Evolution de l'image selon les époques pour des pays industrialisés

C’est amusant.
Hier: lecture sur « l’évolution de la mode ».

Pour le 18ème ou 19ème siècle: une personne « mince » ou « maigre » n’était pas du tout ovationnée comme étant « belle ».
Même si la personne maigre ou mince de ces époques ne le faisaient sûrement pas exprès, leur morphologie étant : la leur et c’est tout.
Idem pour le moyen-âge.

Pourquoi ? …

A ces époques: famine, précarité, guerre, pandémie, …
Les corps de chacun s’exprimaient via les effets secondaires des différentes épreuves de la vie.

Il n’existait pas de frigidaire.
Encore moins de congélateur.
Il n’existait pas d’eau courante potable, accessible dans chaque logement.
Le principe de la stérilisation avait été découverte je crois à l’époque de Pasteur.
Sans doute via Pasteur?..
Les maladies étaient courantes.

Il était plus courant de risquer d’être malade voir d’y passer qu’à notre époque.

J’ai découvert hier, le 27 Novembre 2020, que l’espérance de vie pour les femmes était telle que…:

  • rares ont été celles qui ont connu l’arrivée de la période de la ménopause!!
  • les femmes avaient été le plus souvent enceintes dans leur vie.
    Soient des fratries de 10 ou 15 gamins à la finale.
    Avec aussi: souvent que des fausses couches et/ou des mort-nés.
    La contraception n’existait pas encore.
    Je crois qu’elle a commencé début 1900 ? …
    Via la « capote anglaise ».

Au moyen âge, le 18ème siècle, le 19ème siècle:
Les personnes dites « bien-portantes » étaient stéréotypées de personnes à l’écart du risque de la famine.
Les « gros » étaient enviés.
Et donc: mis en valeur comme devant être : « à la mode », (car enviés) .
Les « maigres », les « minces » représentaient pour beaucoup soit le stéréotype d’avoir été témoin de la mort, soit des souvenirs, des cauchemars des épreuves à avoir dues surmonter comme:

  • famine
  • précarité
  • les guerres
  • les maladies, les pandémies de l’époque.

Hier, j’ai regardé des infos et documentaires en replay.
Soit différents documentaires sur du 21ème siècle dans des pays industrialisés.

La personne « maigre-mince » est en général celle qui est la conjointe de personne célèbre de pays industrialisés.
Pour moi, cette personne fait figure essentiellement de devanture.

Pourquoi ce changement des « mœurs » dans les pays industrialisés au 20 et 21ème siècle?..
Par rapport au moyen âge/18/19ème siècle en Occident?..
PS:
Critère de beauté totalement différente pour celle des pays non industrialisés du 20 et 21ème siècle.

L’arrivée du frigidaire, congélateur date de quelle époque?..
Le vaccin de l’époque de Pasteur?..
L’eau courante potable et accessible date depuis quand?..
A dire: des avancées énormes!!!
Et les risques d’être malade ont été moindre.
Les liens sociaux n’étaient plus tellement local mais national ou international du fait de l’arrivée du cinéma, de la télévision.
Soit: de la culture de « l’image ».

Lorsque je vois des personnes mannequins poser…
Pour moi: ces personnes ont une morphologie de 20 à 30% de moins que le poids que la personne devrait avoir, au prorata de sa taille.

Lorsque je dessine un modèle vivant:
Je prends plaisirs à mettre en valeur une personne équilibrée question morphologie, soit une personne dite « grosse » pour la mode actuelle.
Les personnes plus fortes: plaisirs à les mettre en valeur, selon leur attitude, les pauses qu’elles choisissent d’adopter.
Les traits sont alors des courbes harmonieuses.

Les modèles femmes sont rares pour les « grosses », courantes pour les « maigres ».

Je préfère dessiner les modèles hommes.
Même s’ils sont rares…

Les modèles femmes, pour qui être « belle » est l’équivalent d’un trophée personnel exerguent leur personne-silhouette par des pauses qu’elles choisissent d’elle même pour.
A dire, exhibition à montrer aux artistes leur … :

  • ossature fortement mise en valeur.
    Equivalent pour elles d’un exploit.
    Un exploit est, pour elle, signification de beauté.
    Il existe pour elle un copié-collé:
  • exploit/trophée = Beauté.

Soit pour moi, une personne qui s’est « battue » pour sculpter son corps pour devenir maigre ou mince.
Ceci pour être à la mode des magazines.
Sur le même registre que la mode imposée des magazines.

A leur attitude à mettre en avant leur ossature, cela me fait penser, aux séances de chirurgie.
Il est facile de refaire alors une remise à niveau personnelle pour un médecin, un soignant, …
Sur le thème de l’anatomie.

Une personne « maigre/mince » et fière d’exhiber sa maigreur est pour moi, une personne en souffrance personnelle.
Une personne « maigre/mince », qui prend sa morphologie tel quelle, est une personne qui suit sa nature morphologique liée à la génétique de ses ancêtres.

Lorsque je vois les conjointes de personnes célèbres, impression de « femme stéréotypée pour de la devanture », avec le même type de stéréotype comme si elles n’ont pas de personnalité propre, mais sculptées par le bistouri de la chirurgie esthétique.

Il existe le même type de faciès à la finale pour certaine.
Des morphologies identiques.
Un résultat de devanture.
Des visages qui semblent d’apparence similaire…
Comme si elles devraient se ressembler à « une mode / conformité » de l’époque.

Si j’avais à imiter les sculptures de18ème ou 19ème siècle, mais avec comme modèle: la personne type « mannequin » du 20ème ou 21ème siècle : je serais dans la merde à pouvoir la mettre en valeur.
Il me serait difficile pour la mettre en valeur.
Il me faudrait arriver à dépister ce qu’il y aurait de beau chez cette personne là…
Je dévierais la difficulté en essayant d’y évoquer une émotion, mais question « beauté plastique » : cela me serait du registre du difficile.

A quand « la culture de l’image » mettra en valeur « toute personne. » ?..
Quelle qu’en soit sa morphologie ou sa personnalité?..
A quand l’ouverture d’esprit?..

C’est tellement pittoresque ou vide d’expression que …
En aucune façon je ne me m’attache à « contempler » une personne stéréotypée pour être mise en devanture sur une façade d’un magazine et rien qu’une façade …
Face à une sculpture du 18 ou 19ème siècle!..
Je prends alors quantités de plaisirs à la contempler!!!

Le corps et la personnalité sont des Beautés à elles deux complémentaires l’une de l’autre!!!

Et heureusement, tout à chacun est unique !!!
A dire que c’est par nos différences personnelles qu’il existe de la richesse parmi nous tous!!!

Même les jumeaux ou triplés semblent se ressembler, ils ont à chacun leur propre personnalité!!!

Je suis d’accord que:

  • « un défaut » pour quelqu’un, peut être vécu comme étant un atout pour quelqu’un d’autre!..Soit l’équivalent d’un défi à vivre avec et d’en tirer: l’équivalent d’ « une valeur ajoutée »…
1 J'aime

Je suis d’accord que:

  • « un défaut » pour quelqu’un, peut être vécu comme étant un atout pour quelqu’un d’autre!..
    Soit l’équivalent d’un défi à vivre avec et d’en tirer: l’équivalent d’ « une valeur ajoutée »…

Je m’explique:
Dans ma famille, la génétique a fait des visages avec des nez atypiques.
J’ai beaucoup aimé les nez des personnes de ma famille car elles ont appris à assumer leur non-conformité.
Leur richesse / beauté en a été alors l’expérience de la valeur humaine:

  • leur personnalité qui s’est fortement affirmée pour contrer les imbéciles,
  • leur sensibilité à dépister les personnes intéressantes à découvrir, et ainsi, le développement d’une ouverture d’esprit.
1 J'aime