Qu'est ce qui compte le plus pour vous l'amour ou le travail?

Bonsoir,

J’ai une amie qui a décidé de laisser tomber (du moins pour le moment) toute possibilité de s’ouvrir à l’amour pour se consacrer uniquement au travail.
D’un autre côté, moi je pense que je pourrais faire des changements par amour tout en respectant mes engagements professionnels mais en n’en faisant plus ma priorité.

Et vous ?

alors moi si je suis pas bien dans ma vie je n’apprécie pas mon boulot , j’ai pas envie je suis pas motivée donc pour moi tous va ensemble

J’ai sacrifié tout espoir d’avoir une vie professionnelle épanouie par le passé, par amour.
Aujourd’hui, je pourrais avoir une vie professionnelle épanouie, juste que je ne sais pas quoi faire

Moi j’ai envie de dire pourquoi faire un choix?

Il me semble qu’avoir une vie professionnelle dans laquelle on s’épanouie, n’est pas incohérente avec le fait de vivre un amour sain.

De mon point de vue, il est important d’avoir une activité professionnelle, dans celle ci ont s’épanouie, on tissent des liens également. Et c’est un espace à soi en dehors du « foyer ».

Si on concentre tout sur sa vie professionnelle en revanche on risque de passer à coté de tout dans sa vie, on travail pour vivre et selon moi on ne doit pas vivre pour travailler, mais j’ai un rapport particulier avec l’emploi au regard de mon métier, il est important de s’y épanouir, d’aimer ce qu’on fait et je suis pleinement convaincu que c’est chose possible aujourd’hui et pour tous le monde, je ne dis pas que c’est facile, mais que c’est possible.

D’un autre coté, tout lâcher professionnellement pour se concentrer sur l’amour est ce réellement une bonne chose? Dans un sens notre « univers » va tourner autour de l’être aimé, ce qui va exacerber tous sentiment qu’il soit positif, comme négatif, jalousie, le manque de l’autre en son absence et le fait arrivé un moment de ne pas savoir quoi faire de ses journées et de potentiellement s’oublier soit même au profit de l’être aimé, peut être qu’on perdrait même le coté amour « sain » dans le processus.

Je sais pour ma part que je ne pourrais pas entretenir de relation avec une personne qui :

  • Privilégie le milieu professionnel à sa vie de amoureuse ou vie tout court d’ailleurs
  • Privilégie l’amour à son épanouissement professionnel

Simplement parce que ça n’irait pas dans le bon sens selon moi, nous avons tous une pyramide des besoins qu’il est nécessaire de combler afin d’être satisfait de sa « vie ». Il y a un juste milieu à trouver pourquoi devoir renoncer à l’un ou l’autre?

Donc pourquoi faire ce choix?

Un célibataire pourra concrètement plus s’investir sur sa carrière quand il est célibataire, mais rien ne l’oblige à se définir par ce biais sur le long terme et à se fermer à une belle rencontre.

D’un autre coté, si par amour on doit renoncer au reste, ce n’est peut être pas sain et si on nous demande de faire le choix entre amour et vie professionnel autant se séparer de celui ou celle qui vous demande un tel sacrifice car s’est un sacrifice injuste.

Voila mon humble avis qui n’exprime que ma réflexion.

7 J'aimes

Je pense comme shy, pourquoi choisir ?
Vivre plus l’un par rapport à l’autre ?

il y a un temps pour le travail, un temps pour l’amour, un temps pour la famille, un temps pour le couple, un temps pour les enfants, un temps pour les amis, un temps pour soi, un temps pour les vacances…

Le tout c’est de trouver un équilibre entre tout, avec des priorités parfois d’un côté ou l’autre.

Mais pourquoi vouloir mettre entre parenthèse quelque chose qui nous plaît, nous fait du bien, pour favoriser autre chose.

6 J'aimes

Autant j’ai généralement du mal à faire des choix, mais là, ce serait clairement pas le travail ^^

Plus sérieusement, même si je n’aime pas tellement le travail, si les conditions sont décentes (pas de harcèlement, pas de stress à outrance et régulier, pas de trajets ridiculement long etc…), cela peut être épanouissant en terme social et en développement personnel, et c’est plus sécurisant de pouvoir subvenir à ses propres besoins sans avoir à être dépendant financièrement de sa moitié.

Ceci étant dit, je serais plus encline de changer de « carrière » que d’amoureux.

J’aurais plutôt opposé le travail à la vie de famille qu’à l’amour.

Ce serait encore une toute autre histoire :stuck_out_tongue_winking_eye:
Tu pourrais lancer le sujet