Octobre Rose et vous?

Bonjour à tous et toutes,

J’ai envie de parlé de quelque chose qui touche peut-être certain(e)s d’entre vous et que vous n’avez pas pu rater : Octobre rose

Octobre rose est une campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche.
Source Wikipedia

Que représente Octobre rose pour vous ?
Vous sentez-vous concerné ? Cela change quelque chose pour vous ce petit ruban rose ?

Je devrais sans doute me sentir concernée puisque cela touche beaucoup de femmes de mon âge, mais, hélas, plus il y a de battage médiatique (j’ai entendu parler de pink washing et j’adhère assez), moins je me sens concernée.

J’aimerais peut-être qu’ils montrent des exemples de femmes auxquelles je m’identifie, c’est-à-dire, des femmes qui ne sont pas dans l’hyper féminité, car j’ai l’impression de ne voir que cela.
Surtout que cette maladie touche aussi (et rarement) des hommes.

3 J'aime

Je suis partagée sur Octobre rose, ça doit pas mal participer au surdiagnostic, on se retrouve à traiter des cancers qui n’auraient pas évolués, pas impactés la vie de la personne. Mais ici (en France), trouver, c’est traiter. Alors que les traitements sont souvent bien plus délétères (sur le coup et en terme d’effets secondaires à court et long terme) qu’une boule non évolutive.

Et puis comme Chapinette, tout ce battage me fait fuir plus qu’autre chose… En +, en tant que cancéreuse en rémission, ça m’a profondément gavé de ne trouver quasi que des trucs sur le cancer du nichon quand je cherchais des retex sur mon cancer à moi, na ! (bon c’est normal, le mien est considéré comme rare)

1 J'aime

#concernée:ma famille
si le depistage n’avait pas ete là, il ne serait pas traite, intrusif, invasif …mis on laisse qd mm tomber les malades…rien n’est fait pour leur bien etre, ou alors on peut aps se payer les soins: oh la chimio va vous fatiguer …au point que la personne ne pouvait sortir de son lit ?peu d’humanité et bcp de mots medicaux, mais qui ds la vie quotidienne d’un cancereux, se rend vraiment compte de a difficulte a vivre avec un cancer ?La fatigue, le crane chauve et on ne supporte aps la perruque, la prothèse mammaire et le soutif soi disant adaptée et a peine supportable en fait !oct rose est important, mais malheureusement ca ne change pas le regard du monde sur le cancer, ses a cotes, son impact…

Suis pour la prevention, personnellement vu qu il y avait risque familial j ai ete depistee a partir de 45 ans.

Le cancer que j ai eu beneficie clairement d hne prevention pour le reperer tôt ce qui fait que les ganglions n ont pas ete touches. Cela change enormement le pronostic et le traitement.

Je trouve que la prevention doit se faire par le gyneco, ou des campagne de prévention.

Je ne porte pas de ruban. J encourage mes amies a faire leur mammo a partir de 50 ans par contre.

Le cancer que j ai eu etaiit un cancer infiltrant qu il faut enlever. J aurais pas de souci a ce qu on m ait enleve une tumeur qui n aurait pas degenee, comme on enleve parfois un grain de beaute suspect, même si on est pas sur que cela aurait dégénéré.

A ce jour, meme si on a enleve peut etre des tumeurs qui n aurait pas tue la personne, on en a sauve plein d autres. Donc je vois plutot cela comme ca.

3 J'aime

Mais en fait moi, quand je vais chez la gynéco, elle me fait la palpation donc je ne comprends pas bien : ce n’est pas systématique ? C’est souvent refusé ? Je pensais que c’était un truc aussi courant qu’un frottis.

1 J'aime

Par ailleurs l etude dont parle le cancer rose date de 2008. Les methodes de depistages ont evolue. Et l etude a suivi les femmes que sur 6 ans. Or dans les cancers du sein lents l evolution est sur 20 ans.

Parfois j’ai l’impression que ce tapage, c’est plus du bruit pour soulager les consciences mais sans grande action concrète derrière :frowning:

À vous lire, je me dis qu’il y aurait vraiment autre chose à faire :thinking:

1 J'aime

Tu as des idées @Anne ? J’ai lu quelque part que le taux de mortalité de ce cancer dépassait les 2% (je ne sais pas si ça tient compte d’éventuelles récidives avec aggravation). C’est plus que le Covid en population générale, même si pas contagieux, j’arrête ma comparaison à la mortalité. Ça justifie donc des actions de prévention, palpation et autopalpation.

La campagne de communication a des effets négatifs j’ai l’impression. J’ai parfois l’impression que ce n’est plus un combat contre ce cancer mais un fourre-tout couvert de combats féministes.

Sur Twitter ils ont lancé un hashtag #cesseinsjytiens en invitant les gens à se prendre en photo enlaçant un proche, ce que je comprends parfois comme « ces seins de ma femme que j’enlace, j’y tiens plus que ma femme elle-même ». :roll_eyes:

C’est vrai qu’ils parlent beaucoup de seins, de leur sensualité mais peu des inconvénients du cancer, comme le souligne justement @tombboy .

On s’émeut aussi beaucoup des cas de femmes jeunes et jolies, rarement des femmes plus âgées, ou pas très jolies…Quand ils montrent des femmes âgées c’est pour montrer des séances de maquillage/perruque/tatouage destinées à leur donner une féminité qui n’était peut-être même pas la leur avant le cancer.

Alors moi je voudrais qu’ils montrent des vieilles, des grosses, des moches, des masculines, des hommes.

3 J'aime