Enquête surpoids/obésité et confinement

Le professeur-chercheur David Le Foll de l’université de Rennes 2 fait circuler un questionnaire sur l’impact du confinement sur les personnes en surpoids/Obèse
C’est anonyme

https://enquetes.univ-rennes2.fr/limesurvey/index.php/324891?lang=fr

1 J'aime

Je trouve ce questionnaire beaucoup trop difficile.

Pourquoi ?
Je n’ai pas trouvé ça difficile

J’ai trouvé les sentiments demandés pour janvier/février très vagues, et les degrés d’intensité aussi. Surtout quand ces sentiments peuvent être très fluctuants. J’aurais eu moins de peine à répondre à la question « avez-vous l’impression que tel sentiment s’est modifié avec le confinement ? ».

C’est toujours compliqué dans les questionnaires de quantifier ses sentiments et parfois, certains points et réponses peuvent sembler contradictoires.
Par rapport à d’autres questionnaires auxquels j’ai été invitée à répondre, je trouve celui-là pas top mal foutu. Mais c’est vrai que demander si on avait l’impression de certains sentiments avaient changés, c’est une bonne idée.

Je pense que c’est un sentiment en général
Essaye de faire une moyenne si tu peux.

Moi, je sais que ça n’a rien changé
Toi, tu dois bien savoir comment tu étais avant et après 1 mois de confinement
Ce sont les mêmes questions après 1 mois de confinement
Donc si tu sais comment tu es maintenant, tu sais si c’était plus ou moins pareil avant le confinement

Ben oui je sais que rien n’a trop changé d’où je comprends pas leur façon de poser la question du changement, j’ai des sentiments si fluctuants que je ne sais établir de moyenne. Enfin c’est pas grave ils auront juste une personne de moins à répondre. Je n’ai pas l’habitude des enquêtes à visée psychologique.

2 J'aimes

√ Fait

Pour ma part, le confirnement change tout, je ne peux plus faire de sport (chez moi les balades ne sont pas autorisés), la recherche d’emploi est devenue encore plus complexe, mes inquiétudes fassent au futur sont plus importantes (et pas pour des raisons de santé), je sent que ma perception du temps est affecté et que tout ce temps passée seule me pèse.
Alors la méditation aide, mais ce n’est pas suffisant.
J’espère que l’Espagne nous autorisera bientôt à sortir faire du sport et aller dans la nature, car cela rendrait les choses plus supportable.

1 J'aime