Ces préjugés sur les nationalités et les relations amoureuses

Bonjour,

Ce matin j’ai participé à une discussion dans un groupe d’expats sur Facebook, une personne demandait ce que nous aimerions savoir avant de venir vivre à Barcelone.
Je sujet est intéressant car c’est clair, autre pays, autre région cela veut dire autre culture etc, c’est mieux de savoir un minimum dans quoi on se lance.
Bref, après pas mal de commentaires, certains intéressants, d’autres bofs, ou drôle ou WTF arrive une expat qui dit qu’il ne fait pas sortir avec des catalans, sortir voulant ici dire dating.

Forcement, depuis que je suis ici j’ai eu l’occasion de rentrer pas mal de catalans, tant au niveau amical que sentimental, comme partout de belles rencontres et aussi de gros co*****s comme partout.
Donc je lui réponds que pour ma part je suis plutôt heureuse dans l’ensemble avec les rendez-vous avec des catalans.
Je veux dire c’est comme partout, il y a des bons et des moins bons, oui les locaux sont différents des français ou des anglais ou des allemands etc etc, nous avons tous nos préférences sur les mentalités et caractères en fonction de notre personnalité et de nos valeurs.

Mais cette personne ne voulait pas discuter, juste cracher sur les hommes catalans tout en disant que attention « j’ai des amis catalans mais je ne sort pas avec eux », purée ils doivent être fière d’avoir une amie qui parles d’eux comme cela !

Bref j’ai fini par lui souhaiter bonne chance dans son petit monde fermé, mais je n’arrive pas à comprendre des individus comme cela.
Elle a un pays qui lui ouvre les bras, et moi non plus je n’aime pas tout ici, ni tout ce que je vois dans les hommes d’ici, mais rester avec une mentalité si fermé et insister comme si son petit monde était la seule réalité possible pour tous … bref en colère.

1 J'aime

La colère et la rancœur ont souvent tendance à fermer l’esprit, comme les mauvaises expériences peuvent pousser à généraliser si on prend pas le recul nécessaire. C’est triste mais humain. Tant pis pour elle, elle se ferme des portes. Libre aux lecteurs de ses commentaires et faire la part des choses et juger par eux-même :slight_smile:

Je sais bien @Frenchiefreak
Là on parlait de catalan, j’en ai rencontré certains qui franchement ne sont pas beaux, idem pour d’autres nationalités comme des américains, des mexicains, des français … et j’ai rencontré des être humains merveilleux avec les mêmes nationalités.

Oui c’est triste, la nature humaine peut engendrer le meilleur et le pire partout.

La personne qui parlait n’était pas une jeune fille, je pense même qu’elle est plus âgée que moi, c’est sans doute pour cela que je suis étonnée par son manque de recul et de maturité.

C’est peut-être de l’aigreur alors.

Tu penses que c’est typique aux expatriés dans un pays étranger ? Pour chacun, les mixités ont leur limite et chaque personne est libre. Évidemment, dans le cas que tu présentes, aller chez les autres tout en les conspuant, ça ne le fait pas.

Peut-être que cette personne qui est Russe a eu un trop grand choc culturel avec les mœurs des locaux, c’est possible mais cela ne justifie pas de dire que ce quel ne lui convient pas à elle n’est bon pour aucune autre expatriée célibataire.

Ici du moins, je vois clairement 3 groupes, Ceux qui restent socialement uniquement avec des personnes de leurs nationalités, ceux (dont je fais partis) qui sont plutôt dans le mélange avec un entourage multinational, enfin ceux qui se fondent complètement, parfois épousent locales et semblent être plus locaux que expatriés.

Mais donner comme conseil dans un group d’éclats de ne pas sortir avec des catalans, cela me semble déplacer et contre-productif

Cette personne a peut-être souffert de relations avec des Catalans et a besoin de temps pour faire la part des choses.

L’âge nous fait prendre des raccourcis pour gagner du temps, se concentrer sur ce qu’on est sûr d’apprécier et/ou de savoir gérer (d’où les habitudes des vieux) ; il faut rappeler qu’on perd 2/3 de nos neurones à l’âge adulte : on ne devient pas stupide mais on trie pour notre survie mentale et notre survie tout court.

Peut-être, mais cela n’excuse pas.
On a tous ou presque souffert à un moment où un autre en amour. Ok, cela peut nous rendre méfiant par la suite, chacun son parcours et ses valises.
Maintenant si je sort avec un Chilien et que cela se passe mal, que je sort avec un Mexicain et que bof, si je ferme la porte à un colombien juste parce qu’il vient d’Amérique du Sud je peux me fermer la porte au bonheur.
Outre la culture de chaque pays et parfois région, l’éducation et la personnalité entre en compte et peux faire que les choses sont complètement différentes entre un individu ou un autre.
Après chacun ses choix, mais justement que cela reste personnel pas un conseil aux autres.

Non, cela n’excuse pas, on est d’accord, d’où je précise qu’elle n’a pas encore fait la part des choses.

Après en matière de couple, on a tous nos préférences, même sans être absolument fermé. Par exemple moi un fumeur, je ne pourrais pas, est-ce que c’est salaud de dire ça ? C’est pas la même chose la nationalité tu vas dire, oui et non, il y a des coutumes qui vont avec les nationalités, ça demande des efforts d’être un couple binational (je pense au couple de mon frère).

Dire que je ne veux pas être avec un fumeur, un fan du vélo du week-end, des matchs de foot ou d’une tendance politique que je n’approuve pas… pour moi c’est juste savoir quels sont mes valeurs et reconnaître des valeurs qui ne sont pas encore avec moi.

Une nationalité vient avec une culture c’est une certitude, mais les valeurs et l’ouverture d’esprit sont des choses uniques et personnels

Alors je tente de faire la différence entre d’où l’on vient et qui on est :wink:

Culture, ethnie, moeurs, coutumes, sont autant de barrières parfois infranchissables. Mais encore une fois, quand ça ne convient pas, on reste chez soi.

1 J'aime

J’essaye juste de comprendre le point de vue de la dame qui ne veut pas sortir avec des Catalans. Des propos qui choquent d’autres personnes, on en dit tous sans même s’en rendre compte, je pense, c’est inévitable car on ne peut pas être spécialiste de tous les sujets, c’est humainement impossible.

Moi aussi j’ai essayé, mais elle ne voulait pas discuter, ce qui arrive souvent avec ce genre d’opinions

Respecter les gens du crû quand on est à l’étranger est normal, mais rien ne l’oblige non plus à sortir avec eux (si j’ai bien compris le sens de « sortir ») et encore moins à justifier le refus.

Je parle en ayant en tête l’histoire de ma belle-soeur, venue du Japon, et de tout ce qu’elle a pu observer dans les couples mixtes franco-japonais, car ce sujet l’intéresse particulièrement. Ce n’est pas un long fleuve tranquille, pour résumer, alors parfois, le fleuve déborde, sort de son lit.