Les conversations sur la prise de poids durant le confinement

Samedi soir je suis allée à un spectacle de monologue d’humoriste.
J’ai été un peu deçu de voir que le seul sujet semblait être le sexe.
Puis arrive une jeune femme, un peu ronde, mieux habillée que les autre comédiens, belle énergie… elle monte sur scène … et là … parle des kilos qu’elle a pris pendant le confinement :disappointed:
Très grande déception mais je m’accroche en attendant peut-être un renversement surprise du discours … mais non rien, et là elle enchaîne sur le sexe :roll_eyes:

Au début du mois, c’est dans un groupe de facebook que le sujet de la prise de poids pendant le confinement est arrivée, sauf que là j’ai répondu sur le sujet :
« J’aimerais que l’on se préoccupe beaucoup moins des chiffres, de perdre ou prendre du poids, mais qu’on s’intéresse plus sur la santé tant de notre corps que de notre esprit. »

La conversation était en anglais mais je vous la copie :

" [Anne Stolbowsky] I wish we didn’t care that much about a number, about losing or gaining weight, but more about being healthy in our body and mind.

[Patricia]every person/body is an universe my dear Anne :heart: for many, numbers are important, it helps and moves us towards the ultimate goal: health and happiness :blush:

[Anne Stolbowsky] We can’t know what is the perfect healthy weight for our body.
It’s not something one can choose.
I wish the ultimate goal for health was simply health :wink:
A number on a scale as nothing to do with health or happiness.

A number goal can lead to frustration, war with our own body and so many health problems.
That’s why 94% of the sliming diet always end up with all the weight and more coming back in the next 5 years.
The only thing that really work is a change in diet for life.
Won’t say more about that subject, unless I’m asked too.
Every body is free :slight_smile:

I do believe that trying to be better, improving ourself, finding our value and the way to an healthy and balanced life is always a good goal :D"

Cela a tué la conversation dans l’oeuf.

Durant le confinement, j’ai du expliqué à plusieurs proches pourquoi les blagues sur le poids durant le confinement était bien plus néfaste que ceux qu’ils imaginaient.

Parfois cela me dépasse que les gens soient encore dans cette logique de chiffres, d’autant plus maintenant que nous vivons dans l’air du body positif et dans les dangers des consequences sur l’economie du coronavirus.

Y-a-t-il encore ce genre de conversations autour de vous ?

2 J'aimes

J’ai surtout entendu du monde se plaindre, ou craindre le poids qu’ils prendraient ou avaient pris.
J’ai vu deux trois trucs bidons sur des pages facebook. Rien qui ne m’ai poussé à péter un scandale, mais les gens se rendent tellement pas compte en général, et c’est un sujet tellement sensible, que j’ai du mal à ne pas perdre ma patience. Je salue vraiment ta pédagogie !

C’est surtout sur les commentaires sur des vidéos ou articles sur l’obésité que je lis des trucs horripilants. Le lien entre bonne santé et minceur est juste indénouable chez certaines mentalités basiques et obtuses. Qu’une personne mince bouffe de la merde, sans exercice, ait l’intérieur pourri, ou même se came, soit en mauvaise santé, et qu’une grosse qui mange sainement, fait du yoga etc… soit en bonne santé, ça les dépasse complètement.

Comme tu dis, c’est pas un chiffre qui va tout faire, au contraire, ça va mettre la pression et potentiellement induire un comportement troublé au niveau alimentaire. Mais à force de lire « l’obésité c’est une maladie, faut pas faire l’apologie, faut faire du sport et manger bien, c’est tout, ma cousine l’a fait alors tout le monde peut lol », je perds la foi.

3 J'aimes

Vous parlez de conversations sur internet, mais dans la vie réelle ? Perso à part cvl je ne lis rien à propos du poids et résultat, je suis passée à côté de tout ça. IRL il n’y a que mon frère qui a dit avoir perdu pendant le confinement, lol.

Dans la vie réelle, je n’ai pas croisé tant de monde que cela depuis le début du confinement le 14 mars.
Les seuls personnes qui ont parlé de poids du confinement sont en general des gens qui me connaissent peu

Quand je dis IRL je parle de personnes que vous connaissez IRL mais avec qui vous pouvez parler au téléphone et autres.

J’ai reçu quelques blagues au début, de proches.
Je leur ai expliqué pourquoi je ne trouvais pas ça drôle, je n’en entend plus parlé.
Ceux qui me connaissent vraiment connaissent aussi ma position.

Chez moi, le sport était « interdit » (nous n’avions pas le droit de sortir faire du sport) pendant de nombreuses semaines, et depuis une semaine les gymnases sont fermés … à nouveau. Alors franchement pas étonnant si certain ont pris un peu de poids.

1 J'aime

Ok, je ne dis pas que les gens n’ont pas pris de poids, mais le net grossit un peu le trait de certains sujets, je trouve.

Autour de moi, il en est sans doute qui ont pris du poids, je ne sais pas, ils n’en ont pas parlé. Moi j’ai pris du poids après le confinement, j’ai senti mon bourrelet sus-fessier droit s’arrondir. J’ai relâché le stress de la crise.

1 J'aime