À quel moment avez-vous vous su que c’était lui ou elle?

L’amour toujours … oui mais même si je suis tombée amoureuse plusieurs fois dans ma vie, je n’ai ressentie que c’était LA personne pour moi qu’une seule fois.

J’étais chez lui pour la première fois, dans une ville que je n’aime pas, dans un appart petit à la décoration un peu vieillotte et un lit pas bien large, seulement j’étais avec lui et je me sentais à ma place même si rien n allait vraiment dans ce sens.
J ai su que je me sentirais toujours bien avec lui, peu importe le lieu, je savais que c était lui.

Et vous, à quel moment avez-vous sur que c était la personne pour vous ?

Je ne sais pas trop. Tous les hommes pour lesquels j’ai eu un béguin, je les ai envisagés à chaque fois comme des hommes de ma vie. Je sais ça fait peur. Mais j’étais jeune quand j’ai rencontré mon mari, j’avais 21 ans. Si j’étais célibataire aujourd’hui, j’envisagerais peut-être les choses autrement.

1 J'aime

Les envisager oui, plus ou mois à chaque fois aussi pour moi :joy:
Savoir que c’est La personne, une seule fois.

D’ailleurs, on m’a demandé en mariage une fois, je l’adorais, vraiment, mais quand j’ai vu que le oui était difficile pour moi, j’ai su que ce n’était pas lui.

2 J'aimes

N’ayant connu de façon sérieuse (c’est à dire dans ma vie d’adulte) que 2 personnes, c’est assez difficile de répondre. A la première, je me suis dit que c’était la femme de ma vie (le gros naïf !!) mais comme c’était la première, je n’avais pas d’autres références. Bon ça a tenu 25 ans mais au final, ça s’est terminé.
5 ans après j’en ai rencontré une autre. Des tonnes de points communs, même humour, mêmes références culturelles…tous les feux étaient au vert…à priori, c’était ELLE…mais en fait non…quelques jours de vie commune et on découvre une autre personne, un caractère, des habitudes, une impossibilité d’accepter la présence d’une autre personne…bref, incompatibilité d’humeur…donc rupture.
Donc maintenant, je suis incapable de dire comment je reconnaîtrai LA bonne personne car à chaque fois, j’y ai cru.

Hey 25 ans c’est pas mal déjà
Et puis L’amour de sa vie c’est peut-être l’amour de quelques années et c’est déjà pas si mal :wink:

1 J'aime

Le problème est que quand ça dure 25 ans on a tendance à s’enliser dans la routine sans s’en rendre compte…le “pour la vie” a l’air réel…mais non !..et c’est une erreur que je ne referai plus.

2 J'aimes

Je comprends tout à fait, c’est une chose que je tente de ne pas oublier

1 J'aime

Elle connaît tes sentiments ?

Oh la la, on a un pur Valentin anonyme :open_mouth:
C’est super mignon mais aussi un peu triste

1 J'aime

Merci pour ta compassion…Je pourrai dire que c’est de ma faute mais le coeur a ses raisons…bref, quand une personne fait plus d’effet sur ton coeur qu’un défibrilateur…on ne peut pas lutter !..mais cela aussi passera :wink:

Je comprends très bien ta position.
J’admire aussi que tu sois capable d’écouter ton cerveau malgré ce que ton coeur chante

En fait je n’ai pas trop le choix…le risque de perdre le peu que j’ai est trop grand. Je préfère être un ami que rien du tout…et déjà devenir “ami” n’est pas si évident.

1 J'aime

Je ne sais pas si j ai su que c était LUI. En fait quand je me suis mariée j ai pensé que j étais capable d envisager vivre avec lui jusqu a ma mort. Donc je ne me suis pas posée plus de questions a ce moment là .

Je n ai pas une vision très romantique de l amour je n en ressens pas le besoin. Pour moi, de toute façon dans une longue vie de couple on va passer par des moments plus difficiles.

Donc je pense que je peux dire maintenant, 30 ans après que c est lui. J essaie de profiter chaque jour de cela.

3 J'aimes

Hier…
Sur une Radio entre 14H00 et jusqu’à … 16H…et des brouettes ou 16HOO piles poils!!!
J’écoutais Brigitte Lahaye.

Découverte alors à avoir appris que l’origine du divorce dans la société française serait depuis…
1792 ou 1796?..

Encore, vers 1980: le divorce était « mal vu », et donc risque pour les personnes divorcées à être mises à l’écart de la société française!!!

Soit environ 200 ans et des brouettes où le concept du divorce existe et soit maintenant en 2020, un acte « banal » car devenu plus présent dans la société…

J’ai été étonnée que des personnes de mon quartier viennent se confier à moi, d’eux même, pour ce qu’est le :

  • mariage.
    Comment il ou elle l’a vécu?,…
    Comment il et elle ont vécu la séparation (si il n’y avait pas acte de mariage) ou le divorce…

Un homme a été tétanisé le jour de son mariage lorsque, lors de la cérémonie, sa fiancée devenant sa femme lui mets alors sa bague à son doigt avec comme commentaire un:
« Voilà! Comme cela! Maintenant, tu m’appartiens! »

Avant cette phrase là: il était pour le mariage.
Cette phrase là a été dite après son « oui » devant le Maire de sa commune.
« Avoir la Bague au Doigt » est devenu pour lui une réalité après son « oui » comme quoi: il « appartenait » à quelqu’un.

J’ai compris que cette phrase là de sa femme l’a chamboulé.

Je sais que je ne me sens pas du tout apte à me marier.
Car Ma Liberté de Vivre est importante.

Le Concept que une vie se fasse auprès de la même personne: pour moi, je n’y crois pas du tout.
On évolue tous et toutes à nos rythmes respectifs.

Une autre voisine est venue me voir pour se confier sur le concept du « mariage » comme quoi:…
Il y avait de la colère refoulée en elle qui explosait alors…
L’impact du mariage dans sa vie n’avait pas du tout était celle sur laquelle elle se projetait…
Pour elle , cela venait d’un héritage culturel ou encore il y a 30 ou 40 ans, il y avait une pression par un:

  • « il faut se marier ».

Et pourtant?..
Est ce que l’acte du mariage est obligé?..

Il y a encore 10 ans: une personne célibataire qui refuse de se marier était mal vue car mal compris pour la société française.

Je trouve un plus au « célibat » !!!

Célibat pour la société = personne seule chez elle.

Pour moi, d’après les termes administratifs lorsqu’il faut remplir 10 ou 20 ou 30 pages d’un formulaire,…

Cela serait:…

  • concubinage?..
    Soit deux personnes qui vivent en couple sans passer par le mariage?..

J’ai eu plusieurs hommes dans ma vie.

J’ai vu étant enfant l’impact du divorce pour les personnes concernées et leurs enfants et le rejet non officiel de la famille proche…

La Liberté pour Moi a une Valeur Importante!!!
Aimer et Etre Aimée sans pour autant « devoir » appartenir l’un de l’autre!!!..
Libertés de Vivre à Lui et à Moi!!!
Cela implique pour les deux de la responsabilités de l’un à l’autre sur la santé du couple « concubin »…
Des remises en question permanentes pour que la routine du couple ne broie pas son blé en farine…

« Appartenir » me rappelle:

  • l’esclavage,
  • la possession de l’autre,
  • le dominant qui possède le dominé,
  • impossibilités aussi pour le dominé à pouvoir fuir …

Posséder une personne parce que amour de l’un à l’autre et donc devoir de fidélité de l’un à l’autre…
C’est quoi l’amour?..
C’est quoi la fidélité ?..
Le « Devoir » Conjugal: c’est une Preuve d’aimer librement le quelqu’un qui est sur le document de la Mairie?..

Comme si,…
Notre Evolution Respective à vivre devrait être rattachée pour toute notre vie Toute Entière à la personne du document qui est le « mariage »…

Au moyen âge,…
Le mari se mariait et choisissait sa mariée car…
« Il était en âge de se marier… »
Mari et Age = mari-âge = mariage.
Au moyen âge = la femme devait se plier à devoir se marier ou bien, à finir sa vie « chez les bonnes soeurs » si refus pour elle à se marier …

Je suis pour Vivre, Aimer, Etre Aimée et ne pas me voiler la face!!!
Ni pour lui et ni pour moi.
A dire que j’évolue.
ET,
La personne avec qui je vis aussi.
Chacun à son rythme.
Avec le respect de l’un à l’autre.

Un homme jaloux => je fuis illico presto.

1 J'aime

a chaque fois, j’ai cru que c’etait le bon, et puis, les masques tombent …

je suis en present en repos affectif , et sentimental, qui sait ce que cupidon, me reserve ???
je precise de mon message ici, pour dire que :inutile que des FAT ADMIRER ME CONTACTENT :je ne saurais pas quoi en faire !:slight_smile:

2 J'aimes

Maintenant que j’y repense…c’est quand on a pris le métro après avoir visité un musée. Alors qu’il n’y avait jamais eu de geste de proximité entre nous jusque là, assis côte à côte, j’ai posé ma tête sur son épaule, il n’a ni bougé ni parlé. J’ai regardé les gestes de ses mains qui ne savaient contenir quelque chose qui m’a paru être une grande tendresse mêlée de timidité.

4 J'aimes

J’ai rompu voici peu avec mon amant.

Il y a eu un élément déclencheur pour cette rupture là!..
Je n’ai pas répondu à ses e.mails jusqu’alors.
Ceci pendant une durée.
Il était alors face à Lui.
Dans un monologue.
Et donc…
Face à Lui.
Plus du tout de dialogue.
Lorsque il s’est manifesté encore: je lui ai alors envoyé un SMS.

Dans ce SMS: je lui écris que la relation est finie.
Pas de reproche de ma part sur lui.
Je sais que il sait à pourquoi cette fin là.
Pour moi: on s’est connu.
On s’est construit pendant un moment l’un de l’autre.

J’ai compris depuis que…
J’ai mal vécu ce statut d’aimante d’un homme marié.
Le fait que j’étais « à part », « en statut quo »…

J’ai alors découvert à mieux définir à ce en quoi j’aimerais vivre et pour vivre, apprendre à moi à changer à ma façon d’Etre.

Je me découvre!!!
Encore et encore.

Une rupture n’est pas un échec, c’est apprendre ce qu’on veut vivre à 2 ou pas