Comment gérer un boss bordélique et hyprocrite?

Bonjour,

J’ai une amie qui a commencé un job et c’est l’horreur, je l’ai vue hier soir, elle était en larme, alors que c’est plutôt une nana solide et qu’elle a commencé il y a 1 mois.

Son boss ne réponds jamais aux questions, se contredit, s’énerve si elle pointe un truc qui ne fonctionne pas (et qu’il a installé), lui dit qu’elle est en retard en lui donnant la tache à faire, ne donne pas les outils et informations de bases … bref d’après ce qu’elle me raconte c’est super frustrant car elle n’arrive pas à faire son travail et son boss au lieu de lui donner les dossiers qu’il garde et dont elle a besoin pour avancer lui reproche de ne pas avoir de résultat.

Selon vous, que peut-elle faire pour que cela fonctionne mieux ?

Changer de job et dire à son patron pourquoi elle ne reste pas

1 J'aime

Elle se tâte pour faire ça justement.
Mais sans rien derrière c’est un peu effrayant

C’est mieux que de finir en pleurs tous les soirs

Avec ce genre de personne, il n’y a en effet rien à faire d’autre que partir.
Après cela dépend si c’est une petite structure, ou une grosse boite, s’il y a des représentants du personnel, si ce type est connu pour de ce genre de comportement, si c’est un petit chef ou un Big Boss. Bref si elle peut être défendue et le type recadré (dans notre boite, on en a eu quelques uns qui l’ont été).
Sinon en petite structure, je pense qu’il vaut mieux pour elle qu’elle parte avant d’y laisser sa santé et son moral.

elle a deja eu une grosse explication avec lui pour savoir ou eté le probleme et pk il se comportait comme ça?

C’est ce dont ils ont parlé avant-hier justement.
Elle avait eu une réunion pour justement pouvoir avancer, enlever les blocages et que son boss répondent aux questions.
Mais ils ne réponds pas, fait sembler d’écouter et passe de suite au projet qu’il a en tête.
Elle pensait que cela pouvait s’arranger, puis elle a fait le point sur la reunion avec les questions encore en suspend (elle en avait parlé avec son boss) et là, pluie de messages pour répéter les mêmes choses sans répondre et lui faire des reproches pendant que j’étais avec elle.

La communication ne passe pas ou elle n’arrive pas à se faire comprendre.

C’est une petite structure

Elle cherche un nouveau boulot et ne l’écoute plus lorsqu’il la critique voire l’envoie directement balader car elle sait qu’elle ne restera pas. Certains prennent leur pied à détruire les autres et il n’y a rien à faire surtout dans une petite structure.

3 J'aimes

Petite retour.
Ma copine a décidé de partir, son boss recevra un email de démission ce soir.

Merci pour tous vos conseils :hugs:

4 J'aimes

Y’a rien de pire que la dissonance cognitive dans le management, ça rends dingue même quand on est quelqu’un de solide.

La solution c’est de partir ou de même les choses à plats, prendre son boss entre quatre yeux et lui expliquer le problème, y’a rien à perdre et surtout ne pas tout accepter au quotidien, faut faire preuve d’assertivité.

Et au moment de partir, ça peut sembler con à dire mais éviter la démission, il vaut mieux arrêter de venir et être licencié pour faute que démissionner.

Si tu as des droits ouvert au chômage, la démission vient supprimer tout ces droits quelque soit le motif de la démission, donc tu ne pourras pas avoir l’assurance d’avoir soit tes droits déjà ouvert soit les droits que t’ouvre éventuellement le poste actuel. Une démission on en sort toujours perdant s’il n’y a rien derrière.

Le licenciement pour faute c’est un pas à franchir parfois, pas évident selon les valeurs de chacun, mais en soit tu gardes tes droits au chômage ouvert et peut repartir sur tes droits en cours ou les nouveaux. Et il n’y a pas de quoi s’en vouloir si tu es en souffrances au travail.

4 J'aimes

Très bonne idée que l’abandon de poste et en plus cela emmerde bien le patron donc il réfléchira à deux fois avant de recommencer car la procédure de licenciement pour faute dans ces cas-là est un peu plus longue et lourde (multiples AR, convocation , etc.).

2 J'aimes