Pourquoi les régimes amincissants ne sont pas une question de volonté

Une très bonne vidéo explicative à partager avec diététiciens, nutritionnistes et médecins et tous ceux qui pensent encore que c’est une question de volonté

https://www.linkedin.com/posts/activity-6660844784569065472-vGmm

3 J'aimes

bien sur que c’est une question de volonté , qui dit regime dit automatiquement restriction de certains aliments donc volonté ;

Tu as regardé la vidéo ?

1 J'aime

@Anne non j ai juste fait des centaines de regimes et a chaque fois il faut de la volonté

CQFD
Si tu as fais des centaines de régimes, c’est bien parce que ce n’est pas une question de volonté, sinon tu n’aurais pas eu besoin d’en faire d’autres.

Vraiment je t’invite à aller visionner cette vidéo, elle est courte mais pleine de bon sens.

2 J'aimes

le regime est une aberation , surtou pour perdre , 3 kilos juges inesthetiques!

plus difficile, le regime medical!pas , de , et pas de , car la maladie l’exige, c’est aussi intenable a long terme , mais on est parfois obligé!

pourquoi se flageller, se torturer avec des restrictions, des assiettes reduites ??on se punit de quoi ?ON se prive , donc, on est affamé en suite, a la fois emotionnellement ,et physiquement …
le regime, si je le tiens pas , j’ai pas de mental, voilà ce que j’entend parfois :de la pure betise!c’est pas uen question de mental, et c’est tres culpabilisant de penser que on n’a pas de volonte, parce que on tient pas un regime !(voir zermati )
lorsque on a une vie compliqué, ajouter la restriction alimentaire est vraiment galere

le regime ou l’art de maitriser sa vie , en maitrisant ce qu’on met dans l’assiette, belle illusion!

et si on trouvait autre chose que ce controle,pour aller bien?songer parfois a de la moderation alimentaire, qd il y a eu exces, oui, mais sortir vraiment du regne de tout ou rien:), c’est difficile…
(pardon de parler la bouche pleine, je termine mon encas de la nuit, anti douleur!)

2 J'aimes

@Anne j ai regardé et ce sont toujours les memes discours , mais c 'est que mon avis peu etre d autres personnes y trouveront leur bonheur

Il est peut-être des personnes qui n’arrivent pas à suivre des régimes, d’autres si. Pour ceux qui y arrivent, ce qui compte ici pour une fois ce n’est pas le processus mais le résultat. Est-on satisfait de son/ses régimes, après, bien après ?
Pour ceux qui n’y arrivent pas, il est important de ne pas les stigmatiser derrière l’idée un peu trop simple du « manque de volonté ».
Y a peut-être aussi un problème d’adhésion, dans cette histoire de « volonté », si on parle de mettre les professionnels face à leur pratique…

1 J'aime

coucou,moi aussi j ai fait des dizaines de régimes.aujourd’hui j’ ai 54 ans ,j ai trouvé un équilibre alimentaire depuis 1 ans et demi.C’ est venue tout seul,simplement .Du coup je me ne sens pas frustée,donc ne perdez pas espoir

1 J'aime

94% d’échecs avec les régimes amincissants, c’est parlant quand même.
Alors oui on perd du poids dans la plupart des régimes, puis on le reprend et on recommence
En gros, cela fonctionne parfois la première fois, sinon on entre dans un cycle de régime avec yoyo et possibles frustrations.

Soyons clair, un régime amincissant qui fonctionnerait, cela voudrait dire pas de reprise de poids dans les 5 ans.

Ceux qui font des dizaines, centaines de régime, c’est justement parce que cela ne fonctionne pas, et toute la volonté du monde n’est pas en cause.

Trouvé un équilibre alimentaire à vie, en respectant nos sensations alimentaires, sans culpabilité, avec du plaisir et en se réconciliant avec son corps et la nourriture, ce n’est pas facile au départ mais c’est la clé pour un corps en santé et un esprit en paix.

3 J'aimes

d accord !..

Si je peux y mettre une remarque sur le titre de ton sujet Anne, je l’aurais formulée ainsi …
" Pourquoi les régimes amincissants ne sont pas Qu’une question de volonté ? "

Mon avis est qu’il faut de la volonté (pour tout, pas que " pour perdre du poids") mais que cela ne suffit pas, sinon tout le monde serait mince ou aurait son poids idéal par rapport à sa morphologie.
C’est bien plus complexe et compliqué que ça. Il y a beaucoup trop de facteurs qui rentrent à compte ( ex: l’esprit et le corps sont indissociables) et que trop de diététiciennes, nutritionnistes oublient ou ne savent pas ou ne tiennent pas en compte.
Les régimes amincissants pour moi ne fonctionnent pas à cause de tous ses facteurs ignorés.

J’aime beaucoup la vidéo, elle est intéressante. L’explication sur la prise de poids est pertinente.

5 J'aimes

Je valide à 200% le titre de ce fil tel que @Anne l’a formulé.
Si je lis bien ce que cela signifie vraiment, c’est que perdre du poids ne peut pas être une question de volonté. Si c’était le cas, dans la mesure où le courage et la volonté sont des qualités retrouvées chez la majorité des personnes en situation d’obésité, alors comment se fait il qu’il existe encore des personnes obèses sur la planète ?
Accepter l’idée que la volonté a quelque chose à faire là dedans, c’est affirmer que si nous ne perdons pas notre poids excédentaire de façon définitive, c’est de notre faute parce que nous n’aurions pas le courage et la volonté de faire de ce qu’il faut, ou plus exactement ce que la société et la faculté de médecine nous disent de faire ou nous culpabilisent de ne pas faire. Parce que c’est beaucoup plus facile pour tout le monde, et nous culpabiliser, nous mettre la honte pour nos échecs répétés, ça leur évite de se poser la bonne, la VRAIE question…
C’est extrêmement grave à mon sens, parce que cette culpabilisation nous fait tellement mal que nous en venons à souffrir d’un véritable syndrome de Stockholm et à trouver juste qu’on nous traite ainsi parce que tout est de notre faute si nous sommes gros ou grosses…
Alors essayons de sortir de cette sidération et d’étudier cette fameuse VRAIE question : cela fait 50 ans qu’on lutte contre l’obésité avec la même injonction « bouffe mieux et moins / bouge toi plus le popotin », et c’est si efficace que depuis tout ce temps, il y a de plus en plus de personnes obèses, et elles sont de plus en plus grosses…
Si ce n’est pas un scandale sanitaire du même degré que l’affaire du sang contaminé il y a 40 ans, ou de la maladie de Kreuzfeld-Jacob, je ne sais pas ce que c’est.
Très bonne soirée à tous depuis un Gers ensoleillé… :blush::sunrise_over_mountains::sunflower:

3 J'aimes

Liberta, toi qui as fait des dizaines de régime, perds-tu à chaque fois ? Je me suis toujours dit que si je faisais un régime je n’en ferais qu’un. J’en ai fait un, j’ai perdu beaucoup et j’ai repris un peu. Et là j’ai voulu trahir ma promesse en m’y remettant de nombreuses fois de peur de récupérer tout le poids perdu. Et je n’ai jamais réellement réussi à m’y mettre alors je suis actuellement en train de travailler à me dire que mon poids actuel est sûrement mon poids d’équilibre car j’y stagne en réalité depuis de longs mois. Si je fais régime, j’ai l’impression de flinguer mon cycle hormonal (j’observe des perturbations) et tout alors me ramène à ce poids. Il est bien bien en-deça de mon poids max mais je n’arrive pas encore à l’accepter car je sens mon ventre vraiment trop pesant.
Parfois je me dis qu’une chirurgie reconstructrice du ventre serait probablement la clé pour accepter mon poids actuel mais n’y suis pas prête et il y a une probabilité non nulle que je n’y aie pas le droit.

Je sais qu’à force de régimes, on dit que le corps se met « en mode famine » et on n’arrive plus du tout à perdre, alors je me dis que pour perdre dans ces conditions, il faut s’infliger une certaine torture, non ? Moi j’abandonne si c’est trop difficile parce qu’il est hors de question de me torturer. Je n’ai effectivement pas la volonté de me torturer.

@Chapinette oui j ai perdu a chaque fois mais comme tu dis ca deviens vite une torture et je n’ai plus la volonté !

Tu as le doigt juste sur le noeud.
Ce n’est pas que tu n’as plus de volonté, c’est que ton corps et ton cerveau tentent de communiquer avec toi pour te dire quoi faire, et ton cerveau et ton corps finiront toujours par avoir le dessus.

Les professionnels des régimes et les médias ont répandu l’idée qu’une régime amincissant, ce n’est qu’une question de volonté.
Niant totalement la complexité des raisons des raisons des prises de poids.

Alors quand naturellement on y arrive plus car notre corps mets le haut là à des méthodes restrictives qui ne marchent pas sur le long terme, plutôt que de remettre en question la mine d’or de l’insurger des régimes, on répand la rumeur que c’est de la faute du manque de volonté.

Pourtant les personnes qui font ces démarches si t pleines de volontés, elles veulent être en forme et perdre du poids.
Mais c’est plus facile de faire culpabiliser que de remettre en question le système.

C’est une sorte de cercle vertueux magique pour les vendeurs de minceur, la fameuse culpabilité fait que les gens font encore plus de régime, et si il n’y arrive pas c’est de leur faute.
Alors que si tu n’y arrives pas, c’est juste normal car ces sont les méthodes qui ne fonctionnent pas.

Seulement voilà, d’autre méthode comme celle proposée par le GROS est plus complexe qu’un simple régime
Car là il fait s’écouter, se remettre en question, apprendre à se connaître … au début c’est plus complexe et effrayant qu’une fiche menu à suivre.

2 J'aimes

Moi j’estime avoir fait une méthode qui fonctionne (la mienne, qui n’a rien à voir avec une histoire de volonté seule bien que la volonté y était particulièrement car mon but était d’avoir un enfant, méthode transposable à personne d’autre) parce que, en regardant mon historique de poids, en fait ça fait depuis juillet 2018 que je stagne à ce poids sans régime hormis mes quelques tentatives très rapidement abandonnées : imc 25,7 au lieu d’imc 39 autrefois, pour un régime initié fin février 2014, ça me paraît pas mal comme résultat. J’ai repris un peu c’est vrai mais je ne suis plus obèse. Ce qui ne va pas c’est mon ventre en tablier que j’avais le sentiment de mieux ressentir avec qqes kg de moins, d’où mes tentatives. Je fais fausse route car la chirurgie est pour le moment hors de question, et je ne vois pas ce que la RA peut faire pour mon ventre que je trouve inconfortable.

Je parlerais plus de motivation dans ce cas.

Tu pourrais préciser ce que tu entends par inconfortable ?
Est-ce une gêne physique, si oui comment le ressent tu, peux-tu décrire ce qui te pose souci ?
Est-ce plus une gêne esthétique ?

Oui motivation. C’est inconfortable physiquement, je suis capable de beaucoup d’abnégation sur les problèmes esthétiques, j’ai des verrues franchement moches et très visibles (zoome sur mes tdj pour voir un aperçu de mes mains). Disons que je sens bien l’effet de la gravité et dans certains vêtements style legging le ressenti est franchement désagréable. J’ai regardé ton lien Hunkemoller et j’y ai vu des bodies sculptants, je vais essayer ça, ça maintient, j’aime la sensation de maintien. Je suis moins fan de l’idée de devoir me déshabiller entièrement pour un passage aux toilettes, par contre. Est-ce que ça peut s’ouvrir à l’entrejambe comme les bodies de bébé ? Lol

Attention, les dessous de maintien sont chouette à porter pour une occasion mais pas au quotidien, car cela a tendance à faire que les tissus se relache encore plus.

Dans ton cas, tu peux essayer plusieurs choses.

  • D’un côté le sport, avec des exercices sur les abdos, pour renforcer ta ceinture abdominale et du coup aussi ton maintien naturelle.
  • De l’autre les massages, ils peuvent aider à casser les cellules adipeuses, à améliorer la qualité de ta peau … tu peux parfois avoir une petit perte de diamètre mais surtout avoir une peau plus tonique aidera sur cette sensation.
    Cela peut s’associer à l’utilisation de crème qui elles aussi aideront à nourrir la peau.

L’idéal c’est de faire un mixte de tout cela, activité (moi j’aime la nage, car en plus cela masse pendant que je joue les sirènes).
Tu peux aussi allez dans des salons pour avoir des massages spécifiques pour cette zone.

J’ai une petite question en passant. Quand tu fais le mouvement de « rentrer le ventre », est-ce que tu vois une grande différence ? Tu peux tenir longtemps ?

Cela dépend des modèles, c’est vraiment au cas par cas.
Il faut que tu regardes la description

Tu as aussi des sous vêtements de maintien sur Asos, La Redoute, Bonprix, Evans, Violeta …