Je viens de comprendre!

Que je suis issue de trois « acteurs », plutôt que de la fécondation de deux personnes…
1.Le père géniteur.
2.La mère génitrice.
3.Leur croyance religieuse à la hauteur du fanatisme.

Je suis athée.
ET,
Je suis pour la laïcité.

Comme Monsieur Clémenceau…

Etant môme:
J’étais dans le refuge dans la croyance religieuse pour…: vouloir croire qu’il existerait autre chose, telle une Promesse, …
Telle une méthode Coué…
Volontés de croire ++++
Volonté élevée de croire !!!
Ici: dans une croyance religieuse !!!
Pour pouvoir… : « tenir ».

Volonté de croire: qu’il existe « une récompense », une fois avoir terminée mon parcours de vie.
Et qu’alors?..
Je ne connaîtrais plus du tout de maltraitance ! …
Parce que j’aurais su endurer, dans l’indifférence de la société, la maltaitance intra-familiale et extra-familiale.
Société conditionnée elle aussi à se la fermer!!!
Par la non volonté de la France à être authentique et adulte.

Dans leur croyance:
idéalisation d’un martyr-victime,
idéalisation d’un sauveur,
à contrario d’un « méchant ».

Projections parentales fanatiques à vouloir que leur dernier enfant ait un problème.
Que je sois statuée comme étant leur problème.
Pour qu’ils se définissent de « victime - martyr d’avoir à éduquer une enfant à problème. »

PS:
Le livre de leur croyance religieuse existe pour: « parler d’amour. »

Pour les géniteurs, avoir à éduquer une enfant qui aurait un problème est pour eux, « un acte d’amour », en retour de quoi, recherche pour eux, à être ovationnés de leur entourage d’être des « parents méritants ».
Qui se définissaient de « victime martyr. »
Le monde à l’envers.
La vérité réalité était travestie à leur sauce.
Une totale perversion.
Où ils y trouvaient du plaisir!!!
Ces bourreaux là se définissaient de victime martyr!!!
Et, le frère génétique l’avait compris.
**Il a compris qu’il pouvait me violer. **
Puisqu’il était interdit que je puisse être entendue.
Publicité depuis toujours que: « je ne devais pas avoir la connaissance des sens des mots ».

Cette religion a été utilisée dans cette famille génétique, telle « leur outil de bataille » pour qu’ils se sentent exister en terme de « place identitiaire » dans la société.
Je devais être leur bouc émissaire défouloir.
Officiellement, leur place dans la société était celle de: « parent ».
Pour eux, addiction d’être ovationné!!!
Et donc?..
Tout faire pour qu’ils soient considérés de: « parents méritants » (d’après eux).

Avec la Mama que je me suis adoptée, j’ai compris qu’elle a un besoin énorme de croire en la religion.
La même que celle de mes géniteurs.
Elle a appris que son fils a été victime d’actes pédophiles d’individus de cette croyance religieuse
Elle a arrêté dès lors, illico presto, d’aller continuer les cérémonies religieuses.
Sa croyance dans le livre religieux reste intact.
Besoin élevé pour elle de croire.
Cela lui fait du bien de croire.

Elle m’amuse.
Elle est une pile électrique.
Une grande anxieuse.
Et une maman adorable pour ses enfants génétiques.
Elle vient de perdre son époux du covid.
Difficulté pour elle qu’est le deuil.
Volonté élevée pour elle d’avoir un rôle de maman auprès de ses enfants.
Elle est une Mama de 83 ans que j’aime beaucoup.
Volonté pour elle de m’aider à sa façon.
Et donc?..
Injonction soutenue à ce que je maigrisse…
C’est sa façon à elle, à vouloir prendre soin de moi.

Telle une obsession chez elle où elle me montre qu’elle a grossi à tel endroit ou un autre. Comme si pour elle, c’est horrible,…
Affirmation involontaire pour elle à ce que je maigrisse.
Soit?..
Ce que je ne veux pas.
Elle est sous l’impact des magazines à devoir avoir une taille 38 et pas plus…
Le conditionnement qu’est la mode.
Pour elle, il ne faut pas être démodée.
Ma réponse qui lui a hérissé le poil, a été que si on va vivre un période précaire, j’aurais au moins mes bourrelets de graisse en stock, en réserve, sur place, pour subvenir plus que d’autre…
Je la taquinais…
J’ai dû la choquer.
Façon pour moi à lui dire d’arrêter son obsession à ce que je maigrisse.
J’ai d’autre préoccupation.

Lorsque je la vois avec sa croyance à aller parler à son mari défunt, volonté forte pour elle de faire comme si : il est encore là.
Et de prier.
Prier.
En elle, je me reconnais lorsque j’étais enfant…
Ceci lorsque j’utilisais la croyance religieuse telle: « une Promesse à la méthode Coué. »

J’ai compris que des personnes ont besoin de croire.
J’ai compris que pour beaucoup existe une incapacité de pouvoir définir telle croyance plutôt qu’une autre de A à Z.
Expliquer de A à Z la croyance 1 ou 2 ou 3, …
J’ai compris que pour beaucoup, c’est un point de repère culturel.

A moi: je m’en suis détâchée très tôt.

Lors des cérémonies?..
Je me concentrais à observer les statues!!!
Et les statues !!!
Et les : statues !!!
Pour que mon psychisme soit le moins impacté par ces discours religieux.
Résultat des courses?..
En 2021: je dessine des modèles vivants.
J’adore regarder les statues de l’époque XVIIIème sicèles à l’époque de Haussman.
Et si je le pouvais: j’irais dans les musées!!!

Il était interdit que la laïcité existe dans la famille.
Il était interdit que j’ai une indépendance d’esprit.
Il était interdit que je n’ai pas besoin de croire en une religion.
Il était interdit, encore en 2018, à ce que je sois athée.

J’ai déposé plainte en 2001.
Pour un acte de maltraitance qui m’était revenu en flasback en décembre 1999.
Celui de l’inceste du frère génétique.

2021:
J’ai le moral en chaussette.
A m’être battue pour que le processus de la maltraitance familiale s’arrête.

J’ignorais totalement la valeur effective de la république française en 2001, en déposant la plainte.
J’ai été bernée par les magazines comme quoi, ils existeraient de nombreux foyers, le temps que la PJ se fasse, …
Où j’y connaîtrais de la sécurité, d’après les magazines de l’époque…

Totalement bernée !!!
J’ai connu des insécurités inouïes.
A développer de l’agoraphobie élevée, des crises d’angoisses.
Qui se sont transformées à un niveau de l’épilepsie lorsqu’à nouveau en contact ou en souvenir avec « les Acteurs du passé… »

J’avais une envie élevée de croire en la valeur de mon pays !!! +++
Une envie de croire forte et élevée !!!

En 2021?..
Je suis arrivée à un laisser aller.
Un jour avec.
Un autre sans perspective.

Comme: « un enfant boudeur ».

Peur du lendemain élevée.
Appréhension forte de lorsque les élections arriveront.
A l’équivalence d’un Tournant.
Hantise élevée.
Insomnie.

J’entends les candidats avec: leurs Objectifs / leurs Promesses qui sont les leurs.
En aucune façon à un plan de travail réaliste et réalissable pour aboutir à leur objectif.
Selon des données viables.
Ils sont à chacun dans des Promesses Théâtralisées.
Des Orateurs.
Des Acteurs à faire l’éloge de discours,…

Pas de perspective qui me tient à coeur.
Je me suis défoulée sur du pain il y a quelque jour !!!
Le pain en a pris plein sa tronche!!!
Car j’allais mal question moral.

En 2018-2019: je me suis beaucoup raccrochée via la nature.
Car,…
En France: existe une lacune affective élevée par des modes de vie individualistes.

Avant de déposer plainte: j’étais seule au sein même de ce qui s’appelle: « famille ».
Après le dépôt de plainte: lynchage d’avoir témoignée.

La solitude me fait mal.
Et je sais être de loin la seule.
Dans un monde dit moderne, il est difficile de faire connaissance si vous êtes sans travail et sans famille et sans ressource pour subvenir à vos besoins sur le long terme.
Etre sans enfant => vous n’êtes pas en contact avec les personnes de votre génération qui sont parents.
Etre sans emploi => vous ne travaillez pas.
Vous avez moins d’opportunité de rencontrer quelqu’un.
« Rencontrer quelqu’un » veut dire pour moi: s’ouvrir l’esprit et les oreilles…
Dialoguer, …
Etre sans ressource => Inquiétude. Fatigue. Insomnie. Préoccupation omniprésente.

1 J'aime

Ton écriture est comme une respiration haletante, des battements de coeur filants dans les tempes. Ta ponctuation est musicale, elle est un soupir, un souffle qui évacue les émotions. Je perçois peu à peu de légers changements, un souffle plus long, profond, une relaxation, un travail sur la maîtrise de ta voi(e)(x) pour ouvrir le chant du possible.

La forme est aussi importante que le fond. C’est peut-être ce qu’essaye de te dire ta « Mama ».

1 J'aime

Ma Mama connaît mes parents.
C’est son époux qui lui a dit, en 1975-1976, de démissionner illico presto.
Ne pas travailler comme femme de ménage pour ces individus qui étaient mes parents.
J’ignorais que:
Lui et son équipe ont été maltraités par mon père, lorsque mon père les avaient sollicités pour faire des travaux chez lui.
Les travaux étaient je crois entre 1965-1970?..
Lorsqu’il a appris que sa femme travaillait pour eux comme femme de ménage: il lui a dit de démissionner illico presto.
D’aller travailler n’importe où, mais plus jamais pour cette famille là!

Ma Mama est sidérée que je me souvienne d’elle, lorsqu’elle était femme de ménage chez mes parents!!..
Je devais avoir dans les 3 ans ou un peu moins, d’après ses calculs chronolgiques à elle.
Elle était mon rayon de soleil et d’oxygène !!!
Lors des heures de ménage: ma mère était : « une bien comme il le faut ».

Mes parents sont surnommés « les fous » par les commerçants, entre-eux.
Je l’ai appris en 2018 et encore pour après…
Au lendemain de l’agression du couteau de cuisine du géniteur comme quoi, je devais croire en son dieu.
Mon médecin généraliste a ri, s’est exclaffé, à m’entendre relater la scène le lendemain de l’agression, et à ce que je lui demande à ce que mon père soit expertisé sur le plan médico-légal.
Ce médecin généraliste là, de cette époque là, m’a expliquée qu’il connaît très bien mes parents.
« Qu’il imagine très bien la scène. »
Il imaginait très bien mon père m’agresser avec son couteau pour son fanatisme religieux.!!
Que mes parents sont surnommés comme étant « les fous » dans le quartier.
De là?..
Après son fou rire?..

Il change de ton!!!
Ton grave et revendicateur!!!
Avec son doigt orienté vers moi, histoire à ce que j’intègre ses propos:

  • « Je ne veux pas avoir d’emmerdes avec la justice!
    Je suis à quelques années de ma retraite.
    Partez!
    Cherchez vous un autre médecin!!!
    Je ne veux pas être un médecin de famille !!! »

PS: ce médecin généraliste était celui où j’avais été acceptée comme sa patiente, par sa remplaçante. J’ignorais que je m’adressais à sa remplaçante et non au titilaire du cabinet.

C’est lors de cette discussion de début 2018, que j’apprends que mon médecin géénraliste, était aussi, le médecin généraliste de mes parents depuis … : vingt ans d’après ses propos.
Cela s’appelle :

  • un professionnel qui pense à lui et qui s’en fout qu’un de ses patients soit dangereux pour autrui.
  • « état réflexe de survie » : car défience élevée sur ce qu’est la France de façon effective, comparée aux textes de loi votés, écrits, archivés, …
    Défience, depuis au moins 40 ou 50 ans.
    Qu’il soit médecin ou non.
    Refus pour lui qu’un homme qui est dangereux pour autrui soit mis hors d’état d’être un danger pour autrui, par un signalement.

Au commissariat:

  • mains courantes érronnées par les professionnels avec refus de les corriger et sommation à ce que je les signe.
  • aveux verbal :« on ne veut pas s’occuper de cette affaire là. Allez-vous en! »
  • provocation verbal lorsque pas de témoin, dans ce même commissariat: provocation morbide, regard jubilatoire d’un policier, de me dire que selon lui, pour lui :
    -il faudrait que je me suicide. Pour que mon cadavre soit un alibi à débuter une enquête pour enquêter si mon père est réellement dangereux ou non.

Je viens de réaliser à pourquoi il m’est difficile d’être insensible sur ce qu’est la manipulation sur une population de masse.
L’aboutissement est d’arriver au bout de 40 ou 50 ans à :

  • de la duperie et
  • de l’insécurité et
  • de l’individualisme exacerbé.
    Ce qui mène à de la non assistance en danger de la population de masse.

La manipulation commence pour une personne qui est manipulable, et donc?..
Qui a une envie de croire: importante, élevée …
En du tout ou du n’importe quoi…
Car en situation de détresse…
Et qui ne sait pas à comment se prendre en main par elle même …
Aspiration alors pour elle à vouloir suivre celui ou celle qui lui promet ce qu’elle a envie d’entendre et de croire …

J’ai voulu étudier sur ce que sont les phénomènes de sectes.
Volontés d’étudier s’il en existe des similitudes ou non tel que emprise psychique, conditionnement, bourrage de crâne, etc…
J’ai vu quelques minutes sur le Ku Klux Klan.
Pas voulu aller plus loin dans mes recherches.

J’entends les orateurs promettre, promettre, promettre, …
Telle Madame Dalida qui a interprété la duperie par sa chanson :
-« Paroles, Paroles, Paroles,… Encore des Paroles !!! Toujours des Paroles, … »

J’ai peur du lendemain.
Envie de voter pour un ou une inconnue pour les présidentiels à venir.
A dire:
« Le moindre mal. »
Puisque?..
Pas en contact avec ces générations d’orateurs qui ont existés depuis 40 ou 50 ans.
Ne pas que le/la futur-e président-e, soit en contact avec « les professionnels du « tape à l’oeil ». »

Il existe une pile électrique qui vient de se définir candidat.
En aucune façon je n’irais voter pour cette pile électrique non plus.
Il est dans la haine à vouloir fonctionner par la haine avec une volonté exacerbée à s’affirmer dans le processus de la destruction.

J’irais voter pour un ou une inconnu(e), qui aura la volonté ;
-de construire, construire, construire,
-pas à pas,
-qui ne soit pas dans le système à promettre ce qui ne peut pas exister,
-qui reste pragmatique,
-sans être en relation directe ou indirecte, avec les professionnes « des paroles en l’air », « des promesses », qui ont existés depuis 40 ou 50 ans.
-qui aurait un plan de travail réaliste et réalisable, démontré, par des données fiables de la situation actuelle du pays, avec la totalité de ces données fiables (et non une partie sélectionnée de ces données), sur comment ses projets de construction puissent aboutir.
-qui ne soit pas dupe sur la Réalité-Vérité actuelle du pays.
-qui ne prenne pas les français pour des cons (Coluche).
-qui soit dans le dialogue avec les français à discuter sur l’état véridique de la france.

  • sur ce qui peut se faire.
  • sur ce qui ne peut pas se faire, et donc, découvrir le phénomène des frustrations.
    Où la culture de l’enfant-roi est de le berner sur la Réalité Vérité du terrain.
    Culture de duperie.
    Lui voiler la face sur ce qu’est la Réalité Vérité.
    Satisfaire sur tous les caprices de l’enfant-roi, c’est ne pas le confronter sur la Réalité Vérité du Terrain, et ne pas lui prouver aussi qu’il peut être en mesure de savoir s’adapter par lui même.
    Soit?..
    Une épreuve qui ne peut pas lui permettre de se découvrir, de se réaliser, face au « non », « au pas possible ». Et de s’adapter selon les moyens d’alors. Et être surpris de soi même après coup, d’avoir pu s’adapter.

Résultat: difficulté pour une personne qui n’a pas connu de difficulté jusqu’alors, semblable à la difficulté à laquelle elle doît faire face, à accepter ce qu’est la Réalité Vérité Brute du Terrain Actuelle.
Berner?..
Car pour certains, il est trop difficile : « d’ appeler un chat comme étant un chat ».

Volonté de voter.
Abstention si je comprends que tous les candidats seront dans: « du tape à l’oeil. »
Ou bien: voter alors?
Voter pour le moins pire.

Puisque?..
Illusion de ma part qu’un candidat soit authentique, fiable, pied à terre, avec une possibilité de démontrer à comment il pourrait aboutir à son ou ses objectifs de construction.
Ils sont dans la motivation et les promesses comme bourrage de crâne.
En aucune façon il n’existe de démonstrations à comment à pouvoir aboutir à leur projet.
A pouvoir prouver qu’il existe des plan de construction opérationnelles, réfléchies , réalistes, et réalisables au préalable.

Ils sont des candidats, qui s’adressent aussi à une population de masse qui a toujours été bernée.
Et qui est en décallage avec la Réalité Vérité.
La frustration que les promesses ne soient pas opérationnelles.
Se confronter à la Réalité Vérité est un Acte Fort.

Souvenir d’avoir pris le taurreau par les cornes, à arrêter de fuir mon Passé, en voulant m’y confronter passé mon flashbacks de décembre 1999.
Psychanalyse débutée en 2000.

Le 31-05-2021, prise en compte que les Réalités Vérités que je nommais à ma soeur, étaient pour elle du non-entendable, parce que: « elle n’en voulait pas en entendre parler », car…, prise de conscience en elle d’avoir été bernée par ceux en qui, elle a envie de croire, encore et encore.
Douleurs Rejets Fuite Evitements.
Réactions de ma soeur face à la Vérité Réalité.
Volontés en elle de se condtionner et de condtionner les autres que : « cela n’est pas vrai ».
Colère en elle que le Tabou de l’inceste commence à être levé.
Car Tabou levé = devoir à se confronter à la Réalité Vérité.

Cela fait moins mal de se confronter sur la Réalité Vérité, qu’à se voiler la face.

1 J'aime

Lorsque j’ai été en état de tétanie, mon ami m’a dit:
"La Peur n’évite pas le Danger!"

Lui aussi, il a connu des épreuves.

Actuellement: mon ami a de graves problèmes de santé.
Je suis inquiète pour lui.
Je suis fatiguée.
Dans un laissé aller.
Sans doute car: solitude <=> ne pas avoir la sensation de vivre ou d’exister parmi des humains.

J’ai été ignorée par une cousine que j’aimais beaucoup, sur plusieurs mois.
Impact sur mon moral élevé.
Processus de deuil en moi.

Depuis?
On a pu discuter il y a quelques jours.
Elle va mieux:
Difficultés pour elle que son mari soit décédé tôt, à la suite d’un cancer.
On a parlé du Présent.
Pas du Passé.
Cela nous a fait du bien.

Manque de confiance en mes capacités.
Sans doute à créditer la projection des parents que je ne réussirais jamais dans ma vie.
Conditionnée à avoir des coups et des coups et des coups pour me dissuader de réussir…
Peur intrinsèque depuis d’oser réussir!!!
Etat réflexe de blocage. Qui s’appelle: la tétanie.
Car conditionnée à recevoir des coups si je réussissais (ou non) …
Je suis dans un « lâcher prise » qui s’appelle « une phobie destructrice » en médecine.

Il me faut me découvrir.
Selon mes moyens actuels!!!
M’adapter et surtout: réaliser par moi même, physiquement, moralement et intrinsèquement, que je ne suis pas une « Chèvre Périmée », mais que j’ai encore des capacités pour pouvoir me réaliser, me construire, en acquérant de l’autonomie et de l’indépedance financière, et de mettre en pratique des projets, des envies.!

Jusqu’alors?..
Je baissais les bras.
"Pour me mettre devant le pied du mur":
-agir « état réflexe de survie », volonté de vivre,
ou
-dépérir volontairement.
Pour avoir alors la certitude, une fois la fin de vie aboutie, de ne plus pouvoir vivre de souffrance.

La Peur n’évite pas la Danger !!!
Je remercie très fort mon Ami à me l’avoir dit !!!

**Ce n’est pas parce que c’est difficile que l’on n’ose pas. **
Mais… Parce que l’on ose pas que c’est difficile.

Vouloir. Savoir; Pouvoir : où aller…?

Je ne peux pas descendre plus bas que terre!!!
Lorsque les donneurs de leçon m’engueulent comme quoi je leur serais une incapable, selon leurs viscères, leurs projections, qui n’orait pas la connaissance des sens des mots, etc…
Je leur demande de m’instruire.
Qu’ils me soient pédagogue.
Réflexe alors de panique en eux !!!
Le Donneur de Leçon était en plein dans son Caca Nerveux.
Par ma volonté d’être instruite par lui, Effet Miroir de… : qui il est et en quoi!!!
Soit, l’histoire du :…
Le Chat qui se mord sa propre queue…

L’histoire de l’anti adulte qui avait besoin de se défouler sur autrui.
Et lorsqu’il doit avoir des comptes à rendre?..
L’anti-adulte d’un âge biologique de plus de 18 ans, se conduit alors comme l’Enfant qu’il a été dans sa cour de récréation . lorsque : gamin. A dire:
« C’est pas moi qui a dit. C’est lui/Elle »
« C’est pas moi qui a fait. C’est Lui/Elle ».