Au musée d’Orsay, une femme se voit stopper pour un décolleté!

Je viens de voir cette news
Sur le mur de Volup 2

Je suis tellement en colère que cet agent(une femme) est demandée à une visiteuse de couvrir son décolleté.

Dans quel monde vit-on ?
La France n’était pas censé être un pays de liberté?
Quel cela se passe en plus dans la file d’attente d’un musée aussi renommé que le musée d’Orsay, un lieu qui préserve la culture, me scandalise encore plus :rage:

Que ressentez-vous face à ce genre d’actualité?

4 J'aimes

J’ai été personnellement choqué par le décolleté de cette visiteuse…J’ai même appris qu’il y avait dans ce musée plein de femmes entièrement nues, peintes sur des toiles !!! Un scandale !!

Exigeons la présence d’agents contrôlant la longueur des jupes à l’entrée du Musée !.

3 J'aimes

Un fait divers.
J’ai compris que certaines personnes ont leur histoire plus facilement publiée dans les médias, par le jeu des relations. Alors, j’ai envie de regarder ça avec un regard lointain, considérant que c’est une erreur ponctuelle du Musée d’Orsay, certainement pas son éthique.

C’est assez lamentable comme histoire. De quelle droit lui interdit-on d’entrer? D’autant puls qu’il s’agit d’un musée national…

l’avantage des réseaux sociaux est que ce petit fait divers se voit. Et peut-on espérer que cela ne se reproduise plus au musée d’Orsay tout du moins.

2 J'aimes

Mesdames, Messieurs,

Comprenez bien qu’un décolleté trop visible n’est pas acceptable pour un musée qui expose « l’origine du monde » de Gustave Courbet ! (comprendra qui pourra ! :stuck_out_tongue: )

4 J'aimes

Ils diront que c’est tout simplement de l’art contrairement à un décolleté trop plongeant…

1 J'aime

Sa robe lui va à ravir, je ne trouve pas qu’il est lieu à en faire polémique.
C’est incroyable qu’à l’heure actuelle, on puisse imposer des tenues pour visiter des musées.

1 J'aime

Ils ont peut-être cru que les visiteurs seraient plus intéressés par le décolleté en chair et en os que par L’origine du monde, couchée sur une vieille toile poussiéreuse.

Malgré tout, quelque chose me dit que cette affaire n’est pas très nette.

1 J'aime

Vue sur Facebook ( pas de source plus précise)
C’est semble-t-il une réponse faites au musée d’Orsay pour avoir refuser l’entrée à cause d’un décolleté

Ha non là je suis choquée, là ce ne sont plus Trois mais Quatre Grâces, ouste ! Lol

Pour Curvy, on devrait faire les Trois Grasses.

Comme Prax je pense qu’on ne sait pas tout, d’où j’aime garder un regard un peu lointain sur cette histoire. C’est une société prestataire qui a fait l’erreur a priori, je n’ai pas envie d’accabler le musée d’Orsay.

Va falloir que je retourne a Panamme un de ces quatre, pour allez voir ce musée… surtout depuis la photo d’Anne :stuck_out_tongue:

Mais je suis d’accord Prax, c’est louche !!!

1 J'aime

A priori, rien à voir avec l’affaire du décolleté, on trouve aussi cette photo sur des blogs datés de 2012.
D’autre part ce tableau de Jean Baptiste Regnault serait au Louvre et non à Orsay.

1 J'aime

Hey hey, on a un Sherlock Holmes ici
Merci pour les précisions et d’avoir remis les choses en place.

Dommage, cela aurait été une chouette réponse

2 J'aimes

Mais pour en revenir à Orsay, il y a eu quand même ça en 2014


Alors franchement un décolleté (même pas dans l’optique de choquer), ça fait petite joueuse :sweat_smile: :sweat_smile:
1 J'aime

Je ne savais pas qu’il y avait autant de personnes qui se dévoilaient dans les musées…

2 J'aimes

@Anne, voici la réponse d’aujourd’hui à l’« affaire du décolleté »


…le principal était couvert…la bouche et le nez avec le masque…:blush:
2 J'aimes

Excellent, même si je sais que des gens ne comprendront pas le message.

PS Sur la vidéo, tu peux voir que tous les nez n’étaient pas couvert :sweat_smile:

1 J'aime

Mince, c’est vrai !!..je suis choqué :scream: !!!

2 J'aimes

Cachez moi ce nez que je ne saurais voir …

2 J'aimes

Calcul ou opportunisme, en tout cas elle a réussi à faire le buzz, vu le nombre de messages, de réactions et de retweets (sans même parler de l’intervention des Femen, qui ne pouvaient pas laisser passer une telle occasion) sur son compte Tweeter. À comparer le nombre de tweets avant/après.