupture).

Quand j’ai rencontré mon chéri, elle voulait tout savoir, quand j’y allais, quand je revenais, elle me faisait des crises quand j’y dormais (« tu m’as demandé de vivre dans l’appartement mais tu n’y es jamais ! ») et quand je lui ai annoncé qu’on s’installait ensemble, alors là, ça a commencé à devenir infernal. Elle me reprochait d’avoir fait faire des travaux dans l’appartement pour moi, qu’elle avait payé pour rien, elle me faisait du chantage au suicide parce qu’elle se sentait abandonnée (alors qu’on s’appelait quasiment tous les jours et que j’y allais une fois par semaine ou tous les 15 jours) et moi je me justifiais, je hurlais à m’en casser la voix pour essayer de me faire entendre, sans succès. Elle m’a aussi reproché son cancer de l’utérus en disant que c’était à cause de mon départ de la maison.

Mais le pire, c’est depuis que je lui ai annoncé qu’on se mariait.
Déjà, ça a été la dernière personne à qui je l’ai annoncé parce que je craignais sa réaction, sachant qu’elle allait forcément me faire des remarques puisque pour elle tous les hommes sont les mêmes :roll_eyes:
Au début, elle ne disait pas grand chose, elle ne comprenait pas vraiment mais sans rien ajouter. Mais au fur et à mesure, elle a montré son vrai visage; quand je n’ai pas cédé à ses caprices pour rajouter des invités qu’elle voulait nous imposer au mariage, elle a dégoupillé. Elle a commencé à dire que mon homme me manipulait, que je me mettais à genoux devant lui, qu’il lisait mes textos et mes mails (tout ça parce qu’elle ne supporte pas que je raconte à mon homme ce qu’elle dit de lui… Je refuse de lui cacher tout ça, peut-être ai-je eu tord).

Et ça a explosé. Mon chéri l’a appelée pour savoir ce qu’elle lui reprochait exactement, parce que depuis le début de notre relation il en prend quand même plein la tête sans raison; elle lui a dit que de toute manière son « mariage de merde » n’aurait pas lieu, qu’elle voyait clair dans son jeu, elle lui a ri au nez quand il lui a dit que tout notre entourage savait le mal qu’elle nous faisait et il a fini par lui balancer qu’elle risquait de finir ses jours toute seule en étant aussi méchante et lui a dit d’aller se faire voir (moins poliment vous vous en doutez :rofl:).

Depuis on a échangé quelques messages mais elle campe sur ses positions, elle est persuadée que je suis en danger, elle a même appelé ma meilleure amie pour savoir ce qu’elle pensait de mon homme en essayant de la ranger de son côté :roll_eyes:.
Pour elle je suis une enfant gâtée à qui elle a sacrifié sa vie amoureuse entre autres parce qu’elle ne s’est jamais vraiment remise avec un homme à cause de moi, je suis une faible qui se laisse manipuler par un homme.

Je lui en veux énormément et quelque chose s’est brisé en moi, je ne la verrai plus jamais de la même manière, je ne me sens plus capable de me confier à elle sur quoi que ce soit.

Le seul hic est que mon mariage approche et que je ne sais pas quoi faire, je suis partagée entre l’idée de ne pas l’inviter de peur qu’elle gâche la journée et le stress si jamais elle est présente, sachant que mon homme et ses parents ne veulent plus entendre parler d’elle…

Avez-vous vécu des situations similaires ? Comment avez-vous fait pour vous en sortir ?
Désolée pour le pavé, mais j’avoue que ça fait du bien !

1 J'aime

Tout cela laisse entendre que ta mère fait face à des problèmes qu’elle n’a toujours pas résolus. En étant optimiste on peut se dire que tout ça pourra l’aider à aller de l’avant.

Tu as peur qu’elle fasse quoi pour gâcher ton mariage ?

Oh elle pourrait faire un scandale parce qu’il n’y a pas de contrat de mariage, chose qu’elle a toujours exigé que je fasse si je me mariais, ou bien faire des remarques. Mais ce n’est pas tellement que j’aie peur qu’elle se comporte comme ça, parce que si c’est le cas j’ai toute ma bande de copines qui sera là pour la pousser vers la sortie :joy: mais je pense que je n’aurai plus aucune indulgence envers elle si elle va jusque là.

A chaque conflit, je revenais vers elle parce que je ne voulais pas rester fâchée, parce qu’on me disait « on n’a qu’une mère, tu devrais la rappeler »… Mais là c’est bon, j’ai atteint ma patience maximum. Qu’elle n’accepte pas mes choix pourquoi pas, mais qu’elle fasse tout pour que je fasse ce qu’elle veut, non. Je suis une adulte et elle doit me respecter.

1 J'aime

Du haut de mes 45 ans, je te dirai de profiter de ton mariage, c’est un jour que vous attendez avec impatience, tout est prévu mais il y a toujours des imprévus, parfois drôle, parfois moins.
Ne te rajoute pas un paramètre qui va te stresser.

Oui, on n’a qu’une mère, mais elle doit être la pour soutenir son enfant, le faire grandir, s’épanouir pour qu’il vole de ses propres ailes.

Tu es adulte, c’est à toi de faire tes propres choix, même si tu peux te tromper et on a le droit de se tromper, c’est comme ça qu’on apprend.

Tu sembles heureuse avec ton chéri.
Personne d’autre dans ton entourage familial ou amical t’as fait de mise en garde contre ton chéri ?
Tout le monde est content de venir à ton mariage ?

Dernière chose, avant que tu te décides, je suppose que ton père ne sera pas là ? Si ta mère n’est pas là non plus, est-ce que tu le vivras bien ?
Est-ce que tu as d’autres membres de ta famille ?

En fait, fais ce qui est le mieux pour toi, pour que tu sois heureuse et sereine ce jour là

1 J'aime

Je te dirais comme yayie. Fais comme tu penses.

Même question aussi pour ton père ? Tu n as plus aucun contact avec lui donc il n est pas invité ?

Les mariages et naissances aussi ont tendance à réactiver et faire ressortir des choses non réglées.

En tant que parent, oui il y a un travail dur soi à faire lorsque les choix de nos enfants ne correspondent pas à ce qu on aurait aimé pour lui, et pourtant, ça fait partie aussi du rôle de se taire. Par exemple quand je ne suis pas pour un choix d un de mes enfants, je ne valide pas spécialement, mais je ne critique pas. De toute façon, leurs décisions doivent être prises et ils assumeront leur choix, c est aussi cela d être adulte.

Ceci dit je compatis au stress que tout ceci représente pour toi, mon fils se mariant vendredi et s il fallait rajouter au stress des choses du type que tu décris :worried:.

Par rapport à ta mère, le côté on en a qu une etcc c est si cela te parle comme argument, c est pas obligatoire. Chacun peut avoir un ressenti différent là dessus. Ceci dit, cela n empêche pas qu on peut recadrer.

Mais à 1 mois du mariage, elle a déjà été invitée non ? Si oui, elle t a déjà rendu réponse ?

1 J'aime

Alors pour vous répondre à toutes les deux, mon papa est décédé il y a 11 ans donc la question ne se pose pas, mais s’il était encore là, je pense que je l’aurais invité car aujourd’hui j’ai beaucoup de regrets, nous avons une histoire compliquée que je regarde d’un œil différent maintenant que j’ai mûri.

Quant à ma mère, je ne lui ai pas encore donné son faire-part mais elle sait où et quand ça se passe, elle m’a d’ailleurs fait un scandale parce que les noms des parents n’étaient pas dessus (à 30 et 36 ans, je pense qu’on peut s’en passer, ce ne sont pas nos parents qui nous marient, mais chacun son point de vue là-dessus).

Les gens de ma famille ne comprennent pas la réaction de ma mère et sont assez choqués qu’elle soit allée jusque là (elle a même mentionné l’idée de porter plainte contre mon homme mais elle n’a pas été jusqu’au bout, elle est persuadée qu’il l’a menacée de mort alors que ce n’est pas le cas…). Je pense que d’ici le mariage j’irai la voir parce que je veux lui dire ce que je pense et qu’on a des choses à régler sur le plan administratif (une histoire de succession), mais je ne sais pas si je vais lui proposer de venir pour autant. De toute manière elle m’avait dit que si l’épidémie n’était pas finie, elle ne viendrait pas et ça c’était avant toute cette histoire, alors…

Les gens qui me disent qu’on a qu’une mère sont bien gentils mais ils ne savent pas comment ça se passe, ils ne subissent pas tout ça et j’en ai assez de toujours arrondir les angles. Et si jamais elle recommence quand j’aurai un enfant, par exemple ? Franchement j’aurai autre chose à faire qu’écouter ses caprices et subir sa négatitivité.

2 J'aimes

Vis ta vie comme tu l’entends, c’est la tienne.
Les personnes négatives, moralisatrices, envahissantes, bouffant ton énergie, ne sont pas les bienvenues

Tu as une bonne idée d’aller voir ta mère avant et de lui dire ce que tu penses, sois ferme sur tes choix de vie

2 J'aimes

Si l’idée de sa présence au mariage te déplaît fortement, ne l’invite pas. Il faut juste savoir si tu pourras, toi, vivre avec ce choix : si tu sens que tu vas culpabiliser d’être selon toi une mauvaise fille, tu n’es pas prête pour cette décision. Si ta seule crainte ce sont les questionnements et éventuels jugements des autres invités, alors là le problème émane de ces personnes et pas de toi et tu n’as pas de conflit de conscience de ton côté. Si tu crains la réaction de ta mère, même chose, c’est SON problème.

Réfléchir comme ça, en prenant en compte que chacun est responsable de ses actes et dires, c’est un cap à passer. Ce qui doit te guider c’est de savoir si tu as des conflits de conscience avec toi-même et savoir si tu peux éventuellement les assumer, dépasser, vivre avec. Courage.

1 J'aime

A la vue des annonces gouvernementales… j’espère pour vous que votre mariage n’est pas concerné par une interdiction ?! :crossed_fingers:

Malheureusement nous sommes soumis à des restrictions, donc nous avons pris la décision de faire le mariage en deux fois. Cérémonie civile avec les parents et les témoins à la date prévue, cérémonie laïque et grosse fiesta l’an prochain pour nos un an de mariage. On ne veut faire prendre de risques à personne.

3 J'aimes

Vous avez pris une sage décision.

Bonjour à toutes, je viens vous donner les dernières nouvelles.

Après une énième dispute au téléphone, ma « mère » a décidé qu’elle ne voulait pas connaître ses futurs petits-enfants, qu’elle ne serait pas présente au mariage, qu’elle ne voulait plus entendre parler de mon homme, moi je pense que si elle ne me voit plus beaucoup ça ne changera pas grand-chose à sa vie puisqu’elle n’approuve aucun de mes choix.
Elle campe sur ses positions, nous sommes des menteurs, c’est elle la victime, je suis manipulée et j’en souffrirai un jour.

Je ne pensais pas qu’elle arriverait encore à me surprendre (en mal) mais finalement elle y est parvenue. Elle a pris la décision toute seule, elle m’écarte de sa vie donc je vais poursuivre mon chemin sans sa négativité et son aigreur.

Merci pour votre écoute et vos conseils, je me sens un peu plus libre maintenant.

4 J'aimes

Coucou Littles0,
Je suis désolée de voir que l’attitude de ta mère ne s’améliore pas…
J’ai des soucis avec ma mère aussi mais de moindre ampleur, disons que ça a clashé il y a 1 an et que du coup on s’est éloignées. Si je ne demande pas de nouvelles, elle n’en donne pas ce qui dans un sens m’arrange car je sui quitte d’être au courant des bêtises qu’elle pourrait faire, ma mère ayant souvent l’esprit d’une ado pas très maligne…

Bref, ce que j’ai fait il y a déjà quelques temps c’est mettre de la distance comme tu le fais. Elle refuse de participer à ton bonheur? Elle se prive toute seule. Ça peut paraître dur mais au final je pense que le mieux c’est vraiment d’éloigner les personnes toxiques de son entourage. On ne s’en porte que mieux.

3 J'aimes

Merci pour ta réponse @pilgrimette, je pense aussi qu’au final c’est un mal pour un bien. Les choses négatives nous tombent déjà dessus sans qu’on ne demande rien et la vie est courte, pas besoin de s’entourer de personnes qui nous tirent vers le bas. C’est juste désolant, surtout pour elle qui va se retrouver toute seule, mais je ne suis pas responsable.

On va se construire une vie aussi belle que possible mon homme et moi, c’est le plus important désormais :slight_smile:

6 J'aimes