La zone de confort

Je trouve que cette image décrit bien la zone de confort

La zone de confort est petite, on s’y sent en sécurité, c’est tout ce qu’on a l’habitude de faire, les lieux et les personnes qu’on connaît

Elle est entourée par la zone de peur.
Peur de ce qu’on ne connaît pas, du regard et de l’opinion des autres. Le manque de confiance en soi rend difficile de sortir de sa zone de confort.

Et pourtant, quand on décide de faire une chose qui nous fait envie et dont on n’a pas l’habitude, on sort de la zone de confort, on prend sur soi pour traverser la zone de peur et on arrive dans la zone d’apprentissage.
On apprend de nouvelles compétences, on est fier-e de soi, on gagne de la confiance en soi d’avoir réussi à surmonter sa peur, on agrandit sa zone de confort et donc c’est de plus en plus facile d’en sortir

Et quand on a enfin compris qu’il n’y a que nous même qui décidons de ce qu’on veut faire dans notre vie, on est dans la zone de grandeur, on met tout en œuvre pour vivre ses rêves, on sait ce qu’on vaut parce qu’on a surmonté de nombreux défis et on peut se lancer de nouveaux objectifs :tada::tada::tada::tada:

Alors tout ça, ne se fait pas en claquant des doigts, chacun avance à son rythme et chaque petite sortie de la zone de confort est importante, même celle qui peut être insignifiante pour une autre personne, et quel bonheur de constater le chemin parcouru tout au long des années

Petit jeu :
Quel défi vous lancez-vous pour sortir de votre zone de confort ?

5 J'aimes

Effectivement ce schéma est particulièrement bien fait !
Pour la question…pour l’instant j’ai besoin de ma zone de confort pour diverses raisons, mais disons que quand je serait prête…trouver un vrai boulot qui m’épanouis, ça m’obligerais à sortir de ma zone de confort. !

1 J'aime

Tu peux sortir de ta zone de confort en faisant un petit truc : aller au ciné seule, aller au resto seule, porter une robe, aller à la piscine, sortir bras nus, aller sur la plage…
Bref un petit truc que tu as envie de faire mais que tu n’oses pas faire

2 J'aimes

Sortir de sa zone de confort ça commence effectivement par des petites choses, il faut commencer doucement et prendre des “risques” un peu plus grand à chaque fois.

Par risque je veux dire : On commence par une chose qu’on ose pas. Puis on passe à quelque chose qu’on ne se croit pas capable de faire, sans pour autant que ce soit insurmontable ou dangereux.

Baby Steps, y’a pas de petite chose ou de grande chose, l’important c’est d’y aller un pas après l’autre, l’idée ce n’est pas de quitter définitivement sa Zone de confort, l’idée c’est justement de l’agrandir.

Nous sommes parfois les propres freins de notre épanouissement personnel et étendra sa zone de confort, ça nous fais nous sentir mieux, ça nous transforme positivement.

J’ai le vertige réellement, cet été j’ai décidé de de combattre ça, pour sortir de ma Zone de Confort j’ai fais du parasailing, c’est le fait d’être tiré par un Hors Bords alors qu’on est sur un parachute et j’ai sauté à l’élastique plus récemment. Je sors de ma zone de confort par de plus ou moins petites choses.

2 J'aimes

Comme Orfee je ne me vois pas trop sortir de ma zone de confort😃.

J ai vécu trop de choses qui m ont forcé à sortir de ma zone de confort et malgré tout le travail que j ai pu faire, je reste quelqu un d anxieux. Donc j ai une zone de confort dans laquelle ne me ressource afin de pouvoir affronter les.choses désagréables qui sont inévitables.

Alors peut être que j aurais envie d en sortir une fois, mais pour le moment J y suis bien.

Enfin non je vais quand même sortir de ma zone de confort (J allais oublier :wink:) en retournant à l étranger avec le bus 2 x cette année.

Dans ma zone de confort, il y a de pouvoir consulter un médecin en français (sachant que je ne parle pas l anglais ). Mais la au vu d une amélioration dans la santé, je vais me lancer, cela sera moins compliqué à gérer avec un nouveau médicament.

Après, je pense que c est important de savoir si on a vraiment pas envie de faire quelque chose sinon on est pas obligé. Faut quand même que cela soit quelque chose qui nous parle un peu, qu on ose pas mais qu on aimerait :smiley:. Si on est très heureux de ne pas le faire , faut pas se forcer. En tout cas je me connais assez pour savoir ce qui n est pas possible pour moi.

1 J'aime

C’est ça sortir de sa zone de confort en fait Saralou, il ne s’agit pas de faire quelque que tu n’as pas envie de faire. Mais bien de faire quelque chose que tu n’oses pas faire. Ca doit pas forcément être quelque chose de spectaculaire, ton voyage c’est en sortir.

Mais en, en sortant on l’étends par la même occasion, plus on ose, plus on prends confiance également. Mais jamais, jamais il ne s’agit de faire quelque chose qu’on ne veux pas faire. Et justement il faut en sortir pour faire des choses qui sont possible mais qu’on s’empêche de faire parce qu’on ose pas, pas parce qu’on ne veut pas les faire.

2 J'aimes

Je me pose vraiment la question de savoir si ne pas oser faire quelque chose parce qu’on sait qu’on n’en a pas les capacités physiques ou intellectuelles, c’est vouloir rester dans sa zone de confort ? Ou alors la notion de zone de confort c’est d’avoir peur d’un changement dans sa vie, même éventuellement positif ?

1 J'aime

Merci pour ton explication shy !

D ou le fait que chacun sa zone personnelle !

Beaucoup de gens ont essayé de m imposer la leur de zone, mais du coup je comprends que c est différent. :smiley:

1 J'aime

c est intéressant comme tu formules cela chapinette !

J ai le sentiment (peut être que je me leurre ) que ma zone de peur n est pas liée à l opinion que d autres ont de moi, ce qu ils pensent de moi. En tout cas les inconnus cela ne me touche pas, l opinion de mes proches oui elle est importante.

Mais bon c est pas très important je pense au final à quoi est due la peur à partir du moment ou on sait qu on en a vraiment pas envie et que c’est pas juste un excuse.

Mais si je comprends bien le moteur doit être au on est pas si bien dans notre vie ? Qu on aimerait vivre d’autres choses ?

Sans frustration par exemple, est ce qu on doit quitter sa zone de confort ?

Ha oui, pourquoi ? :face_with_monocle:

Moi j’ai l’impression de faire des allers-retours dans les trois premiers cercles.

J ai édité pour expliquer plus :wink:.

Mais tu le vis comment ces allers retours chapinette ?

Pas trop mal parce que ça fait comme un yoyo, ça fait pas longtemps que je côtoie le 3eme cercle alors je me dis que retomber dans la première à chaque fois me fait rebondir un peu plus loin à chaque fois, comme un trampoline, donc, même si la dernière zone me paraît encore très loin, je me dis que j’ai une chance d’y parvenir.

2 J'aimes

En soit la Zone de peur n’est pas tant du au regards des autres mais bien du regard que tu as toi.

Chapinette c’est un peu ça dans un sens, c’est la peur du changement quand bien même il serait éventuellement positif.

Il y a beaucoup de gens qui se bride par rapport à ça. Prenons un exemple bateau, tu as été blessée dans le passé par une relation amical ou amoureuse, par conséquent pour ne pas souffrir de nouveau, tu fermes cette porte et décide de ne plus t’ouvrir à personne, quand bien même dans le lot de personne que tu rejettes, il puisse y avoir une personne qui pourrait changer ta vie. Ici l’exemple est assez bateau mais ça s’applique à tout.

Tu as envie de changer de boulot, tu es dans une situation qui te permet de le faire, mais tu ne connais pas ce nouveau travail vers lequel tu vas aller, tu t’es documenté, mais tu ne l’as jamais exercé, tu es persuadé que ça te plairait, mais d’un autre coté, ton boulot actuel, même si tu ne t’y épanouis pas, qu’il te fait traîner des pieds pour aller bosser, tu le continue par sécurité mais aussi par peur de l’échec. Tu as peut être et même surement les capacités de faire ce nouveau boulot qui te fais du pied. Mais tu as peur de l’inconnu et tu ne franchis pas le pas. Attention je précise bien ici que tu es dans une situation qui te permet de le faire.

Sortir de sa Zone de confort c’est accepter de prendre un risque, la j’ai pris des exemples qui sont frappant, mais ça peut être pour plein chose plus petite.

Dans mon cas par exemple, quand j’ai commencé la musculation, j’avais une peur bleue du regards des autres à la salle, parce que je me sentais un extra terrestre au milieu de tout ça. J’ai repoussé longtemps après mon inscription ma première séance en fait, puis un jour j’y ai été.

Bien souvent ce qui nous empêche de sortir de la zone de confort, n’est pas tant le regards des autres, mais bien le regards qu’on a de nous même; en tant qu’humains, on porte sur nous un regard plus critique et bien moins bienveillant que celui qu’on pose sur les autres, tu ajoutes à ça, notre éducation, nos relations parfois mauvaises qui font part entière de la construction de nos croyances limitantes. Et on s’accroche à ça, en se disant qu’on est pas capable. mais dans le fond, on a jamais vraiment essayé alors comment savoir?

Pour sortir de sa Zone de confort dans un premier temps, il faut prendre des risques modérés et contrôlable, des petites choses qu’on ose pas faire, puis essayer, se donner le droit d’échouer, parce que l’échec fais aussi partis de l’apprentissage, faut retenir ce qu’on a mal fais, et plus tard peut être recommencer en apprenant de ses erreurs “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends” - Nelson Mandela.

On a peur de l’inconnu, parce qu’on a peur de l’échec, tout du long de notre vie, on entends, on apprends qu’échouer c’est mal, on accepte l’échec des autres, on est présent pour leur remonter le moral, mais quand c’est notre tour, on est pas présent pour nous même afin de nous distiller les bons conseils qu’on donnait aux autres.

Sortir de sa zone de confort, c’est juste être en apprentissage permanent, apprendre de nouvelle chose, lire un bouquin qu’on osait pas lire, changer de marque de parfum, changer de style vestimentaire, changer de savon, changer une routine au quotidien, passer du thé au café, passer de la biscotte aux krisprolls, du danette vanille au mont blanc chocolat. Tout petit changement, nous permets d’apprendre de nouvelle chose, pas besoin que s’en soit des grandes et toujours en étant bienveillant envers soi même.

Je déteste les choux de bruxelles, truc de ouf, l’odeur, la texture … Dernièrement j’ai appris que c’est les choux de bruxelles en boite que je déteste, j’ai adoré les choux de bruxelles frais, si j’avais pas essayé, je ne l’aurais pas su.

Le but c’est pas de quitter à jamais sa Zone de confort, c’est que sa Zone de confort devienne de plus en plus grande, je voudrais qu’un jour la mienne soit le monde, mon monde. “Ô capitaine mon capitaine …”

Petit edit et bien sur on revient toujours à sa Zone de confort, on fais des allers retours, simplement on la quitte de temps de temps.

Je sors ============> [ ]

3 J'aimes

Merci pour ton explication détaillée !

Alors tout ça, je le fais déjà
J’ai aussi posé nue pour du body painting ce qui a pas mal secoué ma zone de confort :sweat_smile:

Maintenant, il y a encore quelques aspects de ma vie dans lesquels je reste sans doute dans ma zone de confort, la sensation que j’ai besoin de me poser au moins dans ces aspects pour le moment.
Mais doit-on sortir de cette zone sur tout, tout le temps ?

2 J'aimes

je rejoins shy dan ses propos.

par exemple, j’ai de plus en plus de mal avec le vide, au point de ne pas pouvoir regarder une vidéo sur internet (vous voyez celle du gars à vélo en haut du montagne et qui descend la montagne sur la crête avec des cailloux qui glissent quand il passe à vélo :scream::scream::scream::scream::scream: je ne peux pas la regarder, ou l’hotel avec la piscine en verre suspendue au dessus du vide :scream::scream::scream::scream:)
donc autant te dire que le parachutisme, le saut à l’élastique, ce n’est pas pour moi et ça tombe bien parce que ce ne sont pas des trucs qui m’attirent.
par contre, je pars au canada en septembre, et il y a un parc avec un pont suspendu et je vais prendre sur moi pour le traverser, parce que j’en ai envie (je vous dirai si j’ai réussi)

donc sortir de sa zone de confort, c’est faire quelque chose dont on a envie mais qu’on n’ose pas faire pour tut un tas de raison

2 J'aimes

ah non, chacun sa zone et chacun ses envies, on peut donner des pistes mais si ça ne parle pas à la personne, ça sert à rien

1 J'aime

c’est ça sortir de sa zone de confort
faire des aller-retour entre les 3 zones, ce qui agrandi ta zone de confort à chaque fois et un jour, sans que tu t’en rendes compte vraiment tu seras dans la zone 4
tu ne te poseras plus de questions comme : est-ce que je vais y arriver ? qu’est-ce qu’on va penser de moi ? est-ce que c’est pour moi ?
tu feras ce qui te plait et c’est tout

1 J'aime

tiens, ça me parle ça !!!

je ne pense pas, ce n’est pas une obligation.
j’aime bien rester dans ma zone de confort, c’est une zone que je connais bien, qui me fait me sentir bien.
une émotion négative et hop, un petit tour dans la zone de confort.

tu sais ce que je préfère c’est aller chez mes parents et me faire chouchouter, comme quand j’étais enfant
on a des conversations d’adulte mais ma maman me fait des bons petits plats, on se balade, on visite des endroits
c’est une de mes bulles d’oxygène

1 J'aime