Consentement dans le couple

vendredi soir, après avoir bien crié, sifflé, encouragé les danseuses du cabaret burlesque, nous avons préféré discuter tranquillement plutôt que d’aller danser (ok, j’étais fatiguée et j’avais un peu mal aux pieds)
on n’a abordé plein de sujets, c’était super sympa.

nous avons notamment parlé de l’enquête que j’avais posté sur le forum sur le consentement et de ce qu’elle nous avait apporté (l’enquête se termine ce soir à minuit alors si vous avez 5 minutes, n’hésitez pas à la remplir, c’est vraiment intéressant de voir les réponses que l’on donne)

et j’ai mentionné une vidéo qui m’avait frappée pour sa justesse et le malaise qu’elle laisse parce que de nombreuses femmes doivent subir ce viol, parce que oui c’est un viol, au sein de leur couple

alors voici, la vidéo

vous en pensez quoi ?

Je trouve très bien que la parole s ouvre enfin pour cela. Il y a encore du boulot pour changer les mentalités bien sûr, mais à mon âge je perçois quand même le changement par rapport à l epoque de ma jeunesse.

Mais c est clair que cela c est difficile ce genre de vidéo …

2 J'aimes

Je trouve que la vidéo est très parlante sur un sujet qui est encore sensible au sein d’un couple.
Heureusement, je n’ai jamais vécu cet acte et j’espère ne jamais le vivre !!
Cet acte est un viol ni plus ni moins, c’est horrible.

2 J'aimes

Une très bonne initiative que cette enquête avec un sujet dont on ne parle pas assez parce que se passant dans une intimité qui devrait être bienveillante.
J’attends de voir ce qu’ils vont faire des résultats et comment ils vont faire pour diffuser encore plus cette enquête qui semble avoir ouvert les yeux de beaucoup de personnes.

La video illustre parfaitement le sujet…sans compter la référence au film “Irreversible” contient en plus une scène de viol assez difficilement supportable. Double effet qui secoue pour la jeune femme après ce qu’elle vient de subir et qui au final n’est ni plus ni moins qu’un viol.

2 J'aimes

Je n’ai jamais vécu cela mais ça aurait pu, je comprends tout à fait comment ça se passe. Moi ça m’interroge surtout sur ce que nous les femmes sommes prêtes à mettre sous silence pour avoir l’impression d’avoir la paix, une paix toute temporaire. Et je ne parle pas que de situations de viol mais aussi de choses encore plus banales comme faire le ménage malgré tout alors que ce n’est pas le moment, s’occuper des enfants, mettre sa carrière en stand-by, faire l’infirmière pour l’homme malade quand on est nous-mêmes pas bien, etcoetera, etcoetera.

3 J'aimes

Rhooo…le cliché sexiste :rofl::rofl::rofl:!!, perso en 25 ans de vie commune, j’attends encore mon infirmière !! …bon, ok, peut-être que je ne me suis pas fait assez plaindre, ça doit être ça…(à la prochaine compagne, dès que je me casse un ongle je hurle de douleur…j’aimerai bien savoir comment ça fait d’avoir une infirmière :smirk:).
Par contre, je suis d’accord sur tout le reste…même si je n’ai pas vécu ça avec mon ex car c’est plutôt moi qui m’occupait de ma fille, faisais tourner la maison et ai mis ma carrière en stand-by.

je ne connais pas ce film, effectivement, avec ce que tu dis, ça ajoute une dimension supplémentaire.
je ne pensais pas que c’était un vrai film qu’il proposait de regarder, j’ai cru qu’ils avaient inventé ce film, avec ce titre, parce que ce qu’elle vient de subir est effectivement irréversible
merci pour l’explication

1 J'aime

c’est tellement vrai ce que tu dis.
je l’ai vécu la semaine dernière quand j’ai été malade, la fièvre m’a achevé, mon chéri avait un bon rhume et bien limite, il était plus atteint que moi.
mais je te garantis que je n’ai pas joué la garde malade, je me suis occupée de moi et c’était bien suffisant !!
mais c’est fou comme il y a des choses ancrées, parce que mon chéri est féministe dans le fond mais parfois, il y a des trucs qui ressortent

Peut-être une question d’éducation. Je n’ai jamais vu mon père se plaindre donc cela ne me serait jamais venu à l’idée de le faire.

Pour enfoncer le clou et compléter (si toutefois c’est nécessaire) et parce qu’ils en parlent tellement bien.
Et tout le monde s’en fout : La culture du viol

1 J'aime