Aimeriez-vous vivre en bordure d'un champ agricole?

Bonjour,

Ce matin, on m’a partagé cet article : https://positivr.fr/moissonneuse-batteuse-recolte-ble-entre-immeubles-pologne/

C’est l’histoire d’un agriculteur polonais qui refuse de vendre ses terres et du coup récolte son colza au pied des immeubles.

À tire personnel, j’adore, j’aimerais que plus d’agriculteur puissent résister et ainsi, que la nature soit plus présente partout et que les enfants grandissent dans un monde où ils puissent voir ce travail au quotidien, même en pleine ville.
Et puis franchement, entre une route passante et un tracteur pour la récolte, je pense que niveau nuisance mon choix serait vite fait.
Et vous ?

Ça dépend s’il y a utilisations de produits phytosanitaires dégueu ou non.

2 J'aimes

Tout ce que je sais, c’est que c’est en Pologne avec du Colza

Mais bon une route, cela apporte aussi beaucoup de nuisances sonores et de pollution.

Je me mettais dans la situation hypothétique où il y aurait un champ à côté de chez moi. Je ne dis pas que la route n’occasionne pas de nuisances.

Après, l’agriculture en ville, ça existe. Certes pas souvent avec une moissonneuse-batteuse mais sous d’autres formes, plus douces. Dans ma rue il y a un pépiniériste cultivateur avec un label biodiversité.
Il y a aussi une ferme pédagogique qui produit de façon très discrète des fromages de chèvre dans ma ville urbaine de 65k hab. Il y a également des vignes qui produisent un vin pas super bon mais ça existe.

1 J'aime

Oh c’est super ça, surtout quand tu peux y aller avec les petits.
Et puis soyons honnête, les produits à la source venant de petits producteurs, c’est toujours un pur plaisir.

1 J'aime

Anne, tu as déjà senti l’odeur du colza, même de loin ? C’est insupportable ! Alors je n’imagine pas de près…

1 J'aime

Pas seulement le colza, pas mal d’épandages sentent…la m****.

Non, jamais.
J’ai grandit en bordure de forêt, face à une caserne militaire presque déserte et un terrain de football/rugby.

Donc sincèrement, je n’ai aucune idée des odeurs dans ce cas.
Par contre, je sais à quoi ressemble les bruits de tirs au milieu de la nuit, quand les militaires s’entrainent dans (de jour) ou hors (la nuit) de la caserne, même si ils ne font plus les entrainement dans la résidence depuis bien longtemps.

Comme Chapinette, je ne serais pas contre mais tout dépend du champ. Le colza effectivement l odeur est très très forte et pas agréable !

J ai grandi dans un village entouré de vignes et les quantités de produits chimiques déversés honnêtement j en ai pas gardé un souvenir attendri :wink:.

Donc en bordure de champ et de forêt oui, ça me dérangerait pas, si pas trop d odeurs ou d’allergie possibles.

Ceci dit, j aurais de la.peine à quitter mon lac, qui même s il m est pas juste devant ma maison est tout près. :smiley:

1 J'aime

Là cela depend du coin et de tes allergies.

1 J'aime

bah non!bruit, odeur du lisier, pesticides…mais je vis tres pres des marais (odeur de sulfur, d’huitres, des moutons qui tondent les bordures, de chevaux (caca), de la foret (tourbe, humous, decomposition des vegetaux …)la nature ne sent pas la rose , il faut le savoir , mais ds mon cas, sans surprise , vraiment , ce n’est pas le travail des champs que je rejette , mais le bruit des machines (ca vibre!)

ds les marais ostreioles, ce sont de tout petits vehicules, mais la travail de ramassage des huitres, se faisait le plus pouvent a la main, il y a present de plus grosses machines , on les entend de loin, les claires ont ete reprises par des jeunes