Votre poids, qui le connaît autour de vous?

Bonjour,

Dans le cadre de mon travail, j’ai du tester une balance et entre collègues on se donne les accès aux informations pour comprendre le fonctionnement des machines etc.
Bref, mes collègues du coup connaissent mon poids exact, j’avoue franchement que cette idée ne me ravie pas des masses.
En général je ne partage pas cette information publique.
Mes proches et mon médecin ok, au delà je n’en parle que pour démonter des clichés sur l’image que les gens ont du poids et de l’obésité morbide.

Après, je suis loin du temps de la honte, j’assume qui je suis comme je suis. J’ai quand même un navire parfois des réticences à partager cette information qui me semble être une donnée privée.

Du coup je me demande comment vous gérer cette question de poids ?
Qui le connaît autour de vous ?
Le cachez-vous ?

Il y a quelques années, c’était impossible d’imaginer que quelqu’un d’autre que moi (et mon doc) connaisse le chiffre.

Maintenant, je m’en fiche.
Je ne le crie pas sur les toits parce que je ne vois pas l’intérêt mais si on me demande pas de soucis.

C’est comme ma taille de vêtements (tu te rappelles comme j’avais eu du mal à le dire lors du shooting), on voit bien que je fais pas du 36 ni du 42, mon poids c’est pareil, je fais pas 60 kg.

Ce qui peut être drôle quand je dis mon poids, c’est que les gens ne se sont jamais posé la question et ne m’aurait pas donné ce poids là. Ils sont toujours étonnés

Même chose pour l’étonnement, mis à part une ou deux personnes qui passent beaucoup de temps en salle de sport.

1 J'aime

Bin pour ma part je n’ai pas d’occasion de le dire à part au corps médical!
Mais ça ne me pose pas de problème parce que c’est factuel et ça ne me définit pas.
Mon compagnon connait ma taille de vêtement mais pas mon poids. Il ne me demande pas mais j’ai toujours un cahier sur la table basse avec ces infos là donc s’il voulait il pourrait savoir.
Après je comprends que tu ne sois pas très fan du fait de le dire à tes collègues @Anne. Tu ne peux pas contourner ça ?

Mon copain le connaît le médecin aussi les autres non car je n’en parle pas pour le coup et les gens ont souvent pour le coup une estimation très erronée j’ai remarqué :joy:

Ce n’est pas un sujet dont je parle ouvertement car je n’y voit pas l’intérêt en vrai :rofl:

1 J'aime

Tu commences à parler comme @Shy @KuroHime en vrai :joy:

3 J'aimes

Shy sort du corps de @KuroHime​:rofl::rofl::rofl:

3 J'aimes

Seul mon médecin c’est mon poids. Je n’aime pas parler de mon poids, je suis comme vous les filles, je n’en vois pas l’intérêt ! :sweat_smile:

Surtout que je n’assume pas ce poids, je ne me sens pas à l’aise avec, tous les jours.
Ce n’est pas mon poids d’équilibre (bien dans mon corps et dans ma tête).
Il me faut encore du temps pour m’accepter totalement…

Lol @Lyla en même temps ce n’est pas le genre de mot que tu places l’air de rien dans une conversation :joy:

2 J'aimes

What? Que viens-je faire là?

1 J'aime

Pour ma part, seul mon médecin connait mon poids, moi je ne le connais pas.
J’ai un passé anorexique où la balance a été très présente dans ma vie. Il y a 10 ans j’ai décidé de ne plus me peser car ça me créait un stress inutile, au moment de la pesée mais aussi tout le reste de la journée en réfléchissant à ce que je devais manger ou pas… Donc exit la balance!!
Je précise qu’il y a en une à la maison à la demande de mes enfants et ça ne m’embête pas du tout de cohabiter avec elle (pour dire que je ne suis pas fâchée avec cet engin :sweat_smile:).
Quand je vais chez le médecin, je lui dis que je ne veux pas connaître mon poids et je regarde ailleurs au moment où il me pèse.
J’ai quand même une sorte de référence: c’est un jeans qui me donne une indication du volume… Mais j’en ai déjà changé (car il avait rétréci, le vilain :joy:).
A mon avis, on ne se résume pas à un chiffre, l’important est de se sentir bien dans ses baskets!

2 J'aimes

C’est clair @ZezetteepouseX :joy::joy:

1 J'aime

@KuroHime commence à parler comme toi @Shy en vrai! :astonished:

Yé né compron po, pour citer un grand sage nommé Arnold : « Mais qu’est que tu me racontes là? »

Hahah c’est la faute de mes collègues je pique leurs tics de langage je me suis mis à dire en vrai et je re jure à cause d’eux :joy::joy:

2 J'aimes

:joy::joy::joy::rofl: tu es mal barrée @KuroHime

1 J'aime

Ouais c’est clair et si je bosse avec des gens vraiment plus jeunes par contre j’ai du mal à choper leurs tics de langage car je ne les comprends pas parfois :joy::joy:

1 J'aime

Euh, en réfléchissant a la question…personne ne fait !! Même le médecin a une vague idée…genre pas 70kg quoi !! Mais alors c’est tout !

Mon mari et mon médecin.

Je ne me suis pas trop pesée dernièrement (sûrement un réflexe d’autruche pour le coup), mais j’ai grossi un peu je le vois dans mes fringues.

Tête de l’autruche récemment.
A la finale: je me suis pesée depuis 3 ou 4 mois.

J’ai grossi.
Depuis peu: j’ai perdu.

Lorsque j’informe de mon poids à quelqu’un et que ce quelqu’un présente un stéréotype psychique pour les personnes en surpoids, alors …:
-1) principe de relativité: je lui demande d’imaginer les mannequins du XXIème siècles poser en sculpture, avec les mêmes poses que les sculptures du XVIIIème siècle. Et de là: on pourra comparer:

  • Ce qui est beau pour moi à ce qui est moche pour moi.
  • Ce qui est beau d’après moi, à ce qui est moche d’après moi.
    En conclusion… ? …
    S’il ne va pas falloir, à la finale, faire en sorte à ce que je pose pour qu’une sculpture soit présentée sur la place d’une ville… ? …
    Car une mannequin du XXIème siècle représenterait alors le prototype de la personne pour le XVIIIème siècle qui relate une personne souffrante, malade, au stade de sa fin de vie.

Trace d’humour, …
Certaine personne vit mal que ma personne en sculpture pourrait être exposée alors dans un musée comme étant le prototype de la beauté
Déclic… qu’une personne à la morphologie exacerbée d’une mannequin est pour moi celle qui relate la fin d’une vie.

  1. Exclamation récente d’une personne qui insiste comme quoi: il me faut maigrir !!! …
    Son argument a été que, d’après elle: je ne peux pas trouver de mari si je ne peux pas mettre de jupe au dessus du genou !!
    Cela m’a fait sourire .
    Son critère de beauté n’est pas le mien.
    Son critère à être bien dans ma peau aussi.
    Pas besoin de passer la bague au doigt pour être bien.

Je lui relate alors que : mon squelette pèse plus lourd que pour d’autre personne. Et donc, qu’elle se calme: je ne vais pas mourir illico presto…

Il est vrai que j’ai un squelette lourd.
Qui trompe l’oeil alors de la balance…

Je n’en veux pas à cette personne.
J’ai compris qu’elle a un blocage psy dans sa tête.
Pour elle: la beauté est une personne qui a la peau sur les os.
J’ai tellement fréquenté des personnes en fin de vie qui avaient la peau sur les os que j’ai envie de me sentir vivante.