Comment ne pas laisser le blues hivernal vous envahir ? #bluemonday -

Le blue monday est tombé cette année le premier jour des soldes.
Cela n’empêche pas la période d’être compliquée, alors parce que cela peut toujours aider, le voici :slight_smile:

Cet article a été écrit avant la pandémie.

Merci pour les conseils.

En fait je ne déprime pas du tout en hiver, je supporte assez bien le froid et J aime le brouillard.

J aime toutes les saisons sauf l été. Du fait du lupus le soleil est mon ennemi en premier lieu, je ne supporte pas bien la chaleur par ailleurs et je dois pourtant me couvrir un max. Je n aime pas non plus qu il y ait beaucoup plus de monde partout dehors😂, la nuit je ne peux pas dormir sans ventilo, enfin bref, s il fallait déprimer cela serait plutôt à ce moment là. Par ailleurs mon papa est mort le 8 août et ma soeur le 10 juillet, donc l été me rappelle plus cela.

Ma saison préférée est l automne en fait.

Mais je connais plusieurs personnes qui sont sujets à la déprime hivernale que tu décris Anne.

2 J'aimes

Tout pareil :relaxed:

2 J'aimes

Les conseils sont pas mal, même si comme les amies au-dessus je ne suis pas sujette à la déprime hivernale (d’ailleurs il me semble avoir lu quelque part que le blue monday n’avait rien de scientifiquement établi, c’est un truc marketing mais je suppose que ton hashtag a un peu cette finalité, il sert à faire venir de nouveaux publics, ce qui est une bonne chose).
Je sais que tu as précisé avoir écrit cet article avant la pandémie mais ça aurait été une valeur ajoutée de donner ces mêmes conseils adaptés à la période que nous vivons, dans l’optique de ramener de nouvelles personnes sur ce forum. On peut s’y essayer :

#1 D’écouter les informations, tu te garderas
Oui, c’est anxiogène.

#2 Changer d’air, tu le pourras*
*Hors changement de dispositif dans les mesures sanitaires, l’hôtellerie sous toutes ses formes (Airbnb, locations…oui, c’est mieux avec une cuisine quand les restaurants sont fermés…) est pour le moment ouverte et peut-être avec des conditions d’annulation généreuses, ou comment ne voir personne dans un autre cadre avec un autre paysage extérieur peut changer les idées.

Je vous laisse imaginer la suite des conseils.

2 J'aimes

J’ai pendant longtemps est sujette à la déprime hivernale quand je vivais en région parisienne.
Quand j’ai commencé à aller nager toute l’année, j’ai pu réguler le souci.
Du coup c’est vrai, en parler et donner des idées pour le gérer ne semblait aussi une chose importante.

1 J'aime