Réveil au milieu de la nuit et insominie

Depuis mon souci avec le soleil, je tente de me réveiller très tôt pour aller profiter du soleil quand il se lève avant qu’il soit trop haut et attaque ma peau.
J’ai eu pas mal de difficulté à me coucher tôt, oui sauf que maintenant quelque chose me réveille après 4/5 de sommeil et ensuite je suis en pleine forme durant 2/3 heures puis je tombe de sommeil.
Bref, j’ai beaucoup de mal à gérer cette histoire de sommeil pourtant si essentiel.
Et vous, comment faites vous ?

1 J'aime

Je suis une insomniaque intermittente :joy:.
Genre j’ai remarqué que ces derniers temps, je me couche de plus en plus tard et je me réveille pourtant à la même heure…
le pompon c’est cette nuit : couchée à 23h, réveillée à 4h30.
Je n’ai pas de solutions miracles si ce n’est essayer de me relaxer et compter.

Dans ton cas, c’est peut-être lié au fait que les jours sont plus long en ce moment ?

oh tres simple, je mange, donc je me rendors!

mais j’ai un peu le mm rythme de sommeil que toi, donc, si je px, c’est sieste l’apres midi

je dosi avoir, depuis que je suis hyperacousique, 5 h de sommeil pile !chaque nuit

Mais est-ce que tu te sent fatiguée ensuite ?

C’est surtout que mon mari se lève tôt… suivi de mes enfants :unamused:

Oui ça m’arrive, je me réveille pour aller aux toilettes et ne parviens à me rendormir. Lorsque j’y parviens sans trop savoir comment, je me rendors très profondément, si profondément qu’il m’est très difficile d’émerger ensuite le matin.
Il fut un temps, m’efforcer de penser à rien fonctionnait un peu.

1 J'aime

Ouf, quand je fais une nuit complète, ça me semble anormal…
Bref, comme truc et astuce tu as en homéopathie « coffea crudea » qui marche vraiment bien. Sinon, l’huile essentielle de mandarine verte. J’utilise celle de la mandarine rouge qui marche bien également. Attention ça tâche les draps (mais ça part au lavage).

Hello ici, @Anne es-tu du genre à repenser à ta journée, a des soucis,es-tu stréssée ?

Je ne dormais pas au collège en 4eme, j’avais la boule au ventre à l’idée de retourner à l’ecole le lendemain et je repensais toute la nuit à la journée passée. L’acupuncture et la sophrologie m’ont beaucoup aidée pour apprendre à laisser les choses non essentielles de la journée passée derrière moi. A chaque jour et à chaque personne suffit sa peine !

Je me sers encore de ce que j’ai appris à l’époque dans les périodes où je retrouve ces travers et ça fonctionne.

C’est marrant que tu remontes ce topic, @ZezetteepouseX, car cette nuit je ressasse des trucs, des histoires de relation médecin-patient auxquelles je n’ai toujours rien compris, mais j’arrive à me dire que c’est le cycle hormonal qui me fait ressasser ce soir alors dans 2 jours c’en est fini de faire ma madeleine…pour un mois. En attendant, je ne dors quand même pas. Je m’émerveille parfois de ce que les hormones nous font vivre à peu près les mêmes aspirations et événements aux mêmes âges dans les grandes lignes, j’ai alors cessé de vouloir les dompter ces bougresses, mais bon sang ce que ça peut être usant, parfois. J’en ressors exténuée tous les mois. Du moins de mon côté.
Je ne sais pas si votre cycle hormonal vous cause également un tel embarras.