Achat immobilier: LE grand projet?

Je poste ça ici mais je ne suis pas sure que ça soit la bonne place…
Êtes vous propriétaire de votre logement? En solo ou en famille?
Qu’est ce qui vous a décidé/ peut vous décider à passer le cap de l’achat immobilier? Ou au contraire vous dire que vous préférez être locataire?
Comment avez vous vécu/vivez vous la recherche de votre petit nid? Et ça c’est passé comment quand vous l’avez trouvé? Avez vous fait des travaux? Comment ça c’est passé?
Des regrets aujourd’hui?
Voilà voilà les questions ^^

On a acheté à deux, 50/50, un truc pas trop ambitieux pour qu’on n’ait qu’un petit crédit à contracter (dans 5 ans c’est fini, youpi !). On a acheté sur plan en VEFA, ici il y a une grue tous les 100m quasiment. On a choisi un quartier résidentiel en développement, il y a beaucoup de travaux mais en septembre il y aura une école et quelques petits commerces dans les deux ans. On a également choisi pour la relative proximité avec une station RER bien desservie et pas trop mal fâmée. L’idée était que mon mari puisse aller au travail à vélo et c’est ce qu’il fait. On n’a pas l’intention d’être très mobiles géographiquement donc on trouve notre compte dans la propriété.
Bref, on a choisi l’emplacement + que le bien en lui-même.

Aujourd’hui je regrette la météo un peu capricieuse du coin et le centre ville et ses beaux équipement qui restent assez peu accessibles à pied. Je ne me sens pas tout à fait chez moi dans cette ville bien que j’apprenne à apprécier ses charmes en les découvrant progressivement. J’aime l’esprit de solidarité qui s’est construit ici au fil du temps.

J’ai acheté seul l’appartement que j’occupe depuis bientôt 20 ans.
J’ai investi un héritage que je n’attendais pas, ça a constitué l’apport.
En visitant une vingtaine de biens, j’ai retenu ce 2 pièces pour la petite taille de la copropriété (12 lots) et le jardin partagé. Avec le temps, j’ai appris a apprécier le quartier (un ami l’habitait mais ses goûts ne sont pas forcément les miens).
Chaque année ou tous les 2 ans, je me dis qu’il faudrait changer mais ce n’est pas rationnel.

1 J'aime

Acheté mon appartement actuel seul il y a bientôt 1 an. Je suis passé par une agence.
L’appart date de 1966 (comme moi), ancien mais très fonctionnel (heu…comme moi :smirk:) dans un immeuble de 8 appartements.

Apport principal provenant d’un bien vendu auparavant. Juste un petit crédit sur 3 ans avec des faibles mensualités.
J’ai été locataire 1 fois puis ensuite propriétaire d’un appartement et c’est le coût des charges qui nous a (à l’époque j’étais en couple) fait sauter le pas vers l’achat d’une maison à 2. Le pavillon a été trouvé en une visite (gros coup de coeur sur une maison pas encore rentrée de le catalogue de l’agence) et mon appart actuel en 2 visites seulement le même soir, là encore un appartement pas encore rentré au catalogue (le même agent immobilier que le pavillon)…gros coup de coeur aussi.

Aujourd’hui, c’est le 4 ème logement que j’occupe dans la même ville (Draveil dans l’Essonne). Elle me plaît bien, des espaces verts, une forêt pas très loin, assez bien desservie en transports pour mes besoins. Je suis à 5mn du centre ville. Ma fille habite à 600m.
Pas de travaux effectués dans l’appartement actuel (Bob le bricoleur…ce n’est pas moi :face_with_hand_over_mouth:!). La cuisine est un peu datée mais pour le temps, que j’y passe… :roll_eyes:

Aucun regret.

1 J'aime

Bon on avance par ici… après une déception d’un bien qui ne devait pas être vendu entier puis si puis non ben en fait si. Sauf qu’entier c’était trop pour nous.
Là nous avons visité une maison qui nous plait beaucoup. Une maison d’archi des années 20, dans son jus ou presque donc pas mal de rénovation. Ça tome bien c’est ce qu’on cherche ^^
On a RDV mercredi avec notre courtière, d’ici là l’homme chiffre les travaux et si tout va bien on se lance! Coup de coeur pour cette maison atypique mais avec plein de potentiel. Un super jardin, un petit écrin en pleine ville . Espérons que ça rentrera dans les clous avec le budget travaux ^^

2 J'aimes

Je croise les doigts pour toi.

1 J'aime

Merci @Chapinette
en fait je crois que cette maison est à notre image: décalée, improbable, à la fois tendance et vieux jeu.
Et pour la blague le monsieur qui y vivait était archi et il y a encore ses locaux et archives! C’est sa veuve qui vend et elle est ravie de voir débarquer un couple avec enfant et de profession artistiques.

Ah le coup de coeur est important mais il faut aussi penser au côté pratique au quotidien mais aussi pour meubler le logement (les pièces sont parfois mal agencées et peu pratiques à meubler). Je pense notamment à une maison que j’ai visitée où seule une chambre pouvait contenir un lit 2 places. Embêtant quand même!

Monsieur étant en Cdi depuis très longtemps,on a parlé d’acheter dès que j’ai eu le miens.j’avais 27 ans (longues études). On en avait jamais réellement parlé mais ce sont les 1ers mots qu’il a prononcés quand je lui ai dit que je venais de signer le cdi.

On a visité une première maison en mai qui à l’époque correspondaient à nos envies (plusieurs chambres, 1 bureau, double garage, 1 jardin de bonne taille…) à 20 min de mon travail mais au dessus de notre budget. L’agent nous avait pris de haut pour des lapins de 3 semaines en disant que les jeunes étaient tous pareil et que sans même demander aux propriétaires il n’y avait aucune marge de négociation.

J’ai quand même gardé la maison en tête et j’allais la revoir de temps en temps. Je suis nulle en orientation mais j’avais réussi à bien repérer^^

En attendant nous avons visité 6-8 maisons mais pas de coup de coeur car j’avais la 1ère en tête. L’été est passé et puis un beau jour d’août ma mère voit l’annonce sur le bon coin à 22000€ de moins et là bingo! On a passé une semaine de folie entre la visite, contre visite,offre d’achat, compris…mais c’était grisant car c’était la maison qu’on voulait et on a pu la négocier encore un peu soit au final 27000€ de moins que le prix de l’agent immobilier. Fuck l’agent immobilier! Il aurait été moins dans le cliché des petits jeunes il aurait fait affaire!

Pour ce qui est du ressenti pendant la période banque, notaire, nous avons très bien été accompagnés donc rien à faire mais On a eu tout de même l’impression de subir!

Curieusement Monsieur a senti une appréhension au moment de faire l’offre d’achat alors que moi c’est venu au moment de faire les cartons. Je n’arrivais pas à sauter le cap de dormir pour la 1ère fois dans la maison.

6 ans après on ne regrette absolument rien, on est chez nous et on peut faire tout ce que l’on veut. Il n’y avait pas de travaux à faire, juste la déco à faire à notre goût et des améliorations qui nous ont permis de nous faire la main,de voir les talents ou points faibles de chacun en bricolage et déco. A l’époque on ne voulait pas se lancer dans des grands travaux. Enfin je dis nous mais c’est plutôt je. J’ai un peu freiné mon compagnon parce que je ne connaissais pas ses capacités,je n’arrivais pas à lâcher prise^^
Aujourd’hui, c’est différent, la vie a fait qu’on s’est testés,découverts ces dernières années comme des partenaires, des associés et on vient d’acheter un autre bien pour le retaper pour se faire plaisir.

Moralité, il faut prendre son temps et si un achat ne se fait pas c’est que ce n’était pas le bon!

1 J'aime

Je me demande si l’agent ne vous pas surtout pris pour des lapins pour son compte vu qu’il est payé au pourcentage de la vente… plus il vend cher plus il gagne! ><
Mais c’est clair qu’agent immobilier c’est un métier de la vente assez hallucinant où les gens signent des chèques à 6 chiffres et où l’agent ne cherche pas vraiment à les satisfaire…
En tout cas ton témoignage me rassure et me parle beaucoup!
Bon même si avec le contexte actuel nous n’allons pas pouvoir nous lancer de suite vu que ça va être chaud pour refaire une visite, mais je vais mailer l’agent pour lui dire notre intéret (enfin lui répéter!) et que nous ferons une offre dès que possible au vu des évènements. Qu’il ne vende pas quoi, mais je ne vois pas comment il ferait avec le contexte actuel.
Par contre avec l’affolement coté bourse je me demande ce que ça va donner sur les taux d’intéret immobiliers…?

C’est exactement ce que je ressens avec notre 1er coup de coeur. Oui le bien était top et avait beaucoup d’avantage mais une incertitude sur la cohabitation avec les futurs héritiers dans quelque années était un gros risque.
Là cette maison que nous avons vu a aussi un gros potentiel, une âme et une proprio qui nous touche (nous l’avons rencontré), surtout une fois dedans on est dedans, pas de copro et d’incertitude rien! Alors oui il y a un peu plus de bruit dans l’extérieur, mais je préfère ça au final que l’incertitude sur la copro.
Je pense que comme toi je serai hyper stressée quand on déménagera et pour notre 1ère nuit, où verra vraiment ce que c’est que de vivre dans la maison que nous aurons…
Encore merci de ton témoignage

Je t’en pris @slowlife je suis toujours contente de lire les experiences des autres!

Cet agent immobilier était vraiment le moins sympa de tous. Le seul point positif est que sans lui on aurait jamais découvert cette maison^^ Pour te dire,il nous a fait visiter la maison sans ouvrir les volets ni nous parler de la cave ou encore du cabanon de 19m2 quand même dans le jardin (on y mettra les goss quand on en aura marre!!) !

On ne sait jamais si on fait le bon choix mais il est vrai qu’en co propriété on ne sait jamais à quoi s’attendre dans le futur! On a visité une maison incroyable avec des chambres immenses. Le monsieur vendait une partie de son terrain. Nous avons choisi d’y renoncer de peur de voir se construire une maison à étage avec vis à vis. Pourtant elle était chouette!

Pour les prêts je n’en ai aucune idée. Il faudrait que je demande à mon courtier.
Vous passez par un courtier?
Vous avez regardé sur leboncoin si la maison que vous souhaitez n’y est pas? Ça vous éviterait les frais ?

Oui nous passons par un courtier, seul moyen de faire respecter mes droits à certains prêts et assurances (ou non assurance) du fait de mon statu de fonctionnaire.
Et non la maison n’est pas sur leboncoin car l’agent est un ami de la famille (et le seul sympa qu’on ai croisé jusque là!), la dame est agée et a sa soeur à charge, du coup elle le laisse tout gérer. En fait la maison est dans la famille depuis sa création en 1920 et elles la vendent à contrecoeur car trop grande pour elles et aucun enfant n’en veut (ils ont fait leurs vies ailleurs). Elles souhaitent dans l’idéal vendre à une famille qui apprécie la maison et continue de la faire vivre.

Votre agent était vraiment une bille quand même oO

C’est le moins qu’on puisse dire mais on en a croisé des bien quand même^^ c’est un métier qui m’aurait plu!

Je comprends que vous vous soyez attachés aux propriétaires du coup. On achète souvent plus qu’un bien.
Je me souviens que dans l’une des maisons que nous avons visitées, le père de famille était décédé récemment. L’histoire de la maison,de la famille était trop lourde pour nous.

On est proprios (enfin la banque pour l’instant) mais on a construit. On a visite des tas de maisons mais aucune ne nous convenait et surtout on avait les fouettes d’un vice caché. On a failli sauter le pas pour une vieille grange où il fallait tout aménager mais on a eu peur. Maintenant elle est rénovée et plutôt chouette.
Finalement on voulait une maison qui nous ressemble, mais surtout sans passé parce que je vivrais mal dans une maison où les anciens proprio sont morts.
Et surtout on avait de meilleurs prêts pour une construction donc on a sauté le pas. On a eu des gros soucis niveau terrain car on en avait acheté un qui en gros était tout pourri (dans un lotissement communal on a fait confiance), le lendemain de l’achat, le terrassier nous a appelés pour nous dire que la maison allait casser car elle était moitié sur du vieux remblais moitié sur du jeune. On a tout stoppé, étude de sol qui a révélé dès micro pieux soit minimum 30000€ de plus. C’était pas possible. Du coup la mairie a proposé un échange de terrain, ce qui a été fait mais après la banque nous a fait la misère.

Bref, ça s’est solutionné mais j’y ai laissé beaucoup d’angoisse, de temps (1 an de perdu) et d’argent.

Aujourd’hui on se sent plutôt bien, mon mari est en train de faire les pavés à l’extérieur :grin:. Il reste encore pas mal de boulot mais on est bien.

1 J'aime

Nous avons acheté notre maison juste après la naissance de notre deuxième enfant.

On regardait comme çà, sans urgence, mais on ne trouvait rien qui nous plaisait.

Un dimanche au bord du lac on se dit "Ah mais dans ce coin là cela serait parfait " pour nous les critères principaux c était « très bien desservi, proche des écoles primaires, le plus près du lac possible et surtout dans notre budget. Habitable en l état même si vieille, pas d urgence pr les travaux car avec les 2 enfants en bas âge je trouvais cela compliqué à gérer des gros travaux ».

Et genre 1 mois après voilà la maison parfaite pour nous, de 1932 mais habitable , en face de la gare, près du lac etcc. Et surtout d un prix correct !
On a eu beaucoup de chance parce qu on l a eue !

Jamais regretté cet achat, on a refait des choses petit à petit, beaucoup mon mari (pas les fenêtres et le chauffage qu on a fait faire.) Il y aurait encore plein de choses à faire. Mais on y est très bien.

Elle sera un peu grand pour nous quand notre second fils partira mais on envisage pas de partir pour le moment.