Préjugés sur les métiers

Ce matin, discussion sur whatsapp avec mes amies (j’adore mes amies, je me suis pas toujours bien réveillée pour des sujets de conversation hautement philosophique :stuck_out_tongue_winking_eye: dès le matin mais c’est toujours enrichissant d’échanger)

Une d’entre elles demande si lorsque nous rencontrons une nouvelle personne, son job peut nous influencer à la rencontrer ou pas (elle parlait d’une rencontre amoureuse mais je trouve que les réponses peuvent servir à tout type de rencontre).

Je lui réponds que je ne demande jamais leur métier aux personnes que je rencontre (elles peuvent me le dire mais moi, je ne poserai pas la question), qu’on a tous une idée préconçues des métiers et que ça peut nous influencer sur ce qu’est ou devrait être cette personne, que je préfère la découvrir au fil d’une discussion.

Une autre lui répond qu’elle pose toujours la question parce qu’effectivement, selon le métier, elle peut avoir un peu de mal. Par exemple, elle a du mal avec les mains et les ongles sales et donc un homme qui lui dirait qu’il est mécanicien, elle va avoir un à priori négatif sur ses mains, elle ne le rejette pas mais elle va s’assurer rapidement que l’hygiène de ses mains est aussi sa priorité.

L’amie qui a posé la question nous apprend que dès qu’elle dit son métier, elle est gardienne d’immeuble, il n’y a plus de son ni de lumière, ils ne cherchent pas à la connaitre plus, ils pensent que niveau intellec ça ne passera pas. Alors que c’est une femme très cultivée, qui sait beaucoup de choses dans beaucoup de domaine parce qu’elle s’intéresse à tout et qu’elle a scotché de nombreuses personnes grâce à ses connaissances.

Et vous, demandez-vous leur métier aux nouvelles personnes que vous rencontrez ? Vous faites-vous une opinion d’après ce métier ? Est-ce qu’un métier pourrait vous rebuter ?

(post créé avec l’accord de mes amies)

3 J'aimes

Ce n’est vraiment pas la question qui me viendrait en premier mais oui cela arrivera dans la conversation par curiosité et si c’est un métier que je ne connais pas pour en savoir plus mais quelque soit ce métier.

Heu non surtout pas, ça ne définit aucunement une personne, pas de préjugés en fonction d’un métier :thinking:.

Non je ne vois pas pourquoi…bon OK, « desanuseur de porc » n’est pas un métier super sexy mais bon, on rencontre peu de femmes dans le métier et surtout il ne se fait plus :blush:.

3 J'aimes

Je ne pose jamais la question et j ai assez peu d à priori sur les métiers, mais si je ressens que la personne à envie de parler de son métier la oui je vais poser des questions.

Apres tant d annees au foyer (en ayant garde d aurres enfants aussi parfois ) autant dire que ce que ressent ton amie en Tant que gardienne d immeuble je le ressens aussi. :smiley:

J assume, ceux qui me zappent je les zappe aussi donc ça me va et j ai la chance que cela ne me touche pas (ou plus si je suis honnête ).

3 J'aimes

aucun metier ne me rebute , si je connais pas je vais poser des questions sur le metier en question , faut bien gagner sa vie, et je choisi pas mes amies en fonction de leur travail , mon dieu jamais !

3 J'aimes

J’ai toujours détester quand je vais dans une sortie et que la première question qu’on me pose est ce que je fais comme métier (à moins d’être dans un networking pour le boulot)

On peut me poser pleins d’autres question, mais le titre de mon job n’est pas forcement ce qui en dit le plus sur moi.
Je n’ai rien contre le fait qu’on me pose la question, mais il y a tellement d’autres choses dont on peut parler avant.

Alors oui, je peux poser la question, mais je m’efforce de demander d’autres choses avant.

Me rebuter … cela dépend pour quoi.
Je sais que dans le cadre de rencontre amoureuse, un métier comme policier par exemple ne sera pas un non, mais me donnera à réfléchir longuement si jamais les choses deviennent sérieuse.
Un métier comme commercial ou avocat va réveiller en moi une grand méfiance.
Alors non, je ne fermerais pas la porte, mais je serais sans doute plus attentive à certains détails.

Maintenant, si je suis dans une soirée dégustation, le métier de la personne à côté de moi n’aura aucune important, son attitude si.

Il est vrai que certains métiers réveillerons plus d’intérêts que d’autres, mais parfois on peut partager beaucoup plus avec des gens qui ont des métiers à l’opposé du notre.

1 J'aime

Je suis maman au foyer et ça me gêne quand on me demande, je n’ai encore pas la sagesse de Saralou :wink:.
L’autre jour, une maman m’a posé la question, j’étais gênée car je sais que certains peuvent penser que je ne fais rien de mes journées et que je glande tout le temps (ce qui n’est pas forcément faux, je glande un peu parfois :joy:).
La semaine dernière, j’ai dû expliquer notre choix de vie à ma nièce mais ma sœur a du mal à concevoir qu’on ne travaille pas.

Concernant les autres, je n’ai pas de préjugés, il y a des métiers « ingrats » qui ont même mon admiration comme équipier dans un fast food car je l’ai fait et je sais combien c’est difficile.

Comme Anne, quand j’étais en recherche d’un compagnon, policier, militaire et pompier, c’était pas possible.

4 J'aimes

Les hasards de la vie et les dysfonctionnements de notre société (les discriminations, pour rebondir sur le reportage de Daria Marx) font que l’on exerce parfois un métier plus ou moins coté (coté par autrui, autre problème) que celui auquel on aurait pu prétendre.

Pilgrimette, j’aurais pu dire la même chose que ton premier paragraphe.

2 J'aimes

Attention, je n’ai pas dit pas possible, je dis difficile

Moi c’est impossible, trop d’angoisses

Ce reportage m’a éclairé en partie sur certains points professionnellement parlant

2 J'aimes

Pour revenir sur le sujet de la discrimination, à la fac j’avais de passionnants cours d’économétrie (la seule matière où je m’amusais) avec une prof féministe, qui, avec les outils économétriques, avait réussi à mesurer la discrimination dont étaient victimes les femmes motardes (oui oui, une femme motarde, c’est mal vu). Daria Marx devrait travailler avec des économistes chercheurs des universités…:wink:

2 J'aimes

Je trouve que le métier d’une personne est important, pas pour le juger mais parce que c’est là où on passe la majorité de notre temps. Donc je ne m’arrête pas sur le métier en lui même, que la personne soit éboueur ou avocat, femme au foyer ou homme de ménage… peu m’importe, ce qui va en revanche plus m’intéresser c’est est ce que ça lui plait ? Comment est-elle arrivée là ? Choix ou hasard ? Est ce qu’elle veut changer ? Bref, je n’ai pas de préjugés mais je pense que c’est un fabuleux moyen de mieux connaitre les gens.

6 J'aimes

Moi j’ai tendance à échanger sur le métier beaucoup d’ailleurs, mais c’est pas forcément une question d’entrée de jeu, je cherche à savoir si la personne s’épanouit dans son boulot par exemple et j’aime apprendre un peu le quotidien de tout métier aussi. Mais aussi connaitre le parcours de chacun.

Après je ne me fais aucun avis de la personne sur son métier. Le métier ne reflète pas l’intellect et c’est très réducteur de le penser. Peut être parce que je suis passé par cinquante millions de reconversions dans ma vie, Serveur, Barman, Directeur de Restaurant, Gardien d’immeuble Agent de Sécurité, Militaire, Responsable Secu, Formateur, Conseiller Emploi, Coach en Reconversion etc …

Et parce que j’ai rapidement pu échanger avec des personnes ayant un sacré intellect malgré des boulot de « merde » parfois on a pas de chance et à l’inverse, le plus gros con que j’ai jamais rencontré avait trois DESS.

Bref faut pas croire que l’intellect est lié au métier ou au niveau d’étude, c’est le meilleurs moyen de passé à coté de personnes intéressantes.

Pareil pour la personnalité, on est pas la même personne au boulot que dans sa vie de « tous les jours », je sais pas si je suis très clair.

4 J'aimes

C’est très clair

Du coup, elle fait quoi ma copine ?
Elle continue de dire son métier et tant pis pour les cons ?

Dans le principe oui mieux vaut assumer ce qu on est. Et on peut le voir comme une forme de test de personnalité qu on fait passer aux gens qu on rencontre😃

1 J'aime

Oui elle continue, qu’est ce qu’elle perds au final? Si un type ou une nana est assez con(nne) pour se fermer suite a son métier? Est ce qu’elle perds quelque chose ou est ce qu’elle gagne du temps ?

1 J'aime

Je lui ai conseillé d’utiliser un titre « pompeux » sans mentir comme gestionnaire d’immeuble

1 J'aime

Pourquoi pas si ça l aide parce qu’elle en a marre des réactions.

Moi j aime bien le dire parce que souvent les gens ne s y attendent pas. J ai même tendance à en rajouter a la question et toi, tu fais quoi dans la vie , je dis « Ah moi, rien ! Enfin pas tout à fait rien je fais 2 trois trucs, mais je ne bosse pas » avec un sourire.

2 J'aimes

Moi je pose la question assez vite mais vraiment pour m’intéresser à la personne et rien d’autre.
J’aime en apprendre toujours plus sur le métier, le quotidien des autres. C’est important.

Pour moi le métier ne définit pas la personne. Je n’ai perso absolument rien à voir du point de vue pro et perso!
Souvent à part si on m’en demande plus, je dis dans quel domaine je travaille mais pas mon poste.
J’ai bien remarqué la différence entre le les fois où je dis le domaine et les fois ou je parle du poste et c’est moche. Les préjugés sont bien là!

Je suis sortie avec différents corps de métiers. J’ai toujours dit que j’aurais du mal à sortir aussi avec des pompiers,militaires,policiers… simplement parce que je m’inquiéterais souvent.
Bin du coup, j’ai testé gendarme^^ Certaines sont en admiration devant l’uniforme mais moi c’est le contraire je n’étais pas sereine. Je ne saurais dire pourquoi mais c’était compliqué pour moi de le savoir au front sans rien savoir. Quand on en parle encore aujourd’hui il me dit que c’est juste un métier comme un autre.

2 J'aimes