Voisins vigilants...oui mais

Alors, voilà, j’ai hésité avant de créer ce sujet mais…ça me turlupine trop.

Je me suis retrouvé un samedi à devoir intervenir dans mon voisinage pour des violences conjugales. Suite à des cris et des bruits entendus dans la nuit Les deux personnes concernées sont partie chacune de leurs côtés très éméchés, mais d’après une des voisines également témoin, Lui était capable de l’attendre Elle sur le parking pour « finir la soirée ».
Au vu de ces éléments j’ai appelé la gendarmerie pour signaler l’altercation et qu’il était aussi probable que l’histoire finisse mal sur le parking pour l’un ou l’autre. Je ne voulais pas apprendre qu’il était arrivé quelque chose alors que j’étais au courant.
Et là je suis tombé de haut. En gros la réponse de la gendarmerie à été « ah ben si les gens ne sont plus là, nous on vient pas. » J’ai alors signalé la possibilité du parking…" ben si vous entendez du bruit vous rappelez."
J’avais envie de lui répondre que vu l’heure je voulais bien dormir et que c’était pas vraiment à moi de gérer… Mais forcément je n’ai rien dit.

Autre chose perturbante…Lui était de retour 3 jours plus tard, sortant de chez Elle… Et depuis, Lui revient très régulièrement.
La situation existe depuis longtemps, encore hier soir par exemple. On est deux voisines à avoir tenter des choses et…aucuns résultats, aucunes réactions.
Alors au moment où l’on demande aux voisins d’être attentif, de ne pas fermer les yeux et les oreilles…j’ai vraiment été estomaqué par la réponse de la gendarmerie.
L’attitude d’Eux, est malheureusement assez classique, bien que difficilement compréhensible.
Alors, j’avais envie d’ouvrir la discussion pour essayer d’y voir clair, mais aussi me sentir moins impuissante face à la situation.

1 J'aime

Je ne sais pas comment la décision est prise d’apposer un panneau voisins vigilants dans un quartier. Il y en a un qui est apparu au cours des derniers mois dans mon quartier sans savoir qui en est à l’origine ni quel doit être le rôle de chacun. Certains remarquent tout, moi je ne vois jamais rien (à par un jour une pipe à crack près du square de jeux).

Si je comprends bien les gendarmes, il faut appeler pendant que ça crie et frappe et pas après, même si il peut se passer quelque chose ailleurs ?

Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de téléphoner à une association pour demander ce qu’il faudrait faire pour que les gendarmes se bougent ou la mairie pour prévenir le cas.
Mettre un maximum de monde au courant que toi, tu as fait ce qu’il fallait

2 J'aimes

Chapinette, mon titre prête à confusion. « Voisins vigilant » c’est pour que les voisins garde un oeil les uns sur les autres mais plus au niveau sécurité. Mais comme toi je ne sais pas du tout qui et comment ça se créer. Comme toi, je ne repère rien.

Yayie…tu as tout compris. En gros c’est la réponse que j’ai eu…je suis resté bête pour pas dire autre chose.
Alors pour mon cas, « tout le monde » est au courant. Une autre voisine, probablement tout le monde d’ailleurs vu que les murs sont en papier à cigarette. Les gendarmes aussi connaissent parfaitement l’histoire et le lieu. Appeler une asso paraît être une bonne idée oui, histoire d’avoir des avis « objectifs ». C’est très désarmant comme situation.

3 J'aimes

Après réflexion, j’ai trouvé ce qui me dérange.

Au jours d’aujourd’hui, on entend les campagnes pour éviter que les voisins soient aveugle, sourd et muet. Mais ce qui pose soucis en général c’est que les voisins justement n’ont aucune envie de se mêler de la vie des gens, surtout juste à côté de chez soit. Alors au moment où l’on arrive à dépasser tout ça, les réactions des autorités sont bizarres et les personnes concernées sont déroutantes dans leur comportement.

Du coup, en aréagissant, on a vraiment l’impression d’avoir paniqué pour rien, de s’être mêlé de choses qui ne nous regardaient pas. Ce qui veux aussi dire que la prochaine fois, il sera plus difficile à agir.

2 J'aimes