La rue n’est pas un lieu de drague ni de rencontres

Je réagis par rapport aux articles et témoignages qui dénoncent un espace public masculin, pas par rapport à des connaissances que je jalouserais.

Ah pardon j’ai peut être trop extrapolé quand j’ai exposé mon ressenti et j’ai sorti ton propos de son contexte du coup ! Désolée du coup j’étais carrément à côté

En vrai dans mes copines je crois qu’elles se font très rarement draguer/emmerder (sauf une qui en a déjà parlé). On ne parle pas de ça. Je demanderai voir.

Bonjour,

J’avais envie d’intervenir… car ce que je lis m’attriste… et pourtant c’est une réalité. Je ne remets pas en question le fait qu’aujourd’hui, beaucoup d’hommes ont perdus ou n’ont jamais eu d’éducation ni de respect. Et leurs comportements vis à vis des femmes est a vomir… sifflement, provocation, insulte… bref, c’est un fait.

Par contre, est ce parce que je suis d’une autre génération, et que j’ai eu la chance de connaitre la vie avant internet, que je reste persuadé qu’on peut, rencontrer quelqu’un dans la rue, comme ailleurs. Oh je ne parle pas de drague, même si parfois la « séduction » peut naître entre deux personnes.

Mais (et ca n’engage que moi) les plus belles rencontres ne se font pas dans un supermarché comme mythos et compagnie. Et cette méthode me dégoutte. Alors peut être que je suis idéaliste, oui. Peut être aussi qu’étant pas un boyband, mais un ours, avec mes courbes, mes rondeurs, et que j’ai cette sensation que sur ces sites je ne pourrai jamais intéresser une femme (allez j’arrête la, sinon vous allez penser que je prends ce site pour un canapé rouge pour une session de psychologie de comptoir :wink: ).

bon week end :slight_smile:

1 J'aime

Désolée de m’arrêter sur cette phrase, mais du coup, pour la compréhension du fil, pourrais tu nous donner une idée de quelle décennie tu parles ?

Je pensais cela pour les discothèques, jusqu’à ce que j’y rencontre une personne avec qui je suis restée plus d’1 an.
On ne sait jamais …

De nombreuses femmes (comme moi) s’attache d’abord à trouver une personnalité et pas juste une jolie photo.
Pas mal de femmes (dont moi) savent aussi qu’'un corps d’hommes avec des courbes, c’est doux et confortable. Certaines ont même cette préférence.

Par contre, il est vrai que les sites de rencontres peuvent être difficiles, on peut prendre un sacré coup à l’égo devant la difficulté à avoir un match et que ce match puisse évoluer sur une conversation intéressante.
Mais d’un autre côté, c’est une occasion unique de croiser beaucoup plus de monde que dans la vie réelle et de diminuer la taille de la botte de foin pour trouver l’aiguille.

Mais comme toi, je pense qu’une romance peut débuter dans la rue, mais pas avec une drague lourde.

2 J'aimes

Puisqu’on dit qu’une génération c’est environ 25 ans, je dirai donc la précédente, vous savez a l’époque ou on avait le « Minitel », ou on avait pas encore de téléphone portable, mais des cabines téléphoniques un peu partout, ou c’était la génération CD (et la fin des cassettes ) ou, en effet, on allait en « boite » pour essayer de « draguer » sous une musique assourdissante…

Mais au moins, en boite, il y avait le regard, une expression, un échange… on se fiait pas a une photo, on regardait pas combien vous gagniez par an, ainsi que d’autres informations aussi intrusif qu’inacceptable sur ces sites de rencontres.

En tout cas, merci de me redonner le sourire. Lire d’une femme qu’elle ne s’arrête pas à une photo fait toujours plaisir. Je sais que vous n’êtes pas la seule, mais on est tellement « conditionné » au paraître aujourd’hui que vos mots sont apaisant.

Enfin, pour les sites de rencontre, je n’y crois plus, mais c’est du à une lassitude générale de ces sites. Mes plus belles rencontres se sont faites en dehors.

Alors là faut vraiment être cloîtré chez soi pour en arriver à cette affirmation (d’autant plus que croiser des pseudos sur un site, je n’appelle pas ça du monde). Ce n’est pourtant pas ton cas, si je te suis bien ?

Prax, il y a des personnes qui arrivent à envisager qu’il y a des personnes derrière des pseudos.

1 J'aime

Et quand bien même ce sont des personnes que tu connais, une liste d’amis sur Facebook ou autre, deux mots échangés sur un tchat avec plusieurs d’entr’eux tu appelles ça croiser ou rencontrer des gens ?

C’est une rencontre virtuelle de gens, oui. Si ce que tu dénonces est le superficiel, cela arrive aussi dans les rencontres physiques.
Je crois qu’Anne parle d’applis de type Tinder où je crois que le principe est de consulter les profils de personnes géographiquement proches de sorte que la rencontre physique puisse se faire rapidement. Je me trompe peut-être.

2 J'aimes

:thinking: Je ne sais pas quel âge vous pensez (on pourrait sans doute passer au tutoiement) que nous avons.

Pour ma part, j’ai connue le temps du téléphone à cadran rond, j’ai enregistré mes chansons sur cassettes, j’ai écouté et acheté des vinyles et j’ai utilisé ces différents formats de disquettes.

J’ai aussi connue le moment des slows en boîte de nuit :rofl:

Que ce soit une piste de danse ou un site internet, chaque personne est différente, chaque personne à son expérience et celle-ci joue un rôle important dans le fait d’aller vers une autre personne, que ce soit en réel ou en virtuel.
L’important c’est que chacun trouve un espace dans lequel il se sent à l’aise :slight_smile:

Je comprends, c’est pour cela que je m’en éloigne souvent, il est rare d’y faire de belles rencontres mais cela arrive.

Non non :joy:
Rassures toi j’ai une vie sociale.

Mais là on parle de site de rencontres.
Alors oui je l’affirme, je vais plus rapidement voir des dizaines de profils de personnes célibataires dans ma zone géographique et à la recherche d’une rencontre, donc ouvert à la discussion, je vais y « croiser » des gens que je rencontrerais peut-être jamais autrement.
J’y ai fait de belles rencontres (et aussi des moins belles hein), des personnes qui sont restés dans ma vie.

J’ai même l’exemple personnel d’une rencontre avec une personne qui vivait dans mon pâté de maisons, on a du se croiser des centaines de fois et c’est uniquement par le biais d’une app de rencontre qu’on a fait connaissance, bon il a déménagé dans un autre pays, mais nous sommes toujours amis et en contact.

Mais vois-tu, quand je sort, je ne suis jamais en mode « drague », d’ailleurs la plupart du temps je ne vois même pas quand on me drague (je veux dire, flirt qui ne vient pas de lourdeaux).
Donc pour moi, dans le but de rencontrer un « partenaire », les apps sont des outils que j’apprécie (J’aime aussi les détester car plus cela va, plus cela devient difficile de parler avec des personnes respectueuses).

Je confirme, même ici, nous sommes plusieurs à nous être rencontré IRL et des amitiés sont nés.
En 19 ans sur internet, j’ai vu des mariages et des bébés issues de ce monde virtuel.

Voilà, je pense que nous ne donnons pas le même sens aux mots « croiser du monde »

Comme on croise des gens dans la rue tous les jours, on croise des gens sur internet, oui. Et c’est aussi anonyme et froid que de croiser quelqu’un dans la rue ou le métro à l’heure de pointe.
Croiser ici ne veut pas dire avoir un contact.
Le point d’origine qui permet la rencontre (internet ou réel) est-il vraiment important puisque les deux ont pour but de se rencontrer dans la vie réelle.

En effet :slight_smile:
Enfin, pas forcement Tinder :joy: mais c’est l’idée

Dans tous les cas, l’important c’est de trouver ce qui nous convient dans le respect des autres :smiley:

Hannn ma jeunesse !!! avec l’amstrad 464 a cassette… puis le 6128 avec les disquettes 5pouce 1/4… puis l’Atari ou l’Amiga avec ses disquettes… rahhhhh que le temps passe… Oui j’ai connu aussi le téléphone a cadran…

Oui, il y a tant de méthode, de plateformes pour se rencontrer… mais aujourd’hui, cela me semble tellement différent, compliqué. Je me souviens de gens qui me disaient « quand j’ai rencontrée ton grand père, il était pas du tout mon type d’homme, pourtant, ses mots, ses actes, m’ont séduite » Pourrions nous dire cela encore aujourd’hui ? pouvons nous espérer qu’en effet, la barrière de l’apparence peut être traversé. J’ai envie de dire « oui » très fort, avec espoir.

Mais la réalité en est-elle si vrai ? Quand aujourd’hui tout est assujetti a de la consommation ? Après, oui, je m’éloigne du sujet, alors je n’irais pas plus loin (et puis j’ai pas envie de donner l’image d’un vieux reac qui ne sait pas vivre avec son temps… surtout geek comme je suis… :stuck_out_tongue: )

Ce n’est que mon opinion, en toute modestie… peut etre un brin pessimiste, mais qui sait… demain je trouverais la femme de… heuu… nan en fait, nan… c’est fini les contes de fées… sort

3 J'aimes

Ne désespère pas, on est nombreux en fait je crois, les vieux-jeu.

2 J'aimes

C’est pas ce genre de « croisement » que j’avais en tête. Je parle de personnes que l’on est amené à connaître par d’autres personnes que l’on connait déjà et qu’on voit régulièrement (dans la vraie vie).

C’est bien pour cela que je le souligne, nous utilisons le même verbe mais pas pour la même chose.