Contraception, on en parle?

Coucou !

Suite au sujet sur la coupe menstruelle qui a dévié sur les règles et la contraception (pour supprimer les règles certes), je me demandais quelle était votre contraception, et pourquoi avoir choisi celle là plutôt qu’une autre?

Pour ma part, j’ai pris la pilule, d’abord adépal puis diane35 mais elles étaient trop fortes pour moi, surtout qu’elles étaient associées à androcur du fait d’ovaires polykystiques.
Mon endocrino m’a ensuite prescrit jasminelle qui me convenait plutôt bien jusqu’à ce que j’ai mes enfants. J’ai eu optimizette en suite de couches mais elle ne me convenait pas (spottings constants). J’ai arrêté toute contraception hormonale, on utilise des préservatifs et ma foi, pour l’instant, c’est plutôt pas mal.

En fait, je me pose plus la question d’une contraception pour supprimer mes règles que pour ne pas avoir d’enfants (puisque le préservatif joue très bien ce rôle :smiley:) mais après c’est clair que si j’avais une autre contraception, on abandonnerait les préservatifs.
Pourtant, actuellement, les symptômes des opk semblent se faire discrets, je n’ai plus des règles hémorragiques, juste un flux normal, un peu abondant un jour sur les 3 que durent mes règles.
Il faut dire aussi que j’ai des grosses migraines, point à prendre en compte dans le choix d’une contraception, on va voir cela avec mes médecins.

1 J'aime

j’ai un DIU au cuivre depuis à peu près 15 ans.
je ne voulais plus d’apport d’hormones dans mon corps et j’en avais marre de penser à prendre la pilule
le seul inconvénient c’est que j’ai toujours mes règles mais comme dans ma tête, avoir ses règles c’est ne pas être enceinte, ça me convient bien en fin de compte, je suis rassurée tous les mois :yum:

et l’avantage avec l’arrêt de la pilule et donc des hormones, c’est que ma libido a décollé un truc de dingue, je ne savais même pas qu’elle était en sommeil.

il y a un temps, j’avais envisagé de me faire ligaturer les trompes mais comme ça n’arrête pas les règles, je ne vois pas trop l’intérêt puisque ça remplit le même rôle que le stérilet.

maintenant que j’ai 45 ans et que la pré-ménopause commence à jouer avec moi, j’ai vraiment hâte que tout ça se termine parce que mine de rien, ça fait déjà 34 ans que j’ai mes règles et je commence à en avoir marre

1 J'aime

Alors c’est très simple, je n’ai pas de contraception.
Je n’ai jamais aimé l’effet sur moi des cachets.
Avec mon ex, nous avions pris la décision à un moment de laisser la “nature” décidé.
Après la séparation, je n’ai pas eu envie de me remettre sous pilule, puis j’ai eu mon souci de poumon avec complication, depuis je n’ai plus droit à la contraception orale.
Donc voilà, pour moi c’est donc pas de contraception mais préservatifs et relation de confiance.

1 J'aime

J’ai pris la pilule tard mais surtout contre les douleurs de règles qui me faisait plier en 4 quand elles étaient là.
Depuis que je prends la pilule, je n’ai plus eu mal.
Par contre, je dois avouer que j’en ai marre de penser à cette pilule tous les soirs.
Mais j’ai des règles artificielles avec et qui dure moins longtemps 4 à 5 jours, c’est chouette quand même lol

1 J'aime

J’ai pris de l’androcur + oestrogènes pendant des années suite au diagnostique OPK vers mes 17 ans. Jusqu’à mes 25 ans et ma phlébite.
Là arrêt buffet on a tenté une micro dosée qui c’est avérée contre indiquée pour les OPK, bravo la gynécologue! Autre gynécologue, retour à Androcur solo cette fois pendant des années. Là aussi de mes 27 ans jusque vers mes 34 ans, puis célibat 2 ans et retour à Androcur solo.
Le désir d’enfant arrivant j’arrête Androcur et là l’horreur en pleine année de stage… des règles une semaine sur 2 et pas qu’un peu! >< J’étais épuisée…
Au bout de 3 mois à ce rythme je consulte un gynécologue (l’autre étant parti à la retraite ciao débrouille toi). Un parfait connard… qui a décrété que j’étais forcément diabétique ou en pré diabète. J’avais beau lui expliquer que pendant les 2 ans d’arrêt j’avais des cycles réguliers rien à faire. J’ai eu du Duphaston + tests et au revoir à bientôt perdez 20kgs. J’ai été malade de chez malade avec le Duphaston. Pourtant il m’avait prévenue hein, va falloir prendre sur vous parce que ça va être le seul moyen d’avoir un bébé quand j’ai appelé pour expliquer ce qu’il se passait (pliée en 2 dans mon canapé)…
J’ai choisi de laisser tout ça de côté et de me concentrer sur le mémoire de stage. Miracle mes cycles sont redevenus réguliers et 3 mois après j’étais enceinte.
Là j’ai su par l’hôpital qu’il ne faut pas prendre l’Androcur seul, connerie de 3 gynécologue quand même hein!
Au retour de couche on c’est posé la question avec l’homme et on a préféré le préservatif. Pas de chimie c’est mieux pour moi. Cet été si tout va bien on essaie d’avoir un autre bébé, donc ça facilitera la grossesse de ne pas avoir de restes de trucs hormonaux dans le corps. Et après monsieur veut une vasectomie! Tant mieux ça arrange tout le monde ^^
parce que oui parfois ces messieurs peuvent aussi prendre sur eux.
Et la cerise sur le gâteau ça a été quand à l’hôpital ils m’ont dit que visiblement je n’étais pas OPK, j’avais juste des troubles du cycle en dessus d’un certain poids… ah ah ah ah… comment j’avais envie de claquer la mouille à mes anciens gynéco!!!

1 J'aime

C’est vrai que c’est souvent l’apanage des femmes la contraception mais on a aussi pensé à la vasectomie pour mon mari sauf que ça ne résoudra pas mon problème de règles :joy: