Le poids de nos enfants quand on est un parent rond?

Je voulais avoir le retour d’autres parents ronds quant à l’attitude de votre entourage et du milieu médical vis à vis du poids de votre/vos enfants?
Vous êtes vous senti particulièrement surveillé sur cette courbe là? Avez vous eu droit à des remarques dans votre entourage ou venant de professionnels de la santé?
Vous avez des peurs pour votre enfant au sujet de son poids, de son alimentation?
Vous avez eu droit à des conseils bizarres?

En discutant avec une collègue ronde (et qu’un peu, même pas obèse en plus!) je me suis aperçue que sa pédiatre lui mettait une pression folle. J’ai vu ma cousine y passer aussi, un vrai tyran son pédiatre.
Par ici mon fils est musclé avec peu de gras et du coup sa courbe de poids est même un peu basse par rapport à sa taille, pendant longtemps j’ai eu une pression du pédiatre pour qu’il prenne plus. En cause? l’allaitement certainement qu’il n’a pas assez… Du jour où j’ai dit que l’allaitement était fini à ses un an (oups j’ai menti en fait il a arrêté de lui même à 18 mois) le pédiatre m’a lâché la grappe et tout est devenu parfait! Alors qu’objectivement sa courbe poids est encore plus basse qu’avant par rapport à celle de la taille… J’ai appris à calmer mes angoisses (qu’il ai des TCA) et je lui fais confiance. C’est un bon mangeur, gourmand mais il bouge énormément alors forcément il n’a pas beaucoup de réserves! Mais il est en pleine forme alors je me détends… mais ça a été dur pour le coup!
Du côté de ma belle famille, ma belle mère surtout il y a la peur qu’il soit gros comme moi. Bien sur rien n’est dit directement mais faut être conne pour pas comprendre. Jamais elle ne c’est aventuré sur ce terrain car elle sait très bien que je montrerai les dents direct. Mais maintenant qu’elle commence à le garder des journées seule j’ai la crainte de ce qui peut se dire/ faire.
Alors que je pense avoir atteint (pour le moment et on a fait la partie la plus facile je ne me leurre pas) notre objectif: un petit qui mange bien, de tout (ou à peu près là aussi il va y avoir des blocages normaux et ça commence), qui ne se rend pas malade (il peut beaucoup manger à un repas et sauter le suivant, il se régule comme ça), qui adore tous les aliments (fruits légumes féculents viande laitage), qui dit quand il a faim et refuse un aliment s’il n’a pas faim. Bref pour le moment j’ai ce qui s’appelle en RA un mangeur régulé. Et j’espère continuer ainsi… mais je trouve par moment ça super dur, pas vous???

1 J'aime

Oui j ai vécu la pression sur le poids de mon second fils. École , pédiatre etcc.

L aine était trop maigre mais on ne me disait rien pour lui.

J ai fait ce que j ai pu, ils n ont pas de troubles alimentaires, l ainé n est plus maigre, il est un imc dans la norme, mais mon second fils vient de prendre beaucoup de poids à la suite d un traitement commence il y a 2 ans.

Mais comme j ai encore des troubles alimentaires (cela fluctue selon mon état mental) je pense que cela a eu une répercussion quand même sur eux, même si on mange "sainement " A la maison. Au moins ce que leur ai transmis est de ne pas se juger durement.

Je trouve que c est plus facile le regard sur les parents quand on est plus vieux. En tout cas moi maintenant que plus rien ne m appartient je le vis mieux.

1 J'aime

Mes fils de 19 et 18 ans sont 2 grandes asperges, ils n’ont eu aucun soucis de poids enfant et je n’ai eu aucune pression de la pédiatre

Pour avoir fait des régimes et compris que les régimes et les restrictions faisaient grossir, je ne leur ai jamais rien interdit.
Et en fait, ils écoutent leur corps.
Ils mangent quand ils ont faim, s’arrêtent quand ils ont plus faim, un est bec sucré et l’autre bec salé.
Ils ont développé leur propre goût (l’un adoré les épices et les piments depuis tout petit) pour la nourriture, ça a changé au fil des ans.

La seule a avoir fait une remarque à mon aîné quand à 2 ans il réclamait un 3ème gateau pour son goûter, c’est ma belle-mère. Elle lui a dit : maintenant c’est tout, si tu deviens trop gros, mamie ne t’aimera plus.
Ça m’a tellement scotché que je n’ai rien dit (j’étais jeune aussi, maintenant je lui rentrerai dans le lard)

Fais confiance aux sensations alimentaires de ton enfant, c’est vraiment le truc que j’ai compris en observant mes fils, notre corps est une formidable machine, il faut juste l’écouter.

Et puis, supprime les bonbons de l’alimentation et il mangera le paquet dès qu’il en aura l’occasion. Laisse des bonbons à portée de main et il en mangera 1 ou 2 par jour (je l’ai observé aussi, ça)

1 J'aime

J’ai deux petits mangeurs. Pour l’aîné il a fini par avoir une courbe harmonieuse. Le petit est tout en bas de la courbe mais vu ses 2 interventions au niveau de la bouche, c’est pas étonnant qu’il n’ait pas eu envie d’engloutir.
Mais pour mon second, j’ai une pédiatre exceptionnelle qui m’a toujours soutenue en disant que ce que je faisais était génial et en m’enlevant toute angoisse liée l’alimentation. D’ailleurs, elle m’avait dit un jour « on s’en fout qu’il ne boive que 60 ml de lait tant qu’il prend du poids ».
Bon par contre j’avoue que quand il mange mal j’ai tendance à manger pour lui…

D’ailleurs, j’en profite pour vous demander votre avis pour ma sœur qui a sa petite qui a eu 11 mois et qui a cassé sa courbe. Tout d’abord, la pédiatre lui a conseillé d’enrichir les petits pots avec beurre ou huile et à la dernière visite elle lui a dit que si elle continuait à perdre il faudrait lui faire une prise de sang.
Grosse pression sur les épaules de ma sœur. Depuis, la petite rechigne au sein, mange moitié de ses petits pots, refuse tout laitage.
J’ai le sentiment qu il y a beaucoup d’aspect psychologique, ma sœur se surinvestissant dans son rôle de maman, ne prend même pas le temps de prendre un minimum soin d’elle.
Je lui conseille des choses mais elle ne m’entend guère…

Yayie, je suis d’accord avec tout ce que tu écris.

1 J'aime