Comment structurez-vous vos journée pendant le confinement?

Bonjour,

Je dois reconnaitre que le confinement joue sur ma productivité.
Avant, je savais qu’à une certaine heure je sortirais, je verrais une amie, j’aurais une sortie ou encore un cours.
Cela m’aidait à structurer ma journée et surtout cela me motivait beaucoup à me lever tôt et faire un maximum de choses avant le moment de ma sortie.
Depuis la quarantaine (déjà 35 jours pour moi) ce genre d’objectif n’existe plus et cela a mis du désordre certains jours dans mon planning.

Je continue tous les soirs à faire une liste de ce que je dois faire le lendemain, à préparer le planning de la journée, mais je reconnais que j’ai plus d’énergie pour tout faire quand je sais que à telle heure, je pourrais voir M, ou que à tel moment je prendrais un café avec G etc etc .

Comment vous en sortez-vous en ce moment ? Comment structurez-vous vos journées ?

Je me sens assez en forme depuis le confinement (en dehors des douleurs et de la fatigue liées à la maladie, qui sont fluctuantes)

En effet, je suis libérée des obligations sociales et j avoue que cela me convient bien. C est mon mari qui fait les courses donc je n ai pas besoin de sortir j ai de la chance.

Mais je me lève le matin en même temps que mon fils et ensuite mon mari pour passer un moment avec eux.

Ensuite j ai mes activités habituelles j ai simplement remplacé la marche dehors par la marche sur le tapis de marche.

Ménage, lessives, rangement et repas comme d’habitude.

Je communique plus par écrit, les gens qui me savent confinée m écrivent et ça occupe du temps à répondre.

Je pense que c est différent pour moi car on est 3 à la maison.

Ce qui me manque c est de ne pas pouvoir aller avec le bus le week end en nature par contre.

1 J'aime

Le fait d’avoir ton fils et ton mari doit définitivement changé des choses, car l’air de rien c’est encore un petit bout de vie social, ce qui est est une très bonne chose.
Vivant toute seule, ce que j’apprécie même en ce moment, cela me coupe de toute vie sociale non virtuel.

Oui, grave, les messages, les appels vidéos même si j’en fais très peu.

Tu as de la chance d’être équipée, si j’avais un tapis de marche (je ne saurais pas où le mettre lol) j’en ferais tous les jours.
Quand il y a du soleil, je vais sur mon balcon en fin de journée (je suis orientée nord) et je vois un sénior tous les jours faire du vélo sur son balcon.

C est clair que ça change tout.

Ceci dit je connais des personnes confinées car à risque et leur mari en télétravail, ils ne se supportent plus haha. Pour les gens plus actifs que moi c est plus difficile. Mais j ai un tempérament assez peu actif.

Oui j ai beaucoup de chance, j en suis bien consciente.

Mais c était pour dire que je structure ma journée quand même, je me maquille aussi , alors que parfois je sors pas maquillée

1 J'aime

@Anne : tu ne peux pas donner des rdv télé/visiophoniques à M et G ?

Pour structurer sa journée il faut d’abord une routine pour cadre, comme tu as du temps, tu peux faire traîner cette routine en longueur, pour ton plaisir ou pour la peaufiner (par ex la routine petit-déjeuner pourra être davantage cuisinée et la routine beauté perfectionnée par de nouvelles techniques). Ensuite, tu remplis ton cadre routinier avec tes objectifs définis la veille, en t’accordant plus de temps pour les finaliser, mais pas pour les débuter sinon gare à la procrastination. Les temps morts se remplissent assez bien avec de la méditation ou de la télé, petits jeux sur téléphone, bouquins ou autres.

Si, mais ce n’est pas la chose de parler à une personne en chair et en os que de parler à une personne virtuelle.
Je parle avec vous tous tous les jours, je parles aussi tous les jours avec d’autres personnes et oui parfois aussi en vidéo et oui cela aide.
Mais la chaleur humaine c’est autre chose.
Lundi, j’ai eu la chance de croiser la concierge qui était venue juste juste pour faire le ménage , on a parlé 2 min, moi avec mon masque elle à 2-3 mètres de moi, ben on parlé de connerie de la cage d’escalier et cela m’a fait du bien.
Aujourd’hui, un ami a repri son travail et du coup comme il travaille près de chez moi, on c’est débrouillé pour se croiser, on a put rire et cela fait du bien.
Et oui, j’ai aussi été plus productive que d’habitude.

En Espagne, nous n’avons pas le droit de sortir nous promener ou faire du sport, ceux qui sont seuls chez eux ne voient que les caissiers de supermarché, les enfants ne voient vraiment personnes d’autres que leur famille.

Je suis habituée à travailler seule depuis chez moi, donc routine, cadre, méditation, lecture, cours, loisirs etc, je connais. Les temps morts beaucoup moins (non je n’ai vraiment pas plus de temps qu’avant) :joy:

Rien ne remplace une véritable connexion humaine.

Inspiration : https://www.lemonde.fr/tant-de-temps/article/2017/05/05/michel-siffre-sous-terre-sans-repere-c-est-le-cerveau-qui-cree-le-temps_5122609_4598196.html

Ici on parle souvent de se reconnecter à ses sensations alimentaires, ne plus avoir de cadre peut être une opportunité pour cet objectif-là.

1 J'aime