Règles irrégulière et étrange, j'en ai marre!

Bonjour,

Depuis toujours, j’ai eu un cycle étrange, absence de règles de plusieurs du à un manque d’hormones et j’était plutôt contente de pouvoir avoir plusieurs mois sans rien.
Depuis 5 ans et suite à une perte de poids importante, les choses ont changé, bonjour la ménorragie avec des un cycle un peu plus long que la moyenne, mais surtout 1 longue semaine de règles ultra abondantes, une anémie qui a fait que j’ai du prendre des compléments de fer et un SOPK enfin diagnostiqué.

Maintenant, cela change encore, j’ai soit des règles ultra courte et légère, soit des semaines de règles avec peu de sang toute la journée, et d’un coup ce sont les chutes du niagara qu moins une fois par jour.
D’après ma gyneco, ce n’est qu’un kyste de sang rien de dangereux, cela peut arriver une fois ou plus jamais ou tout le temps, cela peut être le debut de la ménaupose ou pas.

Sauf que là, j’en suis à la semaine 3 de ce yo yo et j’en ai marre.
Alors évidemment je vais retourner voir une gynéco, si j’arrive à avoir un rendez-vous car en ce moment ce n’est pas une chose facile.

Mais en attendant je voulais en parler avec vous, savoir si d’autres ont eu des symptômes comme cela ?

1 J'aime

Ah oui, je compatis !

Pas mal de soucis de ce côté là. Règles irrégulières, douloureuses et longues première partie de vie.

A 40 ans j ai mis un stérilet mirena, bonheur et joie, passe les 3 premiers mois avec des spotting, plus de règles, enfin bien.

Vers 45 ans, le stérilet ne suffisait plus ça a recommencé , saignements permanents, flux variable, la elle m a mis sous pilule en continu, à nouveau joie et bonheur.

Ensuite l année passée, à l annonce du diagnostic de cancer du sein hormonau-depandant J ai du arrêter la pilule de suite. J ai recommencé les règles étranges. Je prends un traitement qui inhibe la réponse hormonale, le tamoxifene, pour éviter la récidive du cancer. Au début ça m a quasi supprimé les règles, enfin c était des petites règles de rien du tout.

Malheureusement ce traitement epaissit l endometre et la ayant eu des hémorragies (mais genre y a rien qui tient quand ça démarre, ça coule par terre et le long de mes habits) 4 x et les 2 dernières à 3 semaines d intervalles (et passé l hémorragie je continue de saigner , mais comme des règles normales) j ai pris rdv chez la gynéco. J y vais demain matin.

On verra ce qu elle me propose. En tout cas depend ou je suis c est très embêtant. La dernière qui était mercredi passé heureusement que je venais d arriver chez moi.

Je pense qu on va me proposer un curetage puisque les hormones me sont interdites à vie. Mais bon sachant que j en ai encore pour 4 ans de traitement de tamoxifene (qui epaissit l endometre donc plus de ridques d hémorragies )et ne sachant quand je vais être ménopausee, à voir s il faudrait pas plus radical.

J espérais toujours être ménopausee mais il semblerait que j en suis encore loin (pourtant 55 ans cette année ).

Si je n avais pas eu un cancer hormonau dépendant j aurais continué avec les hormones jusqu a la ménopause, j étais très bien avec en tout cas.

J’ai toujours eu des règles régulières, tous les 28 jours, limite je savais à quel moment de la journée, elles arrivaient.

Depuis 2 ans à peu près, parfois elles arrivent en avance, parfois en retard et le flux n’est plus aussi régulier non plus.

Je mets ça sur le compte de la pré-menopause et je me demandais si je n’allais prendre u’e contraception hormonale pour arrêter mes règles le temps que la ménopause s’installe complètement

2 J'aimes

Ado, j’avais des règles hémorragiques, 15 jours tous les mois et demis.
J’ai pris la pilule et quand j’ai eu un souhait bébé, mes cycles étaient relativement réguliers mais tendants a s’allonger.
Ça ne s’est pas trop mal passé pendant presque 5 ans mais depuis quelques mois, les symptômes des opk ont recommencé à se manifester avec en particulier un allongement des cycles mais j’étais relativement constante en pertes.
J’en suis au 2e mois de pilule, j’ai eu du spotting tout le premier mois et mon cycle a duré 24 jours :open_mouth:.
La, ça a l’air d’être plus normal, pas de spotting, on verra lors des règles…

1 J'aime

Tiens je ne connaissais pas cet appellation de « spotting », merci pour l’info.

Stress en ce moment au top, pre ménaupose tout à fait possible, autre cause aussi possible.

Le spotting ne me gêne pas, ce qui me pause souci c’est le moment de la journée où en une seconde, une protection nuit n’est pas suffisante. Pour l’instant, c’est arrivé quand j’étais chez mois à chaque fois, mais cela m’empêche d’aller nager depuis plus de 2 semaines car je ne me vois pas rejouer une scène des dents de la mer :grimacing: :sweat_smile: