Les barrières que l'on met soi même pour rester seul(e)

Bonsoir,

Je viens de réaliser que depuis quelques années je fais tout pour rester « célibataire » officiellement, même si je ne suis pas forcément toujours seule.
Je parlais avec une amie d’une situation qui se présente pour moi, que je ne savais pas comment aborder, je savais que j’avais besoin d’un autre regard sur la situation et elle m’a fait réaliser que je suis celle qui mets des barrières.

C’est étrange mais je m’en était pas rendu compte jusqu’à présent, je dois admettre que c’est vrai.

Entendons nous, je me sent bien « seule », je ne ressent pas le besoin de changer ce statut et je trouve de plus en plus de choses positives chaque jour dans ma position.
Mais je réalise aussi que je mets des barrières par peur de me brûler les ailes et de prendre des risques en amour.

Bref, je crois que j’avais juste besoin de l’écrire, je sais également que cette histoire est entre moi et moi.

Peut-être ici y-a-t-il d’autres personnes qui comme moi reste célibataire et mettent des barrières pour que cette situation ne change pas ?

2 J'aimes

Ça dépend ce que tu appelles des barrières. Pour moi n’en font pas partie certaines « exigences » ou sélectivités, qui si elles font défaut, enverraient une relation droit dans le mur.

Bref, tout n’est pas à considérer comme barrières ou excuses.

1 J'aime

Alors je comprends très bien ce dont tu parles, dans ce cas je parle plutôt de « valeurs » personnels qui ont besoin d’être en harmonie avec l’autre pour tout ou au moins une grande partie.

Quand je parle de barrière, dans mon cas, je parle plus du fait de ne pas m’ouvrir suffisamment à l’autre, ne pas me laisser être émotionnellement disponible.
Je vais essayer de trouver un exemple même si j ai encore du mal à mettre des mots sur tout ça.
Si je rencontre une personne charmante, respectueuse, qui me plaît et à qui je plaît (ce qui est déjà beaucoup lol ), au lieu de vivre les choses tout simplement , je vais compartimenter les choses et bloquer certains chemins.
Cette attitude c’est une façon de dire à l’autre que je n’ai pas de place pour lui dans ma vie.

Je réalise tout juste ce que j’ai fait et je n ai pas encore vraiment de recul mais je tente de comprendre pour pouvoir évoluer vers ce qui me convient le mieux :sweat_smile:

2 J'aimes

T’as l’air de faire beaucoup de choses à côté, de ce que tu laisses à voir ici. Et ce que tu fais a l’air positif. Intégrer une relation suivie dans cette organisation, ça signifie de la modifier au moins un peu. Sinon tu peux faire logement à part, ça te permettrait de ne pas perdre ton petit cocon et de bénéficier d’une relation suivie si tu en as envie.

1 J'aime

Merci pour les conseils :hugs:

Alors je n’en suis pas à vivre avec quelqu’un ni à parler de couple :sweat_smile:
Juste une réalisation sur mon attitude de ces dernières années et le fait que je me mets toute seule dans une position où je bloque l’accès, je ne permet pas à l’autre dans le cadre de relation amoureuse de m’atteindre vraiment.

Depuis le décès de mon père l’année dernière, je réalise pleins de choses sur moi (le confinement doit aider aussi dans ces réalisations).
Je ne sais pas encore quoi faire de tout ça ni si c est bien ou mal.

1 J'aime

Ouf, ben sur ce sujet,…je peux presque écrire un roman. Mais bon, c’est pas le but.

Voilà, tous est quasiment dit. J’ajouterais que je me mets des oeillières, que je ne vois même pas si une relation est possible. Je n’ai pas encore toutes les clés de ses barrières mais c’est évident qu’il y en a…et beaucoup !

1 J'aime

Des œillères, je connais aussi :sweat_smile:
Je ne vois pas quand une personne s’intéresse à moi
Sans parler des “raisons” (parfois valable), que je trouve pour expliquer pourquoi cela ne peut pas devenir sérieux.

@Orfee si tu veux écrire un roman fais le, chaque personne est unique tout comme son expérience, mais chaque exemple peut aussi aider à comprendre son propre cheminement.

Je commence à comprendre que certaines blessures du passé que je croyais résolues ne le sont pas.
Je sais que si j’arrive à comprendre lesquels et comment chacune de blessures m’a influencé, je pourrais démêler ce sac de noeuds et travailler pour modifier l’image mentale que j’ai et mon attitude.

1 J'aime

Voilà… un jour je me suis faite abordé sur un chemin alors que je prenais une photo. Le mec faisait son jogging est c’est arrêté pour me demander ce que je prenais en photo (etc). Une amie m’a rejointe juste a se moment là. Une fois qu’il était partie « ah t’as une touche »… Hein… ??? Même si c’était la coup de foudre ou le prince charmant… Toutes réflexion faites…c’était pas impossible. Mais ça m’est passé parfaitement au dessus.

Disons que je suis passée maître dans l’art de mettre les autres (tous les autres) à l’écart. Et puis, j’ai appris a me méfier des autres aussi… Alors forcément…ça n’aide pas. En plus de beaucoup d’autres choses (oui il y a au moins 8 fois « autres » dans ce petit message vous n’avez pas rêvé !)

1 J'aime

Parfois, on peut passer à côté de belles histoires parce qu’on n 'ouvre pas assez son cœur et son esprit. C’est aussi tout simplement pas le bon moment.

2 J'aimes

Le souci, c’est qu’à force de prendre des coups, on se méfie … et ouvrir son coeur devient compliqué car on a aussi besoin de se protéger.

Comme toi @Orfee je ne vois quand une personne semble s’intéresser à moi,.
Et puis le doute persiste quand je vois une personne qui s’intéresse à moi. Je ne sais que trop que l’on ne peut pas croire les paroles d’une personne qui a un agenda en tête, hors l’attitude et les paroles peuvent être les mêmes que celles d’une personne qui nous veut vraiment du bien… jusqu’à ce que la personne obtienne ce qu’elle veut.

Bref plus que de coeur, j’y vois une histoire de confiance en fin de compte.

Je sais bien, je réagi de la même façon, je suis ultra méfiante. J’ai eu énormément de déboires dans ma vie sentimentale.
Tout ceux-ci pour dire que je connais ce sentiment de protection, de carapace. Mais à vouloir trop de protéger, on fini par vivre sa vie à côté…
Chacune, chacun fait ce qu’il peut avec les expériences qu’il ou elle a eu.

1 J'aime

Oui, c’est ce que je pense aussi.
je réalise tout juste le niveau de protection que j’ai mis pour moi même, pour le moment je suis en recherche de direction, de reflexion… mais je n’ai pas encore la solution, juste un constat mais c’est un point de départ.

1 J'aime

C’est un point positif, c’est bien. Il faut que tu continues …

1 J'aime

S’apercevoir de sa carapace c’est déjà énorme. C’est un super pas vers une vraie compréhension du soucis.

Oui aussi. Après je ne fais pas confiance non plus…oui je cumule… Du coup…

Merci @Orfee

Je comprend bien d’où cela vient et les éléments de mon histoire qui m’ont amené à ce point .
Et oui, le hic, c’est la confiance