Acheter en boutique quand on ne peut pas essayer

Bonjour,

Depuis que les boutiques ont rouvert leurs portes (nouvelles normalités), il y a très peu de boutiques où l’on peut essayer :triumph:
Chez moi Kiabi et H&M par exemple, pas possible d’essayer, par contre Violeta ou la boutique de seconde main Humana (qui a des grandes tailles) on peut.
Le pire, ce sont les boutiques Outlet (notamment Zara Outlet) où on ne peut pas essayer, mais pas non plus retourner les vêtements, ce qui me révolte mais ce ne sont pas les mêmes lois :face_with_symbols_over_mouth:

J’avoue que cela a eu un impact direct sur ma consommation, si je ne peux pas en essayer en boutique, ben j’ai tendance à tout reposer sans passer par la caisse.

Comment gérez-vous cela avec les achats en boutiques physiques ?

Je ne veux deja pas beaucoup en boutique physique parce que dans mon trou perdu, il n’y a pas énormément de choix à part kiabi. Mais je ne trouve jamais grand chose.
J’y suis allée pendant les soldes pour trouver des choses pour mes enfants, à cette occasion j’ai trouvé un sweat-shirt que je n’ai pas essayé mais vu que c’est pour traîner a la maison, ça m’est égal.

Perso, je préfère acheter sur le net, voir même d’occasion, pour l’aspect économies peut-être mais surtout pour l’aspect écologique. Je me dis que j’aime autant donner une seconde vie à un vêtement plutôt que d’en acheter un neuf dont la fabrication aura coûté cher à la planète.
Et puis la, je prévois de commencer à coudre mes robes comme ça, ça m’enlèvera l’épine du pied à aller en magasin

3 J'aimes

Oh que je te comprends, j’ai aussi un projet de jupe en wax, un autre de Kimono en wax (presque fini) mais si je trouve le bon tissus (pas encore testé) je me ferais sans doute aussi des robes.

Personnellement, je pense que le meilleur tissus pour les robes c’est le jersey ou au moins un tissus elasthane.

J’ai envoyé mon mari à la mercerie hier chercher un patron, le problème c’est qu’il y avait tellement de modèles qu’il n’a pas su quoi prendre. Et la vendeuse ne vend pas des patrons à proprement parler : on choisit un modèle dans le catalogue, elle nous prête le catalogue et nous vend le papier calque, on peut recopier une dizaine de patrons avec le papier.
Ça nous évite d’avoir un patron sur les bras une fois le modèle fini.